Vaux-Saules


CRB Service Patrimoine et inventaire


CRB Service Patrimoine et inventaire


CRB Service Patrimoine et inventaire


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Pierre GARNIER
Secrétaire de Mairie Virginie SAUTOU
Adresse 10 impasse de la Source - 21440 Vaux-Saules
Tél. 03 80 35 05 26 Fax 03 80 35 04 72
Email mairie.vauxsaules@orange.fr
Horaires d'ouverture Jeudi 10h-12h
Population 190 habitants.
Altitude 420 mètres Superficie 2789 ha
Situation géographique Latitude: 47° 27' 59'' Nord - Longitude: 4° 48' 15'' Est
Communauté de Communes Forêts Seine et Suzon
Canton IS-SUR-TILLE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Vaux-Saules traversé par la rivière l'Ougne, est situé à 24 km au Nord-Ouest de Dijon.

Plus d'infos

www.cc-forets-seine-suzon.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise XIVè siècle - XIXè siècle.
De nombreux calvaires.
La Vierge de Vaux-Saules domine le village ; c'est un lieu de pélerinage.
Ancien moulin.
Fontaines et lavoirs.

CRB Service Patrimoine et inventaire

CRB Service Patrimoine et inventaire

©André Beuchot


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… VAUX-SAULES. Canton d'Is-sur-Tille. (Autrefois canton de Saint-Seine l'Abbaye).

Seul village de Côte-d'Or ayant gardé son nom attribué à la Révolution. Il se nommait précédemment Val-Saint-Seine (ou Vaux-Saint-Seine). Ses vieilles maisons en pierre accrochées à la pente, parfois imbriquées les unes dans les autres, lui donne un charme indéniable. Deux niches agrémentent la façade de l'église du XIXe, mais hélas, une seule a encore une statue, malheureusement mutilée. L'édifice cache un bel autel tabernacle sculpté polychrome en pierre, mis en valeur par la douce lumière des vitraux du chœur. On découvre à Vaux-Saules, plusieurs fontaines et deux lavoirs, de taille modeste, complétés d'abreuvoirs en pierre. La mairie école XIXe fait face à une fontaine avec abreuvoir tandis que l'on compte de nombreuses croix. La croix néo-gothique XIXe de Champ Noblaut vaut d'ailleurs le détour.
En fond de vallée, on trouve L'ancienne gare de la ligne de Dijon à Chatillon-sur-Seine et l'ancien moulin à eau sur l'Ougne, rivière enjambée par un joli petit pont. À quelques pas, une fontaine côtoie quelques abreuvoirs en pierre et le troisième lavoir du village couvert de laves. Un second moulin, le moulin de Vaux, tournait également à 700 m au sud.
La statue de la Vierge, site de pèlerinage perché sur un promontoire, domine la petite cité. Elle connut bien des mésaventures et fut remplacée plusieurs fois. La première, sculptée en pierre blanche, fut offerte en 1850 par l'abbé Boudillet, curé du village. Détruite par le gel, on la remplaça par une seconde sculpture dans une pierre de meilleure qualité. Cette fois, c'est la foudre qui la détruisit. On choisit alors de faire couler une statue par la fonderie de la Meuse en 1866. Plus tard, c'est la pyramide qui demanda à être restaurée en 1963.
Dans les bois, le Genou à l'Âne (ou Genouil à l'Âne de Saint-Seine) rappelle la mésaventure de saint Seine passant par-là et dont l'âne trébucha brusquement, marquant la roche de l'empreinte de son genou. Une autre version nous raconte que saint Seine s’était vu attribué par son père le terrain qu’il pourrait parcourir en une journée avec son âne. Arrivé dans cette combe, assoiffé, il pria la Vierge Marie. Quand l’âne s’agenouilla, une source sortit alors de terre pour ne jamais tarir.
Au chapitre des traditions, l'abbé Courtépée rapporte que : "Michelette Petitot fonda, par testament reçu en 1586 au milieu des champs à cause de la peste, une feuillette de vin qu'on distribue par tiers de pinte à chaque ménage le jour de Pâques".
On peut enfin signaler deux accidents d'avions survenus sur le territoire de la commune. En 1919, deux avions du camp américain de Latrecey entrèrent en collision et se s'écrasèrent. Trois des aviateurs présents furent tués. Plus tard, un Mirage III en mission d'entrainement à basse altitude, accrocha la cime des arbres le 6 mars 1967 et s'écrasa, le pilote décédant également.
Voir aussi : Cheneroilles, Cinq-Fonds.

Cheneroilles. (Vaux-Saules). Ce petit hameau accroché à flanc de montagne conserve deux lavoirs. Le plus grand dans la rue principale s'ouvrant par une porte en fer. Un vaste abreuvoir le côtoie. On croise plusieurs croix dont une intéressante croix en fonte au bord du chemin conduisant aux roches. Autour de la Roche Patron qui offre un joli point de vue, on observe une grande quantité de levées de pierres mystérieuses. Plus loin, le bois de La Roche Licorne garde secrètement ses légendes.

Cinq-Fonds. (Vaux-Saules). Les cinq fontaines qui jaillissaient jadis dans le village lui ont donné son nom. En contrebas de cette ancienne grange de l'Abbaye de Saint-Seine, le visiteur découvrira un lavoir avec abreuvoir aménagé pour les randonneurs avec table et bancs. Au village même, on trouve une vieille meule de moulin. En fond de vallée, le moulin Lambelot ou moulin Neuf s'est installé sur l'Ougne.
André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Fête : 3ème dimanche de mai.
Pèlerinage à la Vierge : dernier dimanche d'août.
Association : Scène en Seine ;
sceneenseine@gmail.com
www.scene-en-seine.org

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Alentours boisés : promenades/Randonnées ; Bois domanial de Terre Noire, bois des Grandes Voes, de Fontenis.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus