Bienvenue au Jardin de l'Arquebuse

Bienvenue au Jardin de l'Arquebuse

Info+ :

Jardin de l'Arquebuse
1, avenue Albert 1er (Pavillon de l'Arquebuse) et 14, rue Jehan de Marville (Pavillon du Raines) à Dijon
Tél. : 03 80 48 82 00 • Mail : museum@ville-dijon.fr

À voir, à faire au parc de l'Arquebuse

  • Apprendre les noms des plantes du jardin botanique.
  • S'enivrer des parfums de la roseraie.
  • Visiter les passionnantes expositions du Jardin des sciences.
  • Ouvrir grand les yeux sur les mystères de l'univers au Planétarium Hubert Curien.
  • Observer l'incessant va-et-vient des abeilles du rucher pédagogique.
  • Célébrer la nature et les abeilles : Fête de la nature et de la biodiversité en mai et APIdays, journées nationales de l'abeille en juin.
  • S'allonger dans l'herbe fraîche aux abords d'une prairie fleurie.
  • Compter les escargots le temps d'un après-midi dédié aux gastéropodes.

 

La Petite Orangerie du Jardin de l'Arquebuse

Photos Jardins de l'arquebuse


Situé dans un parc de 5 hectares labellisé Ecojardin et classé Monument historique, en plein coeur de Dijon, relié directement à la gare de Dijon-Ville par une passerelle et sur le chemin de la Cité internationale de la gastronomie et du vin, le Jardin de l’Arquebuse cher aux Dijonnais est le repaire de tous les « curieux de nature ». Abritant tout à la fois un planétarium, un muséum et un jardin botanique, c’est un espace de diffusion, de décryptage et de partage des sciences de la nature. Il s’impose comme le lieu où l’on vient découvrir la biodiversité, s’étonner, s’informer mais aussi s’engager pour elle. Il s’inscrit dans les questionnements scientifiques les plus récents et novateurs, tout en apportant au grand public une lecture très vivante des enjeux de la transition écologique d’aujourd’hui et de demain.

Le Jardin de l’Arquebuse est un véritable havre de paix, bucolique, poétique, charmant qui séduit depuis des siècles les dijonnais, les touristes qui y viennent pour se promener en famille, faire une pause déjeuner, parcourir une exposition de plein air, découvrir la flore et la faune « incognito » qui y vit…
À travers une balade botanique et sensorielle originale dans les allées du Jardin de l’Arquebuse ou les expositions permanentes et temporaires du muséum, des rendez-vous variés tout au long de l’année, le Jardin de l’Arquebuse propose à ses visiteurs de découvrir et de comprendre tous les enjeux de la préservation de la biodiversité. Il poursuit ainsi au fil de ses actions et ses actualités, sa mission d’intérêt général consistant à promouvoir et à porter la biodiversité en ville.



En 2022, plus que jamais, le Jardin de l’Arquebuse s’inscrit dans les grands projets portés par la ville de Dijon et par Dijon métropole.

Une expertise au service de la transition écologique.
Les équipes de la direction Biodiversité-Jardin de l’Arquebuse, dont l’expertise est reconnue, travaillent avec les services des deux collectivités afin de développer la connaissance et la prise en compte de la biodiversité sur le territoire. Elles collaborent avec de nombreux acteurs publics et privés du territoire, entreprises et laboratoires de recherche, associations ou bureaux d’études.
Cette expertise est mise au service du grand public à travers des expositions, des événements festifs, des rencontres/débats…



Le jardin de l’Arquebuse entre la gare et la Cité
Son entrée sud-est n’est qu’à quelques centaines de mètres de la Cité, accessible par une voie douce, la rue du Jardin des Plantes transformée en zone de rencontre, végétalisée et dans laquelle un marquage bleu au sol rappelle que le Raines coule juste en-dessous. Ce Jardin constitue enfin le parcours idéal pour se rendre de la gare à la Cité depuis la création d’une élégante passerelle en acier corten conçue par le cabinet d’architecture Stoa.
D’importants travaux d’aménagement ont été engagés en 2021 et se poursuivent en 2022 dans le Jardin de l’Arquebuse, dans un objectif d’écoresponsabilité : mise aux normes de l’accès à la Petite Orangerie pour les personnes à mobilité réduite, reprise des cheminements, désimperméabilisation des sols (remplacement des revêtements béton ou bitume par du sable), restauration de la statuaire du Jardin selon des procédés écologiques…
En matière de transition écologique, champ sur lequel Dijon métropole se positionne comme une référence européenne, le Jardin de l’Arquebuse montre l’exemple : il a été le premier espace vert dijonnais labellisé Écojardin porté par Plante & Cité. Fauche tardive, entretien zéro phyto bien avant l’obligation légale… une stratégie qui contribue à créer une atmosphère propice à la promenade et à la détente au coeur d’une nature préservée.
La Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon ouvre ses portes le 6 mai 2022. Les contenus culturels qu’elle propose sont dédiés au Repas gastronomique des Français, sur la liste du Patrimoine immatériel de l’humanité, ainsi qu’aux Climats du vignoble de Bourgogne, inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco. Le nouveau projet du Jardin de l’Arquebuse fait écho à cet événement.



L’alimentation au coeur du projet 2022 du Jardin de l’Arquebuse
Le Jardin de l’Arquebuse est l’un des acteurs impliqués dans l’ambitieux projet Dijon Alimentation durable 2030 porté par Dijon métropole et labellisé « Territoire d’innovation » par l’État. Ce programme associe producteurs, transformateurs, distributeurs, consommateurs particuliers et collectifs, avec un objectif : consommer sain et local !



- Nouveau parcours végétal « Jardin botanique des saveurs et des cépages, des origines à demain »
(à découvrir à partir du 22 mai) :
Le tracé général du jardin reste identique, avec ses parterres bordés de buis (Jardin à la Française). Le déploiement de ce nouveau parcours, dédié aux nourritures végétales, prend forme au coeur du Jardin botanique, constitué de quatre carrés thématiques. Le Jardin de l’Arquebuse invite ainsi le visiteur à « mettre un peu de botanique dans son assiette et dans son verre ! » :

- La biodiversité végétale, pour découvrir les multiples plantes alimentaires sauvages et cultivées, replacées dans leur diversité.
- Des plantes voyageuses, pour explorer les chemins des plantes qui nourrissent l’humanité.
- Des plantes savoureuses, pour plonger au cœur des molécules des plantes et découvrir leurs richesses gustatives.
- Des plantes vitales, pour se nourrir sainement dans un système alimentaire durable

Un parcours ampélographique, qui s’inscrit dans ces nouveaux espaces, présente la diversité des cépages viticoles à travers le monde.

Situé à quelques centaines de mètres seulement du point de départ de la route des grands crus de Bourgogne, le Jardin de l’Arquebuse contribue ainsi à la connaissance de la diversité des cépages, au coeur de Dijon, ville viticole historique située dans le périmètre des Climats du vignoble de Bourgogne.

Des pieds de vigne sont présentés dans les carrés botaniques, sur la pelouse dite Legouz de Gerland et enfin, à partir de l’hiver prochain, grimpant sur des pergolas de part et d’autre de la Petite Orangerie.

La conception de ce parcours est réalisée par l’équipe du Jardin de l’Arquebuse, avec l’expertise de l’Institut de la vigne et du vin Jules-Guyot de l’université de Bourgogne, du paysagiste dijonnais Vincent Mayot et de l’architecte du patrimoine Philippe Alart (Alep Architectes).

Cette nouvelle physionomie du jardin botanique s’inscrit dans la volonté de Dijon de valoriser la diversité des plantes, la viticulture, l’agroécologie, le goût et la nutrition.

Pour améliorer l’accueil et l’orientation des visiteurs, la signalétique est repensée et harmonisée : les supports de médiation jalonnant le parcours de découverte sont réalisés dans un matériau métallique rappelant, par sa couleur rouille, celle de la passerelle menant à la gare.

Cet été, un contenu numérique sera proposé, complétant les informations fournies sur place par des informations consultables sur son smartphone ou proposant des itinéraires de découvertes ludiques à pratiquer en famille.

- Le Jardin de l’Arquebuse promet une année 2022, gourmande de nature !

Le Jardin de l’Arquebuse repense aussi sa programmation événementielle 2022 pour l’axer davantage sur les enjeux relatifs à la biodiversité et à la transition alimentaire.

width=200> Nouvelle exposition « MIAM ! Je mange donc je suis »

Les relations étroites et de confiance entre le Muséum national d’Histoire naturelle ont permis cette collaboration concrète entre les deux équipes muséographiques.
À partir du 2 avril (jusqu’au 31 décembre 2022), le Jardin de l’Arquebuse ouvre sa nouvelle exposition « MIAM ! Je mange donc je suis ». Une exposition conçue par le Musée de l’Homme/Muséum national d’Histoire naturelle, agrémentée à la « sauce dijonnaise » ! qui explore les facettes biologiques, culturelles et écologiques d’un sujet qui nous touche tous : l’alimentation.
En quoi l’Homme, en tant qu’espèce, se définit-il par ce qu’il mange ?
Quels sont les impacts environnementaux liés à la production des ressources nécessaires pour nourrir l’humanité d’aujourd’hui et celle de demain ?
Et si nous consommions la nature autrement ?
Quels sont les enjeux contemporains et futurs des modes de production et de consommation alimentaires ?
Et nous, quelles sont nos pratiques alimentaires ?
Autant de questions abordées à travers une expérience de visite singulière, à la croisée des chemins entre passé, présent et avenir.

> Rencontre-débat dans le cadre des « Dossiers de l’écran du planétarium » (en partenariat avec l’Université de Bourgogne) - Jeudi 19 mai 2022 : « Tous les goûts sont-ils dans la nature? »

> Journée festive : Fête de la nature et de la biodiversité - Dimanche 22 mai 2022
En partenariat avec de nombreux acteurs locaux qui agissent au quotidien pour la connaissance et la préservation de la biodiversité, de nombreux stands, ateliers, expositions, spectacles, déambulations, parade des jardiniers… sont proposés autour de nombreux thèmes en lien avec la biodiversité, avec cette année un éclairage particulier sur les « nourritures végétales » ou, comment consommer la nature autrement ?

> Journée festive : Les APIdays®, Fête annuelle des abeilles - Dimanche 26 juin 2022
Cette journée est l’occasion de mettre en lumière, grâce à leur présence, les nombreux acteurs locaux agissant au quotidien en faveur des pollinisateurs et de nous interpeler sur le rôle essentiel de ces insectes dans notre environnement. Là encore, l’importance et la protection des pollinisateurs nous conduit à un système alimentaire durable.

Participations citoyennes en faveur de la nature en ville

Le Jardin de l’Arquebuse accompagne tous les passionnés de nature et invite tous les citoyens à participer, toute l’année, aux programmes de sciences participatives et aux participations citoyennes.

- Reposant sur le principe de la contribution de tous à la connaissance scientifique et au retour de la nature en ville, les citoyens sont invités à participer aux programmes de sciences participatives « Vigie nature », portés par le Muséum national d’Histoire naturelle.
Ces programmes s’adressent aux amateurs comme aux néophytes. Leurs observations permettent l’identification d’espèces animales et végétales pour mieux connaître et préserver la biodiversité en ville : « Opération Papillons », « Observatoire des Bourdons », « Opération Sauvages de ma rue » et SPIPoll (suivi photographique des Insectes pollinisateurs).

- La participation citoyenne peut aller encore plus loin à Dijon, grâce à des actions consistant à réintroduire la nature dans des espaces où elle n’est plus visible : végétalisation de pieds d’arbres ou de pieds de murs par exemple, qui contribuent au retour de la biodiversité en zone urbaine. Tous les habitants sont ainsi susceptibles de devenir acteurs de la nature en ville, en s’appuyant sur l’expertise du Jardin de l’Arquebuse.
Une démarche participative à la portée de tous pour améliorer notre cadre de vie, notre rue, notre quartier… donc notre ville.

- Votre jardin, celui de votre quartier, votre balcon… nous intéresse !

Dans la dynamique des actions menées autour des pollinisateurs sauvages, notamment les programmes de sciences participatives au jardin, le Jardin de l’Arquebuse propose aux dijonnais de les sensibiliser à la biodiversité près de chez eux et chez eux, en leur proposant une expertise biodiversité de leur jardin privatif, du jardin public de leur quartier, du jardin partagé qu'ils fréquentent. Sous un format à définir selon les contraintes sanitaires, sur rendez-vous, il s’agit pour les experts biodiversité du Jardin de l’Arquebuse, d’initier et d’inciter les habitants à participer aux programmes de sciences participatives au jardin afin de devenir des ambassadeurs de la biodiversité.

Toutes ces actions sont présentées sur le site www.ma-nature.dijon.fr

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.