Nom de code #EpiquesEpoques 2018... Lieu la Grande Forge de Buffon !

 Nom de code #EpiquesEpoques 2018... Lieu la Grande Forge de Buffon !

Contact :

La forge de Buffon est un joyau du patrimoine industriel et hydraulique bourguignon.

 

Ouvert de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h, en JUILLET

En discontinu en AOUT TOUS LES JOURS de 10h à 18h.

 

 


26 juillet 2018

Après le superbe coup d’envoi du samedi 26 mai dernier à l’Abbaye de Fontenay, c’est au tour de la Grande Forge de Buffon de célébrer son anniversaire. Une soirée entièrement placée sous le signe du patrimoine et de l'histoire qui valait assurément le déplacement ! Trois joyaux de notre patrimoine qui fêtent la même année leur anniversaire ? Ce clin d'œil de l'histoire méritait bien un petit coup de pouce et une promotion d'envergure. La Grande Forge de Buffon, chef-d’œuvre du patrimoine industriel du 18ème siècle, édifiée par le naturaliste Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon. elle est le témoin du génie scientifique du siècle des Lumières.

Georges-Louis Leclerc, un seigneur né bourgeois, connu dans toute l'Europe, fut tour à tour haut fonctionnaire, académicien, naturaliste, propriétaire terrien, forestier, architecte et bâtisseur. Nommé intendant du jardin du roi en 1739, il entreprit la rédaction de l’Encyclopédie d’Histoire naturelle. En 1768 Buffon entreprend la construction d'une grande forge sur ses terres en Bourgogne pour en faire un haut-lieu de la métallurgie. Quatre ans plus tard, les travaux étaient achevés, époque à laquelle Georges-Louis Leclerc fut nommé comte de Buffon par Louis XV.  

L’histoire de l’industrie moderne a commencé dès le 18e siècle. Cette grande forge, construite à proximité de Montbard en 1768 en est le parfait exemple. Si le nom de Buffon n’est pas inconnu, c’est qu’il est aussi célèbre pour son « Histoire naturelle » et son rôle essentiel dans la transformation du Jardin des Plantes à Paris en une institution qui allait devenir le Muséum national d'histoire naturelle. Ce précurseur en matière de sciences et de technologie, resta plus de dix ans à la tête de la forge, qu’il transforma en véritable lieu d’expérimentation. Après son départ, l’entreprise a commencé à péricliter ... les repreneurs successifs n’étant pas vraiment à la hauteur.

Établie sur ses terres, la Grande forge lui permit d’expérimenter des innovations techniques et sociales. Elle se compose d’une partie consacrée aux activités industrielles, où l’on admire notamment un haut fourneau fonctionnant grâce à l’énergie produite par une roue à aubes. Cette pièce est aussi agrémentée d’un escalier d’apparat qui permettait aux visiteurs d’assister au spectacle du fer en fusion. L’autre partie du site se constitue d’habitations pour les ouvriers et d’une maison de maître.

La conception de l’usine est fidèle à l’esprit novateur des Lumières et préfigure les installations modernes industrielles du 19e siècle. Ce site impressionnant organisé autour d'une vaste cour rectangulaire, où l'on accède par deux grilles monumentales, forgées sur place en 1768, appuyées sur deux grands piliers de pierre de taille tout à fait remarquables est aujourd’hui classé monument historique. Témoin prestigieux de la sidérurgie au Siècle des Lumières, cette usine modèle qui occupait 300 ouvriers, réunit sur le même site l'ensemble des opérations de production, les habitations ouvrières et la maison du maître

.

Construite en 1768 par le naturaliste Buffon qui y mit en œuvre ses expériences sur la fusion, la Forge produisait au 18ème siècle, 450 tonnes de barres de fer. La visite du haut fourneau avec son escalier d'apparat, de la forge aux soufflets activés par une roue à aubes et de la fenderie permet de suivre les différentes étapes de la transformation de la fonte en fer.

Les bâtiments d'habitation du personnel se situent à un niveau supérieur de 6 mètres au-dessus de la rivière, pour ne pas être inondés, tout comme la demeure du maître et des régisseurs ainsi que les remises et magasins de fer. Une boulangerie, un potager et une chapelle y étaient aussi accessibles aux ouvriers. Par ailleurs, une orangerie et un pigeonnier complètent l'ensemble. Cette orangerie a conservé un dallage précieux de pierre de Bourgogne, en effet, Buffon y fit installer un bain permettant aux ouvriers de se laver. Il capta ainsi jusqu’à 400 ouvriers aux savoir-faire précis qui vivaient ici en famille, dans des conditions de confort inédites pour l’époque.

A l’occasion de son 250ème anniversaire, ce site historique ouvrait gratuitement ses portes pour permettre aux visiteurs de découvrir la Grande Forge de Buffon, et d’écouter le concert du Quatuor Cosmos "Correspondances : musique et théâtre au siècle de Buffon" avant d'assister à la projection du film "Le Peuple Migrateur", de Jacques Perrin.

Formé en 2011, Cosmo est constitué de quatre jeunes femmes engagées dans la valorisation du répertoire du quatuor à cordes. Les membres du quatuor sont issus des grands conservatoires européens. Leur vocation est, par-delà le répertoire pour quatuor à cordes, de restituer les plus belles pages des musiques lyriques, orchestrale et vocale. Quatre instruments, avec leurs couleurs, leurs puissances et leurs richesses, parviennent à s'inventer orchestre.

Laurence Porte, maire de Montbard et représentant François Sauvadet pour l’occasion, entourée de Monsieur Veyssière, propriétaire de la Grande Forge, et de Jean-Pierre Dzieciol. maire de Buffon, n’a pas manqué de rappeler l’engagement du Département pour le développement  de la culture pour tous et le souci de  préserver  tous les patrimoines.

 

 

 

Crédit photos Marie Quiquemelle , tous droits réservés

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

L'appli Balades en Bourgogne a dépassé les 15000 téléchargements.
L'’application mobile Balades en Bourgogne a parcouru du chemin en un an...
900 ans un anniversaire de vielle dame ? En tous cas un anniversaire très #EpiquesEpoques !
Cela se fêtait à Fontenay, la plus ancienne abbaye cistercienne...
"Croix de nos villages" de Fontaine-Française et de ses environs.
Les croix de village font partie de l'héritage rural de notre...
Une nouvelle Présidente pour Côte-d'Or Tourisme.
Marie-Claire Vallet, conseillère départementale membre de la...
A Saint seine l'Abbaye, les vieux métiers font rêver
L’Office de Tourisme du Pays de Saint Seine vous invite à...
Pour Côte d'Or Tourisme, la saison touristique 2015 sera vitaminée !
Une fréquentation touristique à la hausse depuis le début...
Gare de Leuglay, terminus tout le monde s'arrête !
Propriétaire depuis 1995 du site de l’ancienne gare, la commune de...
Commission Permanente du Conseil Départemental, 6 millions d'euros pour la Côte-d'Or !
Les Conseillers départementaux de la Côte-d’Or se sont...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *