Voulaines-les-Templiers

Maire Marcel VERNEVAUT
Secrétaire de Mairie DIDIER Aliette
Adresse Place de la Mairie - 21290 Voulaines-les-Templiers
Tél. 03 80 81 80 33 Fax 03 80 81 80 33
Email mairie.voulaines@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Lundi 11h-16h, Mardi 11h-16h, Vendredi 11h-17h
Population 342 habitants. Les Voulainois
Altitude 251 mètres Superficie 1500 ha
Situation géographique Latitude: 47° 49' 10'' Nord - Longitude: 4° 46' 42'' Est
Communauté de Communes Pays Châtillonnais
Canton CHÂTILLON-SUR-SEINE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Village du Pays Châtillonnais, Voulaines-les-Templiers est situé à 42 km au Sud-Ouest de Chaumont et à 75 km de Dijon.
Les rivières l'Ource et la Digeanne traversent la commune.

Plus d'infos

www.chatillonnais.fr
Aire de pique-nique des Etangs des Marots
Route Tezenas, parking des voitures à droite de la route
2 tables et bancs, départ du circuits pédestre des Marots, panneaux explicatifs sur la faune
Aire de pique-nique de la Rue du Fourneau
1 table et bancs, 1 poubelle
Aire de pique-nique du Bois de Voulaines
1 table et bancs, 1 poubelle
Aire de pique-nique du Virage de Grandfond
D928 côté sud, à droite en venant de Châtillon-sur-Seine
2 tables et bancs, 2 poubelles

Tourisme & Patrimoine

Eglise de la Nativité.
Ancien château fort des Templiers.
Beau lavoir en pierre avec belle charpente. Croix.







Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… VOULAINES-LES-TEMPLIERS. Canton de Châtillon-sur-Seine. (Autrefois canton de Recey-sur-Ource).
À la fin du XIIe ou au début du XIIIe, les Templiers implantèrent une puissante commanderie. Elle fut la commanderie mère de la Bourgogne du nord. Après la dissolution de l'ordre par Philippe le Bel, les Hospitaliers de Jérusalem s'y installent en 1312 et vont y demeurer jusqu'à la Révolution Française. Ils renforcent le château des Templiers en 1362, puis y établissent en 1375, la résidence du grand prieur de la province de Champagne. Au début du XVIIe, l'établissement est reconstruit. Il sera finalement démoli pour céder la place en 1825 à l'édifice actuel édifié par Joseph Pétot, maitre des forges de Voulaines. Il côtoie la dernière tour ronde du XIVe qui abritait la chapelle privée du Grand-Prieur et accueille un pigeonnier. Joseph Pétot fit également construire à ses frais une école de filles devenue la mairie actuelle.
L'imposante église paroissiale de la Nativité s'ouvre par un porche tout aussi imposant porté par quatre puissantes colonnes. De style néo-classique du XIXe, éclairée par de beaux vitraux, elle se distingue également par son clocher dôme. Avec ses étonnants arcs de voute ornementés et la chaire à prêcher en bois sculpté, l'intérieur mérite une visite. Sur le côté du sanctuaire se dresse une belle croix sculptée double face, cannelée, ornée de pampres et portant un petit bas-relief.
À proximité, on observe une grande maison bourgeoise XIXe complétée par un parc arboré, ancienne demeure de Didier Bougueret, maître de forges à Gurgy-la-Ville, Rochefort et Voulaines. En 1845, il fut également un des fondateurs de la Société de Châtillon Commentry.
Dans la rue principale on s'attarde devant la halle des pompiers XIXe. Presque en face s'étire un beau domaine aux toits d'ardoises qui domine un vaste parc en terrasses côté vallée. Au fil des rues, on déniche une vieille borne routière gravée, un four à pain et un pigeonnier carré aménagé en habitation en gardant la plage d'envol. Le monument aux morts étonne lui aussi par son aspect et sa mise en valeur pour une petite commune. Quant aux deux lavoirs, il faut descendre une série de marches pour y accéder.
On croisait ici autrefois plusieurs moulins, saboteries et fabriques dont les cheminées se dressent en contrebas. Les origines de la forge remontent à 1643, un second feu d'affinerie et le haut fourneau étant ajoutés en 1689. La famille Pétot fut maître des forges de Voulaines. Près du pont à quatre arches, on déniche encore les vannages des anciennes installations. En 1839, une soufflerie à pistons fut installée. Le site fut ensuite maintes fois transformées plus tard devenant usine Carlat, usine Dufoulon et enfin hôtel. Un antique wagonnet trône toujours à titre décoratif.
Dans le cimetière, outre une croix sculptée, on découvre le tombeau de la famille Guillebon qui porte une imposante croix double face, sculptée elle aussi.
Au sud, dans le domaine de la Chapelle-au-Bois, se trouverait un souterrain qui accueillait des réunions secrètes (peut-être le sabbat ?). En lisière de forêt, des bornes proches sont gravées de l'empreinte de l'Ordre. (Un camp romain était implanté à 200 m au nord-ouest, mais sur la commune de Villiers-le-Duc).
Au sud, le moulin Seroin dont une partie est restaurée, possède encore deux grandes roues à aubes en bois. Des sarcophages mérovingiens ont été découverts à proximité. Entre la Chapelle-au-Bois et le moulin, on découvre le pont XIXe et une très belle croix sculptée ornée de pampres et accueillant une éducation de la Vierge.
Enfin, si les enfants s’approchent trop de la rivière, la mère Languerouge qui serait une sorte d'énorme poisson, les attire dans les eaux profondes.
André Beuchot





 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

VOULAINES LES TEMPLIERS (3 373 m²) TERRAIN ARTISANAL
Contact CCI Côte-d'Or :
Emmanuel BUGHIN
03.80.65.91.91
03.80.65.92.59
emmanuel.bughin@cci21.fr

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Promenades/randonnées dont le "Circuit des Marots", 8 km, balisage jaune. Ce circuit est inscrit au Plan Départemental d’Itinéraires, de Promenades et de Randonnées (PDIPR). Ces itinéraires bénéficient d’un véritable label de qualité, mis en place par le Conseil Général de la Côte-d’Or.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus