Reporté - Indie Day #2 : Coddiwomple, Structures, Laetitia Sheriff

Reporté - Indie Day #2 : Coddiwomple, Structures, Laetitia Sheriff

La Vapeur
42 Avenue de Stalingrad
21000 DIJON
Plus d'infos : www.lavapeur.com

14 novembre 2020 à Dijon

Reporté à une date ultérieure - Indie Music & more.

Indie day c'est une soirée entièrement dédiée à la culture alternative. Un plateau composé d’artistes de la scène musicale actuelle, des groupes qui s'aventurent dans les tréfonds du rock, de la pop ou de l’electro, des formations qui viennent à Dijon planter leur étendard : une certaine façon de faire et de vivre la musique !

Coddiwomple (FR/NL)
Coddiwomple est un trio récemment formé par les deux guitaristes Nicolas Lafourest et Olivier Mellano autour du chanteur G.W. Sok, co-fondateur de The Ex. Une musique puissante et atmosphérique où les guitares incandescentes et les déflagrations électriques donnent un écho abrasif et étincelant à l’intensité lyrique et à la tension extrême du chant de G.W. Sok qui trouve ici une nouvelle voie.

Structures (FR)
Rage, douleurs physiques et émotions fortes composent l’univers nerveusement mélancolique dans lequel nous plongent les 4 membres de Structures. Leur Rough Wave est un véritable mouvement thérapeutique, une course sonique emplie de passion et de fureur offerte dans une transmission sans détours. Une voix autoritaire, des lignes puissantes et des rythmes nerveux, Structures dégage cette ambiance noire et addictive qui n’est pas sans rappeler These New Puritans, Total Control, Agent Side Grinder ou encore The Horrors.

Laetitia Sheriff (FR)
Laetitia Shériff partage avec Patti Smith le goût d’un rock pétri de conscience, une forme de spiritualité. Il lui aura fallu du temps pour polir Stillness, son quatrième disque dont la sortie est prévue le 06 novembre. Et celui-ci prend la forme d’un miroir dans lequel se reflète son propre visage. A l’image de Laetitia, figure remarquable d’une certaine scène pop rock où elle brille par sa longévité et sa constance, sa sincérité et son renouveau - Stillness est un album en clair-obscur : colère et apaisement représentant les deux faces d'un même visage. On y retrouve Thomas Poli (Montgomery, Dominique A, ESB) aux guitares et au synthe?tiseur analogique et Nicolas Courret (Bed, Headphone, Eiffel) a? la batterie. Dix titres aux accents pop dont l’équilibre yogique entre électricité et méditation est au centre de tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.