Et si nous partions pour une balade infiniment VERTE au coeur de la métropole Dijonnaise ?

Et si nous partions pour une balade infiniment VERTE au coeur de la métropole Dijonnaise ?

Info+ :

 « C’est si simple de nous trouver, qu’il ne faut pas vous en priver ! Notre équipe de conseillers en séjour est à votre disposition toute l’année sur nos 3 espaces d’accueil… »

Espace d’accueil « Dijon Historique »

En plein cœur de Dijon, dans le Palais des Etats de Bourgogne, le point d’accueil principal vous propose de répondre à toutes vos interrogations sur votre séjour et de repartir avec un joli souvenir de la boutique

1 rue des Forges – 21000 Dijon

Tél. : +33 (0)3 80 44 11 44

Les horaires : Lundi au samedi : de 9h30 à 18h30Dimanche et jours fériés : de 10h00 à 18h00

Fermeture exceptionnelle à 16h les 24 et 31 décembre. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier.

Stationnement recommandé : parking Trémouille-Marché ou rue de la Préfecture.

Espace d’accueil « Gare »

Cour de la Gare – 21000 Dijon

Tél. : +33 (0)3 80 44 11 44

Les horaires : Du lundi au dimanche : de 9h30 à 18h00

Fermeture exceptionnelle à 16h les 24 et 31 décembre. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier.

Stationnement recommandé : parking Gare de Dijon.

Espace d’accueil « 1204 »

Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin 

21000 Dijon

Tél. : +33 (0)3 80 44 11 44

Les horaires : Mardi au dimanche : de 9h30 à 19h00

Ouvertures exceptionnelles

Les lundis, du 10 juillet au 28 août 2023 : de 13h30 à 19h00

Stationnement recommandé : parking Monge

 LES GRANDS PARCS ET JARDINS METROPOLITAINS

Parc de la Colombière, Jardin de l’Arquebuse, Jardin Darcy, Port du Canal, Parc des carrières Bacquin, Lac Kir, la Coulée verte de l’Ouche, Parc Grésilles, Parc Drapeau, Parc Château de Larrey, Parc Clemenceau, Square Carrelet de Loisy, Parc écologique de la combe St-Joseph, Parc des Argentières, Square de Bourges, Parc Toison d’Or, Jardin japonais, Parc de la combe Persil. Parc de la Combe à la Serpent, Parc et sentier botanique de la Chartreuse, la combe des Feuillants, la Combe et les bois d’Ahuy.

Le Cour du Roy à Talant, Le Clos de Roy à Chenôve, le Parc des Tourelles à Daix, le Parc saint Bernard à Fontaine les Dijon, le Plateau de La Cras à Plombières les Dijon, le Parc de La Redoute à Saint Appolinaire, le Parc des Cèdres à Quetigny et à Quetigny également, le Parc du Grand Chaignet, la Plaine Mendès-France (avec city stade, street work-out, piste d'athlétisme), le Parc du Suchot, quartier Fontaine-village, le Parc du Pré Bourgeot, la Coulée verte.

LES PETITS JARDINS ET SQUARES

Cours Junot, Jardin Madeleine Tournamille, Mail Tino Rossi, Place de la République , Place de la Fontaine d’Ouche, Parc du Ruisseau Fontaine d’Ouche, Promenade du bief de l’Ouche, Square Camille Flammarion, Square Charles le Téméraire, Square Chevreul, Square Clément Janin, Square de la Charmette, Square des Bénédictins, Square des Billetotes, Square des Ducs, Square des Saunières, Square des Valendons, Square des Violettes, Square du Chambertin, Square du Coteau de Giron, Square du Creux d’Enfer, Square du Parc des sports, Square du Père de Foucault, Square du Petit-Cîteaux, Square Eugène Spuller, Square Gaston Roupnel , Square Général Giraud , Square Georges Serraz, Square Henri Vallée, Square Menneveau, Square P. et H. Dard, Square Pascal, Square Paul Éluard, Square Remparts de Tivoli, Square rue de Montchapet, Square Sainte-Chantal , Terrain de jeux allée de la Saône, Terrain de jeux du Volnay, Vignes des Marcs d’Or

Une balade bucolique toute en images

Au jardin de l'Arquebuse...

 Aux Carrières Bacquin...

 

 Au Jardin des 5 Roses à Talant...

 Au Jardin Japonnais...

Les espèces protégées...

A la combe Persil

Platanthera bifolia, platanthère

Anacamptis pyramidalis, orchis pyramidal

Au plateau de Chenôve

Crédit ©Joel Fanet

Aquilegia vulgaris , ancolies communes

Libelloides coccajus, ascalaphe soufré

Coenagrion mercuriale, agrion de Mercure

Bonne balade !

Tous crédits photos, hors autres mentions ©Marie Quiquemelle

 

 

 

 


Avec ses 19 parcs et jardins ouverts de 7h30 à la tombée de la nuit toute l’année, Dijon est le paradis des arbres multi centenaires, des pauses ombragées, des enfants qui courent et jouent entre pelouses et tobogans, des espaces de liberté avec ses trois combes majeures reliées entre elles par des chemins ! Ces étonnantes combes et d’innombrables squares maillent la Métropole aux allures de grand bol de verdure, aux dizaines de kilomètres d’allées bien tracées, de sentiers sauvages ou encore de rangs de vignes tirés au cordeau… Partons donc pour une balade métropolitaine entre « verdure et patrimoine » !

Près de 50 000 arbres, 11 fontaines et autant de bassins, 4 espaces animaliers enorgueillissent la ville de Dijon d’un patrimoine, vert… très vert… L’espace métropolitain, quant à lui c’est tout un univers 100% nature, un fabuleux réservoir de biodiversité avec ses observatoires LPO (Ligue de protection des oiseaux), ses espaces protégés sous l’œil vigilant du Conservatoire des espaces Naturels à Talant, un site Natura 2000 à Chenôve et plusieurs ZNIEFF, jusqu’ au cœur de Dijon… avec la ZNIEFF lac et de la carrière du lac Kir.

Entre ville et nature pétillante… C’est Dijon qui rayonne !

Alors, pour savourer cette grande balade, si nous passions par la petite allée Bernard Loiseau, qui permet de rallier la Cité Internationale de la Gastronomie au splendide jardin de l’Arquebuse ? Un jardinlabellisé ECOJARDIN et classé Monument historique, relié directement à la gare de Dijon-Ville par une passerelle signée de l’architecte Thierry Ciccione de l’agence STOA. Ici, au jardin de l’Arquebuse, tout respire la sérénité des petits recoins ombragés sur 5 hectares où se côtoient arbres plus que centenaires, plantes potagères, simples médicinales, sculptures ou serres. Un jardin botanique aux belles perspectives où les ombres du soir se dessinent avec une infinie douceur sur les chemins blancs, repensés par l’architecte paysagiste Vincent Mayot, reliant dans un cadre apaisé, la gare de Dijon et le Jardin de l’Arquebuse à la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin… Au printemps c’est se délecter de senteurs fleuries, à l’été des essences des cèdres que le soleil réchauffe ou à l’automne de celles plus piquantes de feuilles tombées… C’est écouter, allongé dans l’herbe, le chant des oiseaux et le gazouillis de l’eau en oubliant les sons de la ville si proche !

Un jardin enchanteur, comme tous les jardins métropolitains, avec chacun leur personnalité, leur palette de verts, leurs itinéraires parfois si singuliers.

D’un jardin à l’autre, d’un parc à une combe, on se laisse tenter par une belle allée, un chemin de traverse, un château discret et même un fort imposant.

Alors, quittant le jardin de l’Arquebuse et remontant de la gare, c’est une ancienne carrière qui appelle à une petite pause peut-être un peu musclée. Car aux Carrières Bacquin ça descend et forcément…ça remonte que ce soit, à pied, à vélo, en poussette dans ce lieu étrange avec sa cascade, ses essences mellifères attirant de nombreux papillons, ses boites à livres et surtout ses jolis cartels imagés présentant arbres et oiseaux… Une constante dans les jardin dijonnais où le promeneur est interpellé, sensibilisé à ce qui l’entoure, au respect de son environnement, à la transmission des bonnes attitudes qui font du bien à la planète !

Dijon et sa métropole, ce sont les verts variant au fil des saisons de ces parcs somptueux où se conjuguent histoire et bien-vivre en ville. Au parc de la Colombière, lui aussi labellisé ECOJARDIN, se côtoient 3500 tilleuls, marronniers, chênes, charmes, frênes, érables, conifères...Un magnifique espace ponctué d’une très vaste pelouse, d’une aire de jeux et d’enclos animaliers… Un peu la flemme de marcher ? Une calèche vous promènera dans les allées sans se presser !

On traverse ces beaux jardins urbains, émouvants par leur histoire, touchants par leur cadre, étonnants où on passe la journée avec son livre, son carnet de dessin ou tout simplement son chapeau de soleil et l’envie de ne rien faire…

Il y a les tout petits, comme le Jardin japonais, ordonné selon des règles d’un art millénaire, où nagent les très colorées carpes koï, les pas très grands comme le délicieux square des ducs sur lequel veille Philippe Le Bon (qui serait le reliquat du jardin animalier, créé spécialement pour Marguerite de Flandres par son époux Philippe le Hardi…) ou les minuscules comme le jardin Samuel Paty, le petit dernier de la famille, créé par l’architecte Vincent Mayot en face du lycée Carnot… Appelant à la quiétude, ils sont de ces ilots paisibles qui apaisent le remous citadin !

Entre petit jardin et histoire de fées… l’étonnante Talant !

Parmi ces tout petits jardins, on s’émeut dans le plus petit Jardin Remarquable de France à Talant, le Jardin des 5 roses, dessiné par les architectes Mayot & Toussaint paysagistes et Sébastien Langrand !Un endroit discret qui laisse néanmoins apercevoir une vue sur Dijon du haut d'un des rares vestiges de la citadelle médiévale.  Un étonnant jardin, à la fois ouvert et fermé, presque caché, entouré de cinq architectures originales témoignant de l’histoire talantaise. Cinq massifs de roses, elles aussi liées aux siècles dans lesquels elles furent tour à tour reines des fleurs de l’époque, soulignent avec douceur ces différents styles architecturaux relevés par une trentaine de variétés de plantes colorées. Tout prêt et pour ne pas oublier que nous sommes en terre de Bourgogne, une jolie cadole s’érige, toute coiffée de sa bannière de lave traditionnelle, dans un ancien verger clos, le verger François Bugnon, avec sa maisonnette de vigne, sa cave sous roche et sa citerne. Un chemin d'eau le traverse et chante sur des galets, les bancs, les fleurs, les massifs, le flottement des drapeaux, tout invite à rester là un moment, étape nouvelle d'une promenade dominicale.

Un jardin, une petite douceur avant de rejoindre ces combes abruptes plongeant sur des vallées sèches, dominées par des falaises calcaires et entourées de pentes boisées caractéristiques de la géologie côte-d'orienne regorgeant de trésors naturels. On traverse le Cour du Roy, juste à Côté de Notre Dame de Talant aux vitraux inoubliables, pour rejoindre le Parc de la Fontaine aux Fées, une zone naturelle protégée dominant le Lac Kir. Ces pelouses sèches et landes à buis (ou buxaies) classée Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de type I. Un sentier découverte a été aménagé. La source de la Fontaine aux Fées, abrite, à elle seule, l’Alyte accoucheur, l’Alouette lulu, le rare Bruant jaune, Bruant, le Tarier pâtre, la Violette des rochers, la très rare Inule des montagnes, l’Ophrys abeille, l’Hélianthème des Apennins… Un régal pour les botanistes amateurs là où… veillent les fées !

Comme si elles voulaient jouer avec notre imaginaire, les combes affichent d’autres noms insolite, la combe à la Serpent, la combe Persil et la combe saint Joseph.

De combes en combes, une formidable balade…

Toutes les combes se parlent et se rejoignent au fil d’une balle balade, de celle qui rassure les aventuriers en manque de boussole ou de GPS !

La combe saint Joseph, ce sont 15 hectares de parc écologique aux portes de Dijon. Un univers où un sentier balisé et aménagé permet de s'initier à la faune et à la flore locale. Tout au long du parcours, des panneaux présentent la riche biodiversité de ce milieu naturel très riche en fleurs, arbres, arbustes, petits animaux, insectes. De nombreux arbres classés remarquables y trônent en majesté comme des hêtres et un extraordinaire érable champêtre… Si le cœur vous en dit, un chemin de 52km vous attend pour rejoindre Nuits Saint Georges, le sentier Bâtier et ses 2000m de dénivelé, vous l’aurez compris bonne chaussures obligatoires et on oublie le vertige !

On peut aussi rejoindre la combe Persil et ses 30 hectares ombragés et sauvage. Les chemins Combe Saint-Joseph permettent de rejoindre celui de la Combe Persil et celui de la Combe à la Serpent. Ils mènent aussi au fort de la Motte Giron situé à quelques centaines de mètres. Des prairies et des bois de résineux et de feuillus jalonnent le parcours. Des cadoles (cabanons de pierres sèches de forme circulaire, où s'abritaient les vignerons et les paysans), des murets à pierres verticales (qui servaient à délimiter les parcelles et à contenir le bétail.) et un ancien puits réjouiront enfants et amateurs de petits patrimoine. C’est le royaume des mélèzes, érables champêtres, cornouiller sanguin, troènes communs, pins noirs d'Autriche et autres fusains d'Europe typiques des combes. Une randonnée UNIQUE et pour réserver c'est ICI

Entre cité, pinèdes et orchidées… le plateau de Chenôve !

On peut aussi rejoindre le plateau de Chenôve et ses 240 hectares de pelouses sèches, de pinèdes et de prairies à 387m d’altitude. Un univers sauvage et très préservé avec ses sentiers balisés pour admirer un étonnant patrimoine naturel sur ce site classé dans les réseaux des sites remarquables au niveau communautaire Natura 2000 afin de préserver sa richesse et sa diversité biologique. C’est aussi un merveilleux observatoire du paysage qui offre un point de vue sur la ville, ses alentours et au loin la plaine de la Saône, le Jura. Par beau temps, il nous permet d'apercevoir les contours du Mont Blanc. Pour les visiteurs curieux d'environnement deux sentiers nature explique tout, tout, tout ! L'un est consacré à sa faune et sa flore, l'autre à ses caractéristiques géologiques. Pour les sportifs des circuits sont balisés notamment pour les vététistes.

Délaçant des souliers ou en habits du dimanche, de Chenôve à Marsannay c’est plus court qu’un vol d’Epervier ! Alors on prend le soin de réserver pour une expérience œnologique exceptionnelle et percer les secrets des vins de Bourgogne, rendez-vous au Château de Marsannay ! Située en plein cœur des vignes, aux portes de Dijon, la propriété viticole réserve une visite commentée de ses caves suivie d’une dégustation de vins. Sans oublier de réserver ICI

D’ici, on rejoindra le plateau de La Cras, à Corcelles les Monts, sa forêt des enfants, ses vignes et son panorama sur le lac Kir et les falaises qui cernent Dijon… ou retrouver l’entrée de la combe à La Serpent ! Un univers 100% découverte et éducation à l’environnement à pied, à vélo...avec ses sentiers de randonnée, son rucher de pierres sèches, unique en France et classé monument historique.  Les ruches, installées depuis 2013, produisent le Miel de Dijon et il n’est pas rare de croiser des petits troupeaux de moutons pour un désherbage et entretien 100% écologique de ces terres fragiles. Et c’est d’ici qu’on passe la nuit en mode ciel étoilé, lunettes et télescopes à l’observatoire des Hautes Plates de la Société Astronomique de Bourgogne…

Le Plateau de Chenôve fait partie de la grande zone d'intérêt ornithologique qui englobe les falaises, combes, pelouses et plateaux de la Côte jusqu'à la vallée de l'Ouche. L’Ouche qu’on retrouve après une belle balade mène de combes en combes, là où parfois on craindrait de se perdre. L’Ouche et son joli parc et… c’est l’immanquable … le tour du lac Kir, fierté toute dijonnaise !

Une petite envie grandeur nature et gastronomie pour un périple inédit ?

C'est une grande journée qui vous attend avec un solide menu et les Randos du Chef !

13 km sur les sentiers de la métropole pour une randonnée qui vous emmènera à la découverte de trésors naturels et patrimoniaux commentés par votre guide du Comité Départemental de Randonnée Pédestre. Pour le repas, on jette la nappe et on déguste une formule concoctée par le restaurant la Menuiserie, le seul restaurant labellisé Bio de Dijon !

Approvisionnement 100% local, produits de saison et recettes savoureuses, vous ne résisterez pas longtemps à la gourmandise de cette journée. Parce que la nature est au cœur de nos préoccupations, le restaurant la Menuiserie utilise des contenants 100% réutilisables et assure la livraison de notre déjeuner à vélo cargo.

Les dimanches 6 et 27 août et 10 septembre à 9h30 sont à réserverICI 

 

Avant de rentrer …

Pour boucler un beau séjour, un bonne journée ou un dimanche d’hiver, Dijon offre un de ces moments précieux où le soleil descend sur la ville, en haut de la combe aux Feuillants à Fontaine… au-dessus du tout petit jardin de la fontaine ou barbottent les grenouilles !

Entrée de la combe aux Feuillants à Fontaines-les-Dijon

Combe d'Hauteville-Ahuy

Parc des Tourelles à Daix

Parc de la Colombière ©Ville de Dijon

Jardin Japonnais de Dijon

Lac Kir, combe de la Fontaine aux Fées et Notre Dame de Talant depuis le plateau de la Cras

Et le vis à vis ... depuis la Fontaine aux Fées

La combe à la Serpent et ses pins odorants

La balade du Suzon à Dijon qui mène au Jardin Japonnais

Plateau de Chenôve ©Joel Fanet