Hors Saison Musicale avec Guy Touvron et Michel Glasko

10 novembre 2019 à Montigny-sur-Aube

Un immense trompettiste français Guy Touvron, avec un grand fidèle de Hors Saison Musicale, Michel Glasko à l'accordéon, pour un répertoire classique sacré et de jolies surprises... Avec la "trompette en apesanteur" de Guy Touvron, un concert à ne pas manquer ! Pour tous. Libre participation aux frais et un verre à l'issue du concert, offert par la municipalité.

BENEDETTO MARCELLO (1686 -1739) Concerto pour Trompette, 1er et 2ème mouvements
Gabriel FAURE (1845-1924) Après un rêve, Le papillon et la fleur
G.F. HAENDEL (1685-1759) Pie Jesu
G.VERDI – J.B ARBAN Fantaisie sur la Traviata
SOLO D’ACCORDEON
Francis POULENC (1899-1963) Les chemins de l’Amour
F. SCHUBERT (1797-1828) Ave Maria
Georges VAN PARYS (1902-1971) Un jour tu verras

Guy Touvron, trompette
(Parrain de la Hors Saison Musicale 2016/2017)
La passion, la rigueur et la générosité sont les clefs de voûtes de la carrière de Guy Touvron.
Des grands Prix internationaux de 1971 à 1975 aux participations remarquées aujourd'hui tout autour de la planète, Guy Touvron est un artiste accompli, "complet" comme l'écrit celui dont il a été l'élève au conservatoire National de Musique de Paris, Maurice André. Guy Touvron a joué avec les orchestres les plus prestigieux, I Solisti Veneti, English Chamber Orchestra, Mozarteum de Salzbourg, La Scala de Milan, Festival strings de Lucerne, Orchestre de chambre de Prague, et avec une multitude d'orchestres Français comme ceux de Lyon, Toulouse, Pays de Loire, Pays de Savoie, Auvergne.
Guy Touvron parcourt le monde des festivals : Lille, Prades, Lanaudière (Canada), Ansbach (Allemagne), Pollença (Espagne), Stresa (Italie), Salzbourg (Autriche), Montreux (Suisse).
Il joue également régulièrement en Asie (7 tournées au Japon), aux USA... Il a enregistré aujourd'hui plus de 70 disques.
"Guy Touvron n'a pas choisi la facilité. Toutes ces pages trouvent ici une fraicheur, un ton nouveau : qualité du son (c'est la trompette en état d'apesanteur), du phrasé, de la virtuosité impeccable. Tous les trompettistes devraient écouter ce disque ; ils y découvriraient une sensibilité musicale et un travail sur le style dont on n'a pas l'habitude dans ce répertoire" Diapason.

Parallèlement à la pratique du violoncelle, Michel Glasko a étudié l’accordéon à Verdun auprès de Francis Carpentier. Il est diplômé en Musicologie de l’Université de la Sorbonne et du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Ce solide bagage classique et sa curiosité l’ont conduit à explorer des territoires musicaux très variés : la musique classique avec notamment la soprano Sandrine Eyglier et le trompettiste Guy Touvron, le cirque dans le spectacle Crescend’O de Muriel Hermine et Franco Dragone, le rock avec le groupe Rue de la Muette… avec une prédilection marquée pour l’univers de la Chanson. Il accompagne de nombreux artistes en France et à l’étranger (Allemagne, Russie, Bulgarie, Canada, Chine, Corée…). Parmi la trentaine d’albums auxquels il a participé, les disques de Mathieu Rosaz et Rue de la Muette ont été distingués d’un coup de cœur de l’Académie Charles Cros. Il a enregistré pour le label Corelia un album en hommage aux musiques de film de Jacques Tati ainsi que Bagatelle, deuxième opus en solo chez le même éditeur. Depuis 2003 Michel Glasko est régulièrement invité à se produire au Japon, dans le cadre des tournées organisées par l’Association franco-japonaise de la Chanson. Avec l’ensemble L‘Amusette Baroque fondé en compagnie du ténor et flûtiste Jean-Christophe Hurtaud, il participe aux activités de l’Association Tournesol dont la mission consiste à organiser des concerts en milieu hospitalier. Depuis 2012, il participe régulièrement à Hors Saison Musicale, proposant des programmes inédits avec l’Amusette Baroque ou en duo avec Guy Touvron.
« Cet homme aimera toujours être là où vous ne l’attendez pas, impeccable dans sa figure libre du grand écart. Ecouter Michel Glasko est un choix : il aime mettre un moteur dans son tigre, ou une grande louche de dérisoire dans son sérieux. Ou inversement. » Michelle Collette, Accordéon et accordéonistes.
« Son accordéon semble avoir une âme, et Léo Ferré qui célébrait de son vivant cet instrument fantasmagorique doit applaudir là haut dans les nuages les arabesques poétiques de Michel Glasko » Maxime Romain, La Marseillaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.