Arts de l'Islam. Un passé pour un présent

Arts de l'Islam. Un passé pour un présent

Arts de l’islam. Un passé pour un présent

Du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022

Un projet unique, 18 expositions, 18 villes

Coproduit par la réunion des musées nationaux - Grand Palais et le musée du Louvre

Exposition au musée des Beaux-Arts de dijon

Du 20 novembre au 27 mars 2022 à Dijon

En ouverture du festival Les nuits d’Orient, le musée des Beaux-Arts inaugurera une exposition intitulée Arts de l’Islam. Un passé pour un présent, s’inscrivant ainsi dans une opération nationale qui déploiera, au même moment et sur une thématique commune, une série d’expositions dans 18 villes (Saint-Denis, Mantes-la-Jolie, Rouen, Nantes, Rennes, Angoulême, Clermont-Ferrand, Toulouse, Narbonne, Marseille, Saint-Louis de la Réunion, entre autres).
Cet ensemble de manifestations, coproduites avec le Louvre et la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais, vise à favoriser auprès du plus grand nombre une meilleure connaissance des civilisations de l’Islam, dans leur grande diversité de cultures, sur un territoire s’étendant de l’Espagne à l’Inde, du Maghreb à l’Asie centrale. Du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022

En ouverture du festival Les nuits d’Orient, le musée des Beaux-Arts inaugurera une exposition intitulée Arts de l’Islam. Un passé pour un présent, s’inscrivant ainsi dans une opération nationale qui déploiera, au même moment et sur une thématique commune, une série d’expositions dans 18 villes (Saint-Denis, Mantes-la-Jolie, Rouen, Nantes, Rennes, Angoulême, Clermont-Ferrand, Toulouse, Narbonne, Marseille, Saint-Louis de la Réunion, entre autres).
Cet ensemble de manifestations, coproduites avec le Louvre et la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais, vise à favoriser auprès du plus grand nombre une meilleure connaissance des civilisations de l’Islam, dans leur grande diversité de cultures, sur un territoire s’étendant de l’Espagne à l’Inde, du Maghreb à l’Asie centrale.
À distance de la médiatisation souvent trop schématique du monde islamique, et des formulations antagonistes qui l’accompagnent, une sélection de 13 oeuvres majeures appartenant aux collections du musée dijonnais et du Louvre, ou encore à la Bibliothèque de Dole et au FRAC Bourgogne, témoigneront de la riche histoire de l’Islam et de l’importance des évolutions qui la traversent.
Issus de la collection du musée des Beaux-Arts, les ivoires produits en Sicile au 13e siècle, un coffret de l’Espagne sous dynastie nasride du 14e siècle, une bouteille à décor peint de l’Égypte mamelouke du 16e siècle, le nécessaire d’un bijoutier iranien du 19e siècle, ou encore le Portrait de jeune femme aux roses sous la dynastie persane des Qajars, mettront en valeur ces échanges féconds avec le continent européen, soulignant l’intense circulation des objets d’art, des formes ou des techniques.
La lampe de mosquée en métal ajouré provenant du dôme du Rocher de Jérusalem (musée du Louvre, 11e siècle) et un luxueux coran calligraphié (Bibliothèque de Dole) compléteront cet ensemble, évoquant la beauté de l’écriture arabe qui, loin de se cantonner au livre, recouvre nombre d’objets de la sphère religieuse ou quotidienne.
Enfin, l’installation contemporaine de Michel Aubry, Table militaire et sept tapis afghans (FRAC Bourgogne) fera écho aux questions géopolitiques et conflits armés qui ont souvent dominé dans la perception du monde islamique depuis des décennies.
Relayées fortement par le Ministère de l’Éducation nationale, ces expositions auront en commun d’offrir un terrain d’expérimentation muséographique et éducatif : dans chaque lieu, ce choix d’oeuvres emblématiques s’intégrera à un dispositif fort de médiation, constitué à la fois d’une proposition audiovisuelle et d’un espace6agora dédié aux débats lors des visites.
Afin de lui donner tout son sens et d’en faire un projet citoyen, cette exposition et sa médiation culturelle - à destination d’un public le plus large possible - pourront s’appuyer sur les relais de la collectivité dans les champs de la cohésion sociale et de la jeunesse. Une inauguration festive et populaire de la manifestation sera préparée par des actions de sensibilisation des associations socio-culturelles aux principaux enjeux du projet.

Arts de l’islam. Un passé pour un présent
Légende des visuels de gauche à droite et de haut en bas :
Portrait de jeune femme aux roses, Iran, dynastie qajare, 19e siècle © musée des Beaux- Arts, Dijon/ François Jay
Bouteille, Égypte ou Syrie, sultanat mamelouk, 16e siècle © musée des Beaux-Arts, Dijon / François Jay
Coffret, Espagne (Grenade), dynastie nasride, 14e siècle ©musée des Beaux-Arts, Dijon / François Jay
Lampe de mosquée (détail), Jérusalem, 11e siècle © musée du Louvre, Paris

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.