Colette Popard, "J'invite M Sauvadet à répondre aux questions posées".


Au cours de la session plénière du Conseil départemental réunie lundi, le Président a été interrogé avec calme et précision par M Christophe LUCAND, conseiller départemental, sur le coût réel et détaillé de la réception organisée pour les maires de la Côte-dÂ’Or le 1er juillet dernier.

En guise de réponse, notre collègue a été brutalement interrompu, et la cible dÂ’'une attaque politique injustifiée avant que le Président Sauvadet déclare « ne plus jamais répondre sur ces questions » au motif que ces dépenses sont « connues de tous », qu'elles « ont baissé » et qu'elles « sont maitrisées ». Au lieu de crier au scandale et perdre son sang-froid quand on lÂ’interroge calmement, M Sauvadet devrait donc simplement répondre aux questions posées. Le silence à ce type de questions ne peut que nourrir la polémique dont il se dit victime.

Je tiens donc au nom des élus socialistes, progressistes et écologistes, à rappeler au Président Sauvadet que comme tout élu, il est responsable, et non une victime, et qu'Â’il a des comptes à rendre de l'Â’usage quÂ’'il fait de lÂ’'argent public, au nom de la transparence à laquelle les citoyens et contribuables ont droit.

Je dois rappeler qu'Â’en 2015, dernière année pour laquelle les comptes administratifs du département sont connus, les crédits ouverts sur le chapitre « fêtes et cérémonies » (n°6232) ont atteint un niveau jamais égalé par le passé (241 836,72€Â€). Et que lÂ’'examen des crédits réellement dépensés, fait apparaître une hausse de +31 % entre 2008 et 2015 pour les chapitres 6232 (fêtes et cérémonies) et 6234 (réceptions). Au total en 2015, ce sont 407 332,20€ qui ont été réellement dépensés sur ces deux chapitres en Côte-d'Â’Or. Si M Sauvadet dénonce, avec force, la baisse des dotations de lÂ’'Etat qui touche aussi les autres collectivités, cÂ’'est bien lui qui refuse lÂ’'effort de transparence demandé et cache des dépenses qui coûtent au contribuable départemental comme à ceux qui devraient en être les premiers bénéficiaires. Les Conseillers départementaux socialistes, progressistes et écologistes lui demandent donc de répondre à la question posée : quel a été le coût de la réception organisée à l'aérodrome de Darois le 1er juillet dernier ?

Colette POPARD
Présidente du groupe des élus socialistes, progressistes et écologistes des Forces de progrès au Conseil départemental de la Côte-d'Or

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.