Au pays de Saulieu et de ses 12 belles voisines c'est l'insolite morvandiau pour #unebaladeencotedor

Au pays de Saulieu et de ses 12 belles voisines c'est l'insolite morvandiau pour #unebaladeencotedor

Info+ :

Office de tourisme Saulieu-Morvan

24 avenue Bernard Loiseau

21210 Saulieu

 03 80 64 00 21

 
Retrouvez toute l'offre touristique en cliquant sur la photo ci-dessous
 
 

POUR SE RENSEIGNER ET RESERVER

Espace Culturel Sallier

2 Place Monge

Téléphone

03-80-64-18-34

OUVERTURE

Mercredi 9h30-12h30 et 14h00-18h00

Samedi 9h00-12h00

 

 


Saulieu c’est un peu la capitale du Morvan, terre de légendes et de nombreux maquis, qui surprend autant par sa douceur que par sa rudesse. Saulieu, c’est la ville gastronome par excellence avec ses tables prestigieuses et c’est aussi la ville des arts dans la ville, la terre natale de Pompon auquel la ville dédie un étonnant musée. Nous sommes, ici, à un vol de busard du lac de Saint-Agnan situé à la frontière entre l'Yonne, la Côte-d'Or et la Nièvre. Un lac à l’aspect sauvage qui se prête à la pêche, à la rêverie, à l’évasion où il fait bon poser son sac dans les chambres d’hôtes qui bordent ses rives.

Et pour commencer cette belle balade entre forêts, lacs, ligne du Tacot, murs de pierres et sèche et patrimoine roman unique, posons nous à La Roche-en-Brenil gardant l’empreinte, sur ces terres morvandelles de ces murs encrés des réclames pour une marque d’huile ou de biscuits, vestiges émouvants de la Nationale 6. Et c’est d’ici qu’ il faut s’enfoncer dans les forêts sur le parcours des Pierres de Légendes, de celles qui racontent des histoires de Beufnie et autres ogresses en cotillons, dans des paysages somptueux et déroutants. Des pierres surgies de nulle part, comme des offrandes naturelles où l'imagination défie la raison dans cet univers sombre aux odeurs balsamiques des forêts cathédrales du Morvan...

La forêt, l'âme du Morvan, qui cache si bien d'affreuses histoire de Beufnie et de vouivre voraces, un Poron Meurger, une Pierre Pelot, ces immenses blocs de pierres appelés "porons", dressés çà et là, au coeur de la lande ou de la forêt qui excitèrent la curiosité des morvandiaux. Le Rocher Arthur, le Poron Leutin, la Bascule viennent raconter l'histoire des pierres de légendes. Ces pierres surgies de nulle part, comme des offrandes naturelles où l'imagination défie la raison dans cet univers sombre aux odeurs balsamiques des forêts cathédrales du Morvan... Et une Fontaine Sainte Anne à Bierre en Morvan dont l'eau aurait rendu fous les gens qui en hasardaient à en boire !

C’est à Saint-Germain-de-Modéon, entre collines boisées, vallons du Tournesac et de la Romanée et sources qu’on découvre les pierres de Saint-Martin, et les nombreux murs de pierres séculaires qui délimitent les parcelles agricoles. Paysages typiques du Morvan où on retrouve les petits ponts de pierres enjambant les torrents. André Beuchot, vous propose un bel itinéraire… suivez le guide ICI

Non moins attirants sont les maquis, comme le maquis Bernard à Molphey, créé en 1943 par un certain Lamothe avec d’autres résistants réfugiés dans les ruines du moulin situé au bord de l’Argentalet… lui aussi source d’une légende féérique !

Crédit photo ©André Beuchot

Saulieu, la belle de granit, naquit à l’époque gallo-romaine, fut brulée pendant la guerre de Cent Ans et dont les noms évocateurs des rues du Beau Meunier ou des Tanneries rappellent que la petite cité commerçante vivait au Moyen Âge d'un marché où se négociait les céréales mais aussi les fourrures, Saulieu étant alors un haut lieu de la pelleterie. 

Saulieu qui, au début du 20ème siècle, était desservie par la ligne du Tacot du Morvan reliant Corbigny à Saulieu. Un cœur de Morvan, celui des maquis qui laisse un cimetière militaire adossé au cimetière où séjourne Pompon, Bernard Loiseau ou encore Marcel Roclore. Saulieu qui vit naître Claude Courtépée, le grand historien de la Bourgogne et plus particulièrement du Morvan où son père était tanneur. Claude Sallier, homme d'Église et philologue français et plus proche de nous aussi Myriam Motteau, championne du monde d'escalade…

Saulieu, ce sont, bien sûr, deux églises extraordinaires.

La basilique saint Andoche accueille les reliques de ce saint martyrisé au 1er siècle et abrite son splendide tombeau en marbre blanc. Edifiée au 12è siècle, très influencée par l'architecture clunisienne, Saint-Andoche de Saulieu est un des plus beaux édifices romans de Bourgogne. Ses chapiteaux sont tout aussi remarquables que ceux de son éternelle voisine... Vézelay ! Et puis il y a l’église Saint-Saturnin, située à la croisée de plusieurs anciennes voies gauloises, dont la principale est connue comme étant une partie de la Via Agrippa reliant Chalon à Autun. On peut admirer sa très rare flèche de clocher recouverte de bardeaux en bois de chêne ou de châtaignier tout comme le porche.

Flâner dans les rues de Saulieu, c’est croiser, un ours polaire, un vaillant taureau, d’étonnantes sculptures contemporaines exposées dans la rue. C’est se prélasser à une terrasse après une matinée au marché le samedi matin ou pousser la porte du musée Pompon, un lieu original qui raconte l’artiste, mais aussi la vie morvandelle traditionnelle… Un univers qui emmène l’imaginaire d’escaliers en petite niches ou salles au parquet craquant.Une ville tournée vers les arts avec une Microfolie attractive ! Et Saulieu, c’est bien sûr, la capitale du sapin de Noel auquel une belle fête populaire est consacrée tous les hivers, une fête qui sent bon le crapiaud, le feu de bois et les contées de légende en sirotant un vin chaud…

 Crédit photo ©André Beuchot

Sauf autres mentions crédit photos ©Marie Quiquemelle