Saint-Julien


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Michel Lenoir
Adresse 2 rue du Pont Neuf - 21490 Saint-Julien
Tél. 03 80 23 22 55 Fax 03 80 23 31 60
Email mairie-st-julien@orange.fr
Site https://saint-julien-21.fr/
Horaires d'ouverture Lundi 16h-19h, Jeudi 16h-19h, Samedi 8h30-11h30
Population 1472 habitants. Les Julianois
Altitude 225 mètres Superficie 1643 ha
Situation géographique Latitude: 47° 24' 3'' Nord - Longitude: 5° 8' 36'' Est
Communauté de Communes Norge et Tille
Canton FONTAINE-LES-DIJON

Je suis fan de ma commune

Présentation

Traversé par la Norges, Saint-Julien est situé à 12 km au Nord-Est de Dijon.

Plus d'infos

www.norgeettille.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise Saint-Julien, XIXè siècle.





©André Beuchot


Un curieux de passage à Saint-Julien

Un curieux de passage à… SAINT-JULIEN. Canton de Fontaine-lès-Dijon. (Autrefois canton de Dijon est).
Des sarcophages mérovingiens furent découverts sur le territoire de Saint-Julien.
Le village posséda les dernières plantations de houblon de Côte-d'Or, forêt de poteaux sur lesquels pendaient les fils de fer de soutien des plants. Dans les années 40-50, on cultivait une dizaine d'hectares. En 1988, année de la dernière récolte, il n'en subsistait que 2,5 donnant environ cinq tonnes de matière sèche. Si la plus grande part entrait dans la composition de la bière, une petite partie servait à l'industrie pharmaceutique ou à la confection de produits diététiques. Faut-il rappeler qu'en 1900 le houblon couvrait 1 123 hectares en Côte-d'Or, ce qui représentait 39% de la superficie française et 42% de la production nationale. En 1979, le département était encore le troisième producteur du pays. On trouve toujours les anciennes installations d'exploitation dont une partie réhabilitée en logements.
L'imposante église paroissiale XIXe qui trône sur la grande place, fut édifiée dans l'enceinte du château disparu et remplaça une église plus ancienne. Deux tourelles rondes encadrent la tour du clocher portant un beau tympan sculpté et une corniche bourguignonne, l'ensemble surmonté d'une flèche octogonale en ardoises. L'élégante construction fait face au monument aux morts avec statue et au pont Neuf qui enjambe la Norges depuis le XVIIIe.
Jadis, un moulin tournait sur la rivière. En 1214, on trouve cité un grand moulin appartenant au prieuré de Champagne, alimenté par deux ruisseaux décrits comme "minuscules". C'est sans doute en raison de la présence de cette rivière que sous la Révolution, la cité prit le nom de Val-Julien. La Norges profite également à deux lavoirs jumeaux du XIXe.
Une cloche surmonte toujours la mairie école couverte d'ardoises. L'ancienne école de filles XIXe a elle aussi conservé sa cloche. Transformée en maison de retraite en 1955, puis modernisée, elle conserve la façade d'époque avec une statue de saint Joseph dans une niche en bordure de toit.
Une balade dans les rues permet de croiser plusieurs demeures de maître. Près de la maison commune, on remarque presque face à face, une petite maison de maître au toit d'ardoises et un domaine plus important avec deux petites ailes en retour côté parc. Parc plus imposant pour le domaine de Cernois 250 m au sud, qui profite de toits décorés de motifs géométriques colorés. Encore 400 m vers le sud-ouest et voici le château XVIIIe de Lamolère (La Molère). Le pittoresque "château Tétard" Belle Époque rehaussé de briques rouges se situe lui au nord. À 200 m à l'ouest, en bordure d'un nouveau lotissement, se cache un magnifique colombier rond couvert en laves malheureusement en mauvais état.
Une importante tuilerie fut implantée et bien que située sur le territoire de Saint-Julien, elle appartenait à la paroisse de Clénay. Les derniers bâtiments s'organisent à présent autour d'un espace engazonné privé. Une centaine de mètres avant la tuilerie, la minuscule chapelle Saint-Michel (privée) couverte d'un enduit rose apparaît sur la droite de la route. Un clocher en arcade se dresse au milieu du toit en petites tuiles plates qui ondulent au-dessus des minuscules fenêtres en ogive. La porte d'entrée encadrée de deux colonnes cannelées est surmontée d'un bas-relief. Pour certains, elle nous viendrait de la présence d'une ancienne léproserie. Pourtant, il semble qu'elle ne fut aménagée que dans les années 1975 à partir d'une cabane de pêche. Autrefois, un moulin tournait à proximité.
Deux croix métalliques retiennent l'attention à Saint-Julien, peu avant Clénay et au bord du chemin de la Garenne. On comptera aussi deux croix en pierre.
Dans ce village où les habitants portent le sobriquet "d'écorchou de chein", les écorcheurs de chiens, on raconte qu'un charmeur de loups vivait au pays, appelant les loups par des cris, Ahoue, Ahoue... Les chasseurs pouvaient alors les tuer lorsqu'ils s'approchaient. Autre sobriquet : Lé Pairai = les pauvres. Un surnom destiné à être reconnus comme incapables de payer l’impôt.
Une Dame Blanche hantait aussi la contrée et on montre encore, derrière l'école, le pré de la Dame Blanche. Sans oublier que Saint-Julien serait le domaine de la mystérieuse Brebis Noire.
André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Enfance :
La Communauté de communes 'Val de Norge' propose différents programmes d'activités et de sorties pour les 12-20 ans pendant les vacances scolaires.
animateurs-valdenorge@wanadoo.fr

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus