Uncey-le-Franc


Le Village - CCCV


©André Beuchot


Église - CCCV


La Statue de Saint Martin - CCCV


Peinture de Palma Vecchio - CCCV


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Pierre ROUSSEAU
Adresse Rue du Patis - 21350 Uncey-le-Franc
Tél. 03 80 33 33 25
Email mairie.unceylefranc@wanadoo.fr
Site www.cc-vitteaux.fr
Horaires d'ouverture Mardi 14h à 16h
Population 48 habitants. Les Unciens
Altitude 344 mètres Superficie 952 ha
Situation géographique Entre Vitteaux et Sombernon - Latitude: 47° 20' 42'' Nord - Longitude: 4° 34' 21'' Est
Communauté de Communes CC des Terres d'Auxois
Canton SEMUR-EN-AUXOIS

Je suis fan de ma commune

Présentation

Uncey-le-Franc est situé à 36 km au Nord-Ouest de Dijon et se trouve proche du Parc naturel régional du Morvan . La rivière la Brenne traverse la commune.
Uncey le Franc fut le siège des Templiers, puis des Chevaliers de Malte dépendant de la commanderie de Bure-les-Templiers.


Plus d'infos

La population était en 1397 de quatorze feux francs ; en 1666 de vingt-quatre habitants pauvres et misérables, la plupart fermiers. Vers 1775, de quarante quatre feux (160 communiants) ; vers 1850 de deux cent cinquante âmes ; aujourd’hui, 1897, de cent soixante dix seulement.
Tiré de l'encyclopédie de l’abbé Jacques Denizot (1821-1915), qui fut curé de Morey-St-Denis Pour Uncey, c’est le livre No 32100004125886, d’après le microfilm MIC 132 du manuscrit Ms 1732.

Tourisme & Patrimoine

Château de style classique du XVIIIè-XIXè siècles.
Eglise du XIXè siècle avec un superbe tableau « L’adoration des Mages ».

©André Beuchot

Église - CCCV

©André Beuchot


Un curieux de passage à Uncey-le-Franc

Un curieux de passage à… UNCEY-LE-FRANC. Canton de Semur-en-Auxois. (Autrefois canton de Vitteaux).
À partir de 1744, les chevaliers Hospitaliers qui succédent aux Templiers, réduisent le nombre de leurs églises. La chapelle de la commanderie Templière installée à Uncey-le-Franc figurera sur sa liste. En 1147, Guy de Sombernon avait fondé une Maison du Temple à Uncey, en donnant aux illustres Chevaliers, à titre d’aumône, ce qu’il possédait en ce lieu. En mai 1258, Hugues, duc de Bourgogne, notifie que le seigneur Gui de Saffres a vendu aux Templiers de Bure, tout ce qu'il possédait à Uncey, moyennant mille livres en monnaie de Dijon. Leur maison est ensuite mentionnée en 1311 à l’occasion du fameux procès contre l’Ordre tout entier, par la déclaration de Jean de Bure. Elle devint ensuite commanderie du diocèse d’Autun. Plus tard, les Hospitaliers s'y installent, les deux ordres occupant Uncey pendant 642 années. Les vestiges de la commanderie se limitent maintenant à un bâtiment en longueur dont la façade est percée de fenêtres à meneaux. Les linteaux arborent des décors trilobés ou des arcs en tiers-point. À l'intérieur, derrière des murs pouvant atteindre deux mètres d'épaisseur, une cheminée arbore des écus gravés où apparaît la croix de l'Ordre. Sur une vieille croix dite des Templiers, quatre cercles gravés rappellent la présence des moines soldats. Plus loin, la représentation d'une épée sur la pierre d'une maison apporte une preuve supplémentaire.
Quand la vieille église s'effondra autour de 1850, on en reconstruisit une nouvelle en contrebas avec une architecture toute simple, très classique du XIXe. La tour du clocher levée au-dessus de l'entrée ne comporte qu'une simple toiture sans flèche élancée. Une croix près de l'ancien cimetière, copie de celle du nouveau lieu de repos éternel et marque l'emplacement du premier sanctuaire. Une autre croix sculptée digne d'intérêt se dresse dans le vieux cimetière.
Tout à côté, caché dans un parc, on aperçoit le château couvert d'ardoises du maréchal Vaillant. Né à Dijon en 1790, Jean Baptiste Philibert Vaillant fut Maréchal de France en 1851, ministre de la guerre de 1854 à 1859 et ministre de la maison de l'Empereur de 1860 à 1870. Subjugué par Napoléon, il se plaisait à dire : « Ce diable d'homme me ferait convenir que deux et deux font cinq ». Le perron s'orne de protections ouvragées en fer forgé.
Les noms de rues nous racontent parfois l'histoire. Si vous les suivez une à une, vous croiserez un four à pain, puis une maison de maître possédant dans sa cour un vieux pigeonnier carré couvert en laves. Petit détail, il possède deux fenêtres d'envol sur deux niveaux différents, protégées par deux bandeaux successifs. Enfin, si vous grimpez jusqu'en haut du village, vous passerez devant les vestiges de l'ancienne forge. La vue porte alors sur la vallée où s'alignent les célèbres pruniers de Sainte-Catherine, connus pour leurs prunes jaunes. On les utilise pour faire les fameux Pruneaux de Vitteaux.
On dénichera plus bas, près du pont sur la Brenne, deux autres pigeonniers de tailles différentes, l'un accolé aux bâtiments de sa ferme. La Brenne divisée ici en plusieurs bras rappelle la présence d'un moulin à eau.
En 1860, plusieurs séquoias furent plantés sur les hauteurs à 700 m au nord-ouest, deux subsistants avec d'imposantes dimensions au bord du chemin qui longe le bois. L'un des deux cache un petit secret qu'il vous faudra apprendre à découvrir !
Côté sports de nature, les roches de Rey accueillent quelques amateurs d'escalade et un petit gouffre, les spéléologues.
Enfin, dernière curiosité locale, le rocher du Poron Virot pivote sur lui-même à midi.
André Beuchot

La Statue de Saint Martin - CCCV

Peinture de Palma Vecchio - CCCV

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Association pour le patrimoine d'Uncey le Franc. http://www.uncey.asso.fr/association/presentation.php

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus