Avec BLING BLING, le verre gaulois s'affiche

Avec BLING BLING, le verre gaulois s'affiche

www.alesia.com

Informations pratiques
le MuséoParc Alésia
En train vers Montbard :
• À 1 h 05 de Paris par le TGV Paris Gare
de Lyon - Gare de Montbard
• À 1 h 10 depuis Roissy-Charles de Gaulle
Gare de Montbard
En train vers Dijon :
• TGV Rhin-Rhône :
- À 2 h 15 de Dijon
- À 2 h 15 de Strasbourg
- À 1 h 15 Mulhouse
- À 30 minuntes de Besançon
Dijon vers Les Laumes Alésia
• TER + bus Transco N°73 (35 à 50 minutes)
En voiture
• À 2 h 30 de Paris en voiture (A6 puis A38)
• À 50 min de Dijon, capitale de la Bourgogne
À proximité du MuséoParc Alésia
• L’abbaye de Fontenay (site classé à l’UNESCO),
le château de Bussy-Rabutin (sélectionné au Loto du Patrimoine par Stéphane Bern) et la Forge de Buffon.
• Halte nautique de Venarey-les-Laumes (Canal de Bourgogne).
• Véloroute jusqu’à Venarey-les-Laumes.
Ouverture
Du 15 février au 30 novembre 2019
Tarifs
Tarifs indicatifs (hors Estivales) :
• 8 € pour un adulte, 10 € avec les vestiges.
• 4,50 € pour les juniors, 6 € avec les vestiges.
• Tarifs scolaires et groupes sur le site internet.
Restauration sur place
Restaurant ou pique-nique.
• Restaurant « Le Carnyx »
Au sein du Centre d’interprétation, un restaurant vous permet de déjeuner au gré de vos envies.
Le MuséoParc Alésia vous propose une formule avec deux buffets à volonté (selon l’option choisie) d’entrées et de desserts. Tous les jours, retrouvez une offre de plats chauds : poisson, viande en sauce, et plat du jour terroir». Parfaitement intégré au site, le restaurant vous accueille à prix doux, quelle que soit votre faim, pour petits et grands.
• Pour les pique-niques, des tables en bois accueillent les visiteurs, près du parking arboré. Quelle vue !

Du 06 avril au 22 septembre 2019 à Alise-Sainte-Reine

Adossée à l’exposition permanente qui retrace l’histoire de la célèbre bataille d’Alésia au coeur du Centre d’interprétation, l’exposition temporaire 2019 BLING BLING prend des allures clinquantes.
Pourquoi le verre ? Brillant, coloré, sonore, le verre fait une entrée fracassante dans la parure gauloise au Ve siècle av. J.-C

Du 6 avril au 22 septembre le verre gaulois s'affiche

Pourquoi le verre ? Brillant, coloré, sonore, le verre fait une entrée fracassante dans la parure gauloise au Ve siècle av. J.-C. Pourtant, ce n’est que récemment que l’artisanat du verre gaulois a attiré l’attention des archéologues, et de Joëlle Rolland au premier plan.

L’exposition Bling Bling ! présentée au MuséoParc Alésia est donc la toute première exposition consacrée à ce sujet… brûlant ! Au Ier millénaire av. J.-C., les techniques du verre soufflé sont encore inconnues, personne n’ayant encore eu l’idée de faire des bulles avec du verre. Le verre se travaille alors filé, par étirement, principalement pour produire des objets de parure comme les perles. Au Ve siècle av. J.-C., les Gaulois inventent un nouvel objet en verre, dont ils sont les seuls à maîtriser les techniques pendant toute l’Antiquité : le bracelet en verre. Autour de ces bracelets, un artisanat spécialisé se développe et s’intensifie à partir du IIIe siècle av. J.-C. Cette période est propice au développement des productions artisanales comme la métallurgie ou la céramique dans le monde celtique.
Cependant, l’artisanat du verre est l’un des rares à se consacrer uniquement à la fabrication de bijoux !
Aujourd’hui comme hier, se parer, s’habiller, se montrer, c’est exprimer une ou des identités, liées au statut de l’individu, à son groupe social, à sa famille, ou encore à son âge. La parure exprime non seulement une identité individuelle mais aussi collective, car seuls les membres d’une même communauté peuvent comprendre les signes et symboles qu’elle transmet. Pour les Gaulois, que peuvent signifier ces étincelantes parures en verre ? Qui peut donc porter ces parures clinquantes ? Avons-nous le même rapport à nos parures que les Gaulois ?

"L’exposition Bling Bling ! présente les aspects technologiques mais aussi sociaux de cet artisanat, à travers la présentation de parures en verre gauloises exceptionnelles, destinées à faire briller leur porteur."
Au fil d’un parcours ludique et interactif, ces objets sont approchés sous des angles différents qui permettent de découvrir de nouvelles méthodes de l’archéologie, comme les analyses ou l’expérimentation avec des artisans.
Depuis les sables égyptiens jusqu’aux ateliers de verriers celtes, des poignets des Gaulois qui ont portés les bracelets aux actuels verriers du Nigeria, c’est toute l’histoire d’un artisanat qui se dévoile. En interrogeant le rapport des Gaulois avec leurs bijoux en verre, l’exposition invite également à s’interroger sur nos propres façons de nous parer et de nous représenter,car avec nos chaussures, nos montres, nos sacs à mains,… le « Bling Bling » des Gaulois est toujours là !

Façonnage de bracelet de verre les 13 & 14 avril
D’une boule de verre en fusion au bout d’une longue tige en métal, à un bijou coloré... L’atelier Silicybine vous propose une démonstration spectaculaire de fabrication de bracelets en verre.
MuséoParc Alésia


Soufflage de verre 20, 21 & 22 avril, 27 & 28 avril
Les Infondus, Chloé Grevaz et François Dubois (Meilleur Ouvrier de France), proposent une démonstration de soufflage au four à bois. Passionnés d’archéologie, ils expérimentent afin de retrouver les gestes et techniques des artisans d’autrefois.

MuséoParc Alésia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.