Conférence d'André Beuchot proposée par Hipaf : Quelques papeteries de Côte-d'Or Autrefois

Conférence d'André Beuchot proposée par Hipaf : Quelques papeteries de Côte-d'Or Autrefois

A l'occasion de la sortie de son dernier livre, Autrefois en Côte-d'Or, André Beuchot vous donne rendez-vous à deux événements les 22 et 23 novembre

- Conférence d'André Beuchot proposée par Hipaf : Quelques papeteries de Côte-d'Or Autrefois
Salle des fêtes de Fleurey-sur-Ouche. 22 novembre. 20 h. Entrée libre.

- Présentation du livre le 23 novembre à l'Abbaye de Fontenay de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h... en savoir+

Disponible ensuite en librairie.

 

22 novembre 2019 à Fleurey-sur-Ouche

En Côte-d'Or, les papeteries ou moulins à papiers furent très nombreux. Les plus anciennes papeteries connues semblent remonter aux XV et XVIe siècles : début du XVe à Chaux, 1450 à Longvic, Plombières au XVe ou au XVIe, Premeaux en 1541, Velars en 1548, Bèze en 1574… Loin d'une conférence d'historien, ce tour d'horizon proposé par André Beuchot permet de revenir avec le regard d'un simple curieux sur une activité méconnue, celle de 25 papeteries et cartonneries qui fonctionnèrent en Côte-d'Or. Organisée par HIPAF, association pour l'histoire et le patrimoine de Fleurey-sur-Ouche, cette conférence s'intègre dans le cycle 2019 consacré à l'eau et aux moulins. Salle des fêtes de Fleurey-sur-Ouche. 22 novembre. 20 h. Entrée libre.

Les abbayes, jadis importantes consommatrices de papier, furent souvent à leurs origines. Autant dire que depuis ces époques lointaines, l'aspect de ces fabriques a changé et qu'il ne subsiste parfois pas grand-chose des constructions d'origine, quelquefois très éphémères.

Leur production resta limitée, sauf à Fontenay, et leur vie ne dura guère. Beaucoup utilisaient des piles à maillets pour produire la pâte à papier. L'arrivée des piles hollandaises à Chambolle-Musigny, Fontenay, Poncey-sur-l'Ignon…, puis des machines à vapeur, entraîna la disparition de toutes les papeteries de la Côte-d'Or. Les maîtres papetiers et les ouvriers papetiers allaient très souvent d'une papeterie à l'autre, l'orthographe des noms variant selon les actes, ce qui rend complexe l'histoire de ces établissements.

Au XVIIIe siècle, des entreprises importantes se développèrent comme la papeterie Montgolfier qui compta cinq usines dans le vallon à Fontenay, les papeteries de la vallée du Meuzin, les papeteries de la vallée de l'Ouche ou les papeteries et cartonneries de la vallée de l'Ignon. À Poncey-sur-L'Ignon, Ferdinand Leistenschneider mit en service une des toutes premières machines à fabriquer le papier en continu de son invention. Dijon posséda une des dernières cartonneries qui ferma ses portes en 1963

Conférence d'André Beuchot proposée par l'Hipaf : Quelques papeteries de Côte-d'Or Autrefois
Papeterie de Choiseau - illustration ©André Beuchot

Conférence d'André Beuchot proposée par l'Hipaf : Quelques papeteries de Côte-d'Or Autrefois
Moulin à papier de Saumaise - illustration ©André Beuchot

Conférence d'André Beuchot proposée par l'Hipaf : Quelques papeteries de Côte-d'Or Autrefois
Touillon, vestiges Fontaine de l'Orme - ©André Beuchot

Conférence d'André Beuchot proposée par l'Hipaf : Quelques papeteries de Côte-d'Or Autrefois
Vestiges papeterie Vieux Moulin - ©André Beuchot

Conférence d'André Beuchot proposée par l'Hipaf : Quelques papeteries de Côte-d'Or Autrefois
Papeterie, Chambolle Musigny - ©André Beuchot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.