Veuxhaulles-sur-Aube


© André Beuchot


© André Beuchot


© André Beuchot


Site de La Fenderie jp.V

Maire VALETTE Jean-Pierre
Adresse Rue Jurien de la Gravière - 21520 Veuxhaulles-sur-Aube
Tél. 03 80 93 55 79 Fax 09 70 32 76 74
Email mairie.veuxhaulles-sur-aube@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Lundi 14h-18h, Mercredi 14h-18h,Jeudi 10h-12h
Population 229 habitants. Les Veuxhaullois
Altitude 230 mètres Superficie 1924 ha
Situation géographique Latitude: 47° 56' 42'' Nord - Longitude: 4° 48' 8'' Est
Communauté de Communes Pays Châtillonnais
Canton CHÂTILLON-SUR-SEINE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Veuxhaulles-sur-Aube est situé à 31 km au Sud-Ouest de Chaumont et à 107 km de Dijon.
La rivière l'Aube traverse la commune.

Plus d'infos

www.chatillonnais.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise Saint-Pierre-ès-Liens.
Ancienne maison forte construite au XVIè siècle.


© André Beuchot

© André Beuchot

PIERRES DE LÉGENDES DE LA CÔTE-D'OR, LE NOUVEAU LIVRE D'ANDRÉ BEUCHOT


Un nouveau livre pour les curieux, les promeneurs et les amateurs du petit patrimoine.
Plusieurs années de travail et de recherches ont été nécessaires pour réaliser ce nouveau livre, résultat de l'union de Patrice Vachon et d'André Beuchot.
Patrice Vachon avait déjà réalisé de nombreux ouvrages publiés par l'Arche d'Or, deux étant consacrés aux menhirs, dolmens et pierres légendaire. André Beuchot sillonne la Côte-d'Or à la rencontre des richesses du patrimoine et a déjà lui aussi publié de nombreux ouvrages. La collaboration et la complémentarité des deux auteurs permet de présenter aujourd'hui l'ouvrage le plus complet réalisé sur le sujet, avec les légendes associées. Les sites ont été recherchés sur le terrain, quelquefois retrouvés avec difficulté dans la végétation, puis photographiés. Certains, inaccessibles, ne sont pas présentés par respect pour les propriétés privées. Le livre regroupe les menhirs et dolmens, vrais et/ou faux, les pierres qui virent ou qui cornent, les roches des fées ou du Diable, les roches anthropomorphiques rochers de la vouivre ou des loups…etc. LIRE+


Un curieux de passage à Veuxhaulles-sur-Aube

Un curieux de passage à… VEUXHAULLES-SUR-AUBE.

La découverte, sur la rive droite de l'Aube, d'un cimetière important daté de l'an 1000 avant notre ère et le tumulus du Fourneau, qui permit de mettre à jour un mobilier de l'âge du fer, dont une tombe à char de Halstatt, attestent de l'occupation lointaine de la région. Un fanum faisant partie d'une petite agglomération gallo-romaine fut également identifié . Sous l'Ancien Régime, le village dépendait des bailliages de Chaumont et de Langres et se trouvait en Champagne. Toujours en procès et avides de polémiques, les habitants furent surnommés les "argoniés" signifiant, gens de mauvaise foi.
Nous voici en présence d'une ancienne cité du fer. Une fonderie et deux hauts fourneaux furent implantés sur la rivière et s'activèrent du XVIIe jusqu'à la fin du XIXe avant d'être abandonnés et de tomber en ruines. Des nombreux fourneaux du Châtillonnais, celui de Veuxhaulles-sur-Aube fut le dernier à s'éteindre en 1878. Le minerai provenait de plusieurs puits d'une cinquantaine de mètres de profondeur creusés au lieu-dit "Le Creux de Fée" (Faye). Il en arrivait aussi des communes voisines, de Latrecey et Dancevoir. Entre Veuxhaulles et Latrecey, on en tirait directement dans les champs. Pour prélever la "mine rouge" mêlée à la terre végétale, un ouvrier mineur utilisait une bêche et une pelle pour tirer toute la terre et la porter au lavoir. L'avantage du système était atténué par la pauvreté du minerai prêt à être fondu, 15 à 20% seulement du volume initial. À la sortie de la combe "Bonne Entrée", on trouve un superbe chêne et à 300 m à l'est dans la pente, trois piliers en pierre (Estacades), vestiges des installations de déchargement du minerai de fer. Un patouillet était installé sur l'Aube et a laissé les nombreux jeux de vannes et de dérivation. Ici, la roue motrice de plus de quatre mètres de diamètre, entraînait deux mays (sorte d'agitateurs) qui tournaient dans deux huches, placées de chaque côté. Deux égrappoirs se situaient en aval du patouillet. Sur la droite, perpendiculairement au cours dévié de l'Aube qui part en direction de la route, se trouvait une série de sept rigoles desservant des lavoirs à bras. Quelques vieux murs perdus dans les broussailles rappellent l'activité des lieux.
Veuxhaulles-sur-Aube a gardé de vieilles maisons et l'église paroissiale Saint Pierre-Es-Liens XVe, remaniée aux XVII et XIXe, dont le chœur pourrait remonter au XIIIe. Sur le côté de l'édifice, on notera une belle porte double à accolade. Lors de sa construction et de celle du presbytère, on mit à jour un grand nombre de sarcophages. Le village compte plusieurs châteaux que l'on aperçoit tour à tour du nord au sud. Le premier sur la route de Montigny, l'élégant château du Fourneau ou château Bordet du XIXe, se couvre d'ardoises et dispose d'imposants communs avec un curieux petit pigeonnier en briques rouges, piqué au sommet d'une tour carrée. En entrant dans la cité, un parc à l'abandon dissimule un édifice classique du XIXe, le château de Gail, lui aussi couvert d'ardoises, doté de communs en mauvais état. Henri Claudel, inventeur du célèbre "carburateur pour automobiles Claudel", mais aussi de carburateurs pour avions et motocyclettes, vécut dans ce château. Pendant l'entre-deux guerres des carburateurs furent produit dans l'usine à Veuxhaulles. Le troisième château, modeste manoir, se tient à deux pas. Il est encadré par deux tours, l'une convertie en pigeonnier. Le dernier château, le plus ancien, sera découvert près de la sortie sud. Un corps de bâtiment robuste est accolé à une tour couverte de laves. Une échauguette et un four à pain s'accrochent à la façade arrière. Il est parfois appelé à tort, château de la Motte. De celui-ci, situé jadis au sud de Veuxhaulles, sous la voie ferrée, dans une zone aujourd'hui marécageuse, il ne reste rien. La tradition affirme que l'on pouvait en cas d'attaque, inonder les alentours de la forteresse en l'espace de deux heures grâce à l'Aube.
Ajoutons au chapitre des curiosités, un joli pont près de l'ancien patouillet, le petit viaduc de la ligne de chemin de fer, un moulin XIXe, un pigeonnier semi-circulaire accolé à une maison près de l'église et une agréable cabotte ronde. Le village posséda huilerie et foulon. L'arrêt de l'exploitation du fer incita à développer l'économie du bois avec scieries et parqueteries. Près de la gare qui mérite un coup d'œil avec son curieux château d'eau, on trouve encore les restes des bâtiments de la scierie Comte Frères qui profita d'une puissante machine à vapeur de 90 CV. Elle entrainait également une dynamo pour l'éclairage de l'usine. Dans la partie habitation, des batteries prenaient le relais quand la machine s'arrêtait. Il ne faut pas oublier parmi ces activités, la fameuse fromagerie Rouy.
Une anecdote relevée dans un journal terminer notre tour d'horizon : en février 1911, deux loups étaient signalés aux abords du village.

Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or". En vente en librairie.

© André Beuchot

Site de La Fenderie jp.V

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Pisciculture avec transformation des produits sur site.Proxi-Marché.Garage Automobile.Esthéticienne à Domicile.Coiffeuse.Tourneuse sur Bois "Atelier de la Faîne"Plaquiste Peintre.
ZONE ARTISANALE (1 600 m² divisibles).

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Promenades/randonnées dont le "Circuit du Mont Remin"et "Sentier du Boujon" inscrits au Plan Départemental d’Itinéraires, de Promenades et de Randonnées (PDIPR). Ces itinéraires bénéficient d’un véritable label de qualité, mis en place par le Conseil Général de la Côte-d’Or. Balisage jaune.13 km.et 8 km
Pêche à la truite. initiation au tournage sur Bois


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus