Communiqué d'Océane Charret-Godard. Crise du COVID : un effet loupe sur l'état du marché de l'emploi en France,

Communiqué d'Océane Charret-Godard

 

Océane Charret-GodardD’abord le choc des chiffres. Le nombre de femmes et d’hommes au chômage a augmenté de 22% en avril alors qu’on annonçait l’embellie économique, le plein emploi et la nécessité de poursuivre le train de réformes libérales pour booster plus que jamais la croissance.

Et puis, la réalité. Derrière la brutalité des chiffres communiqués ce matin, la réalité d’un chômage qu’on n’arrive pas à juguler, qui revient sans prévenir, à fréquence régulière et qui, derrière l’habilité des chiffres officiels, éloigne durablement de l’emploi un nombre croissant de nos concitoyens dans la continuité des tendances à l’oeuvre depuis 2008.

D’aucuns penseront que je me répète… Pourtant, a-t-on bien mesuré le gâchis de compétences, la tristesse et la colère qui gagnent la population ? Et la disgrâce de tous les beaux discours sur la recherche active d’emploi et la nécessité de se mobiliser quand les emplois ne permettent pas d’en vivre.

Avant la crise sanitaire, quoi qu’on en dise, la réalité était déjà là : la quantité des emplois proposés ne garantissait pas leur qualité et 9 embauches sur 10 se faisaient en CDD courts (30% des CDD avait une durée <1jour). La reprise vantée par le Gouvernement tenait sur le plan social de victoire à la Pyrrhus…

Que va-t-il en être demain alors que s’amorce une reprise incertaine ? Les CDI qui représentaient moins de 10 % des offres d’emploi proposés vont-ils revenir en force ? La réponse est à coup sûr NON !

Élue de terrain sur Dijon et à la Région, je suis fière d’appartenir à des majorités qui savent être à l’écoute des plus fragiles en leur proposant des services publics de qualité pour les accompagner, les former mais aussi à l’écoute des entreprises pour les aider à traverser cette crise inédite.

Mais demain, alors que la transition écologique doit être conduite, que les métiers du soin doivent être réinventés, que la transformation des emplois va s’accélérer sous les effets du confinement toujours au détriment des moins qualifiés, comment réinvente-t-on une société porteuse de sens  ?

Je formule deux vœux pour la suite :

  • Sortir de l’idée que la formation est la réponse à tous les maux du marché du travail et oser inventer un nouveau contrat de travail qui dissocie l’accès aux droits du niveau d’activité pour soutenir le rebond sur le marché du travail et, de contrats courts en contrats courts, des personnes les plus fragiles.
  • Réfléchir ensemble, élu.e.s, partenaires sociaux, acteurs associatifs, entreprises, aux déclinaisons concrètes d’une politique de transition écologique sur un territoire comme celui de Dijon Métropole en matière d’activités, d’emplois et de nouveaux outils à construire pour accompagner leur développement.


Océane Charret-Godard
Conseillère Dijon Métropole en charge de l’emploi
Vice-Présidente Conseil Régional Bourgogne-Franche-Comté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.