Université de Franche-Comté, François Sauvadet condamne la violence des militants d'extrême gauche de l'association étudiante AMEB

Oui au débat démocratique, non à l’agitation !

 

Mardi 14 février, des militants d’extrême gauche de l’association étudiante AMEB ont perturbé le Conseil d’Administration de l’Université de Franche-Comté et occupé des locaux afin de perturber son fonctionnement démocratique.

Il est intolérable qu'un Conseil d'Administration, démocratiquement élu, puisse être pris en otage.

Les étudiants ont des représentants qui siègent dans toutes les instances de l’Université et c’est à ces derniers qu'il revient de porter les revendications étudiantes, dans le respect de la vie démocratique.

Nous souhaitons condamner les violences et dégradations qui ont eu lieu hier, elles sont intolérables et nous en appelons à la plus grande sévérité envers les responsables.

Nous voulons faire part de notre soutien au Président de l'Université, aux membres du CA ainsi qu'à l'ensemble des personnels concernés.

Comme beaucoup, nous souhaitons que notre Université puisse avancer, se concentrer sur les défis qui s'annoncent et préparer nos étudiants à s’insérer professionnellement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.