Réunion de la CDACinéma : la ville de Dijon mise en minorité sur le projet de création de nouvelles salles de cinéma au coeur de la Cité de la Gastronomie.

Communiqué de presse du Conseil départemental de la Côte-d'Or

Réunie aujourd'hui, mardi 25 octobre, la Commission Départementale d'Aménagement Cinématographique (CDACinéma) de Côte-d'Or a rejeté le projet de création de 9 salles de cinéma "grand public", baptisé "Ciné Ducs", au coeur de la future Cité de la Gastronomie. La création de ce nouveau multiplexe généraliste signerait l'arrêt de mort de l'Olympia et du Darcy.
Représentant François Sauvadet, Président du Conseil départemental de la Côte‐d'Or, François‐Xavier Dugourd, Premier vice‐président, a voté contre "Ciné Ducs", néfaste pour le centre‐ville de Dijon. Un centre‐ville qui n'en finit plus d'être malmené par la municipalité dirigée par François Rebsamen.
Malgré le lobbying intensif des promoteurs du projet, la CDACinéma a retoqué "Ciné Ducs". C'est une défaite aussi énorme qu'inattendue pour François Rebsamen et ses amis et une victoire pour ceux qui défendent l'attractivité du centre‐ville dijonnais.
François‐Xavier Dugourd a insisté sur la nécessaire cohérence avec ce qui a déjà été décidé au niveau local ‐refus d'un multiplexe à Chenôve‐ et avec ce qui est préconisé au niveau national, dans le récent rapport du Centre National de la Cinématographie (CNC), pour le maintien des salles de cinéma en centre‐ville. L'agglomération dijonnaise est déjà suréquipée. Aujourd'hui, Dijon compte en effet 1 fauteuil pour 41 habitants contre 1 pour 58 habitants au niveau national. Et Dijon compterait 1 fauteuil pour 34 habitants si le projet "Ciné Ducs" voyait le jour.
Par contre, la CDACinéma a validé à l'unanimité le projet "Supernova", porté par l'Eldorado, qui entend restructurer l'offre Art & Essai de l'agglomération. Le Conseil départemental de la Côte‐d'Or a toujours soutenu l'Eldorado, notamment à travers son action d'éducation au cinéma en direction des jeunes.
La décision de la CDACinéma de ce jour est donc une excellente nouvelle pour l'attractivité du centre‐ville de Dijon, ses commerces et ses habitants. N'en déplaise aux amis de François Rebsamen, clairement désavoués lors de cette réunion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.