Balade en Auxois à la découverte du sentier des cabottes

Balade en Auxois à la découverte du sentier des cabottes

Info+ :


CDRP 21

La Côte-d'Or c'est près de 3 000 km d'itinéraires de randonnée balisés : à la découverte du patrimoine urbain Dijonnais, des plaines de Vingeanne et du val de Saône, des paysages viticoles des côtes et hautes côtes, des vallées de l’Ouche ou du Suzon, des paysages agricoles de l’Auxois ou des forêts du Morvan et du Châtillonnais, il y en a pour tous les goûts.

Vous ne voulez pas y aller seul ? Rejoignez l’un de nos 57 clubs de randonnée : c’est la garantie de marcher toute l’année dans une ambiance conviviale et en toute sécurité grâce aux animateurs bénévoles.

Alors n’hésitez plus, enfilez vos chaussures de randonnée et partez parcourir les sentiers.

Comité départemental de randonnée pédestre de Côte-d'Or
CDRP 21 - 9 rue Jean Renoir 21000 Dijon
Tél. 03 80 41 48 62
www.cotedor-randonnee.com
cote-dor@ffrandonnee.fr

>Fiche randonnée complète de ce parcours :
http://www.cotedor-randonnee.com/sentiers/sentier-des-cabotes

>Découvrez d'autres balades en Côte-d'Or avec le comité départemental de la randonnée :
http://www.cotedor-randonnee.com/randonnees-journee-cote-d-or

>Faire un don  pour l'entretien des sentiers et itinéraires :
http://www.cotedor-randonnee.com/appel-au-dons

>Adhérer à la Fédération Française de la Randonnée
Dans une association : http://www.cotedor-randonnee.com/randonnee/la-licence-ffrandonnee
En individuel : http://www.cotedor-randonnee.com/randonnee/la-licence-comite-cote-dor

>Randonnez en sécurité
http://www.cotedor-randonnee.com/conseils

>Recommandations COVID 19 randonnée
https://www.ffrandonnee.fr/actualites/19093/les-conditions-de-la-pratique-s-assouplissent-.aspx

Texte et photos ©André Beuchot

 


Cet itinéraire vous permettra de découvrir un petit patrimoine précieux de la Côte-d'Or : les cabottes. Ces cabanes de pierres sèches sont des abris sommaires, parfois de la taille d'une guérite, orientées généralement vers l'aval à l'apposé des grands vents. Elles permettaient de se protéger du soleil et des intempéries et de remiser du petit outillage notamment  dans les champs éloignés des habitats. Ces constructions étaient édifiées par leurs propres utilisateurs et ne se distinguent que par leur emplacement et la mémoire collective permettant de savoir si elles appartenaient à un cultivateur ou à un berger, à un vigneron ou à un cantonnier. 

 

BALADE EN AUXOIS

SENTIER DES CABOTTES

Niveau moyen. 3 h - 11,3 km

Le sentier des cabottes peut être parcouru en une seule fois ou en deux fois, selon le temps dont vous disposez ou votre niveau de randonneur. À éviter en période de chasse (de mi-septembre à fin février les jours concernés).

 

À DÉCOUVRIR EN CHEMIN

 Balade

LA ROCHE-VANNEAU.

Trace des premiers hommes occupant la contrée, un camp préhistorique est signalé dans le bois du Larrey au lieu-dit la Brosse.

La mairie école de garçons XIXe et l'ancienne école des filles, XIXe également, se trouvaient à chaque extrémité du village. Un lavoir et un vivier furent construits dans un pré sur les hauteurs de la maison commune. De son côté, le ruisseau de Quionquère alimente deux lavoirs et l'ancien moulin du Bas. Les anciens rouissoirs appelés naizous ou nazous, se situaient  à l'ouest, sur la rive gauche du vallon.

Balade

L'église Saint-Martin du XIIe, où l’on repère quelques marques de tâcherons, est surmontée d'un clocher en tuf entouré de pyramidions. Modifiée aux XV et XVIIe, elle protège une intéressante pietà du XVe, un tabernacle du XVe, une statue de sainte Anne du XVIe et des peintures murales, le tout délicatement illuminé par de beaux vitraux du XVe, l'un d'entre eux représentant une évocation du château. Elle dispose d’un imposant portail fermé qui accède également au cimetière. Côté montagne, on notera un alignement d’arcs-boutants. En observant les maisons du village, on retrouve des pierres de réemploi provenant d'un petit prieuré situé derrière l'église, fondé selon la tradition, par neuf moines de l’abbaye de Flavigny, puis transformé en ferme au XVIIe

Balade en Auxois, le Sentier des cabottes La Roche Vanneau

La région s'enorgueillit de posséder une multitude de croix et calvaires. On en compterait 18 aujourd'hui et un grand nombre aurait disparu. Les anciens parlent de 24 ou 25 croix dressées ici et là dans les temps passés. Pourquoi tant de croix demanderez-vous ? Voici peut être un embryon de réponse. On raconte ici qu'après la vie, les âmes vont rejoindre un rocher de la Roche-Vanneau. Peut-être celui qui domine le village. De là, les bonnes âmes s’envoleront vers le Paradis, celles des damnés tomberont dans une gorge insondable. On dit aussi que le départ vers l'enfer se situe au Champ Cornu. De quoi justifier cette prolifération de protections !

Balade en Auxois, le Sentier des cabottes La Roche Vanneau

Les alentours recèlent plusieurs cabottes, dont une double, certaines venant d'être restaurées. Cachée dans les anciennes carrières noyées dans la végétation, au nord du village, l'imposante cabotte de la Grande Chaume possède même une cheminée

Enfin, il convient de signaler la Roche aux Étoiles qui domine la petite agglomération. On y trouve de mystérieuses petites étoiles en pierre, articles de tiges d'encrines fossiles.

 

 Balade en Auxois, le Sentier des cabottes

Un château, une cascade et… des vipères !

Un puissant château aujourd'hui disparu jouxtait autrefois le village. Selon l'abbé Denizot, il fut pris par les Écorcheurs en 1442. Il n'en reste que des brides de fossés et de murs au pied de la falaise, dans le bois, à 300 m au nord-ouest de l'église. Sur le cadastre Napoléonien, une parcelle carrée au lieu-dit Le Château indique son emplacement. De ce château, subsistent également, selon la légende, ses mystérieux souterrains. À vous de les découvrir !

Le Guide pittoresque du voyageur en France publié en 1838 nous apporte une information. Village situé entre deux montagnes, de l'une desquelles la vue s'étend à quinze lieues à la ronde. On y remarque les ruines d'un ancien château fort, ainsi...  qu'une belle cascade dont les eaux servaient à l'usage des habitants du château.

Balade en Auxois, le Sentier des cabottes

De son côté, la petite grotte voisine des Ravrys servit de poste de guet à la forteresse. Vaste abri sous roche, elle se cache dans la falaise éponyme, à 50 m d'une source et de la petite cascade couverte de tuf. Selon la tradition, une vouivre s'y cachait.

En 1925, le Bulletin de la société archéologique du canton de Montbard rapporte également que près de la cascade, on aurait reconnu les vestiges d'un édicule gallo-romain qui avait sans doute été érigé en l'honneur du Génie de la Source.

Mais mieux valait autrefois ne pas fouiner dans les décombres tant les vipères abondaient. Tant et si bien qu'en septembre 1923, on lut avec soulagement dans Le Progrès de la Côte-d’Or, à la rubrique de La Roche-Vanneau : Nous avons la bonne fortune d’avoir cette année deux professionnels pour la destruction de vipères qui pullulent dans notre commune. Les frères Terrier, chasseurs de vipères les plus réputés en ont capturé environ 1 440 en un laps de temps assez court. Hélas, les frères Terrier n'étaient que d'illustres escrocs condamnés deux années avant par le tribunal de Tonnerre. Le procureur dans son réquisitoire qualifia l'affaire de  la plus grande escroquerie que le Tonnerrois ait jamais connue. Mais visiblement ici, on ignorait les faits.

 Balade

Clirey. (La Roche-Vanneau).

On déniche à Clirey un ancien moulin à eau doté d'une belle retenue, un four, la fontaine et la chapelle Sainte-Anne du XIIe, remaniée au XVIIe, protégée par une belle voûte en bois en arc de cercle. À proximité, jolie niche Renaissance sur le pignon d'une maison.

Un pigeonnier carré couvert en laves dont la porte et une fenêtre sont surmontées d'un linteau à accolade domine le hameau.

Balade en Auxois, le Sentier des cabottes La Roche Vanneau

De nombreuses cabottes sont dispersées tout autour. On raconte qu'autrefois, les pèlerins blancs abandonnaient dans le bois au-dessus du hameau, leurs vieux bâtons de marche pour s'en tailler un nouveau. Tous jetaient alors l'ancien compagnon usé dans le même trou bordé de murets de pierre où s'entassaient les témoins de bien des pèlerinages.

Le chemin des Naizoirs enfin, évoque la présence autrefois de rouissoirs.

Plus d'images et d'infos sur le patrimoine de La Roche-Vanneau.

https://www.echodescommunes.fr/commune_cote-dor_la-roche-vanneau_346.html
https://www.la-roche-vanneau.fr

Plus d'images et d'infos sur les cabottes de La Roche-Vanneau.
https://www.la-roche-vanneau.fr/cabottes

Les cabottes et cadoles dans un autre village, Hauteville
https://www.pierreseche.com/cadoles_de_hauteville.htm
https://www.cadoles-et-meurgers.com/

 

 

BALADE EN AUXOIS

SENTIER DES CABOTTES

Facile. 3 h - 11,3 km  Balisage jaune.

BALADE EN AUXOIS  SENTIER DES CABOTTES

La carte IGN 2922SB vous permettra de découvrir les abords de l'itinéraire et les variantes possibles.

Départ sur le parking près de l'ancienne école de filles à la sortie Est de La Roche-Vanneau.

1 - Départ sur le parking à la sortie de La Roche Vanneau. Prendre le sentier depuis le parking par la gauche. Arrivé à l’intersection prendre le chemin à droite qui monte au-dessus de l’église. Poursuivre toujours en montant par la « Rue du Château ».

2 - En haut de la rue prendre le sentier qui part dans la forêt à droite. Le suivre en prenant un premier grand virage à droite puis 200 m plus loin à gauche. Continuer ensuite tout droit jusqu’à arriver en bordure d’un champ. 

3 - Traverser le champ puis tourner à droite sur l'itinéraire « Bibracte-Alésia ». Avancer sur 320 m puis prendre le premier chemin forestier partant sur la gauche. Arrivé au carrefour, continuez tout droit. Au bout de 800 m vous rencontrez un chemin partant sur la gauche, ne pas l’emprunter et continuer tout droit. Prendre le deuxième chemin à droite.

4 - Une fois sur ce chemin continuer tout droit sur 2,2 km jusqu’à rencontrer de nouveau le Bibracte-Alésia à un carrefour. 

5 - Au carrefour continuer tout droit puis à l’intersection prendre à gauche. Suivre ce chemin jusqu’à rencontrer un chemin à gauche. 

6 - Prendre ce chemin et continuer tout droit en laissant de côté un premier sentier partant à droite, suivre ce chemin en empruntant un premier grand virage à gauche et au deuxième grand virage continuer à gauche.

7 - Au bout de 600 m vous rencontrez le carrefour déjà emprunté. Prendre à droite par le Bibracte-Alésia. Continuer tout droit sur 1,2 km puis à l’embranchement prendre à gauche.

8 - Au deuxième embranchement prendre à droite. Après 430 m prenez à gauche au carrefour puis de nouveau à gauche par la route.

9 - Continuer sur la route jusqu’à rencontrer un chemin partant sur la droite. Puis redescendre jusqu’au parking.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.