Action Logement, partenaire des élus pour l'habitat

08 juillet 2021

Sans activité économique pas de dynamisme territorial mais sans logement à proximité pour les salariés, il est difficile d’attirer des entreprises dans un secteur géographique. Les préoccupations des élus et les missions d’Action Logement se rejoignent ainsi autour de la question fondamentale de l’habitat.

Avoir un toit au-dessus la tête, dans son budget, si possible à une distance raisonnable de son lieu de travail n’est pas toujours aussi aisé qu’il y parait. « L’une des missions d’Action Logement consiste à construire et financer des logements sociaux pour créer de l’habitat au plus proche de l’emploi sur les territoires » rappelle Florent Trublet, directeur régional d’Action Logement. « Près de 70% de la population peut prétendre à un logement social » complète-t-il. Collecteur de la participation des entreprises à l’effort de construction (PEEC) au service des salariés, anciennement connu sous le raccourci « 1% logement », Action Logement accompagne le parcours résidentiel des salariés, finance le logement social et soutient les politiques publiques de l’habitat. « Nous intervenons sur Action Cœur de Ville mais nous menons aussi des actions pour amener le logement social sur le territoire. » En ce sens, les équipes de Florent Trublet peuvent accompagner les collectivités à travers de l’ingénierie territoriale dans le cadre, par exemple, du cofinancement d’une étude territoriale sur le lien entre l’emploi et le logement. « Cela peut concerner le logement des jeunes actifs, des alternants, des étudiants » précise le directeur qui regrette de ne pas être assez sollicité.

Ruralité et habitat

Le logement des jeunes doit figurer au registre des préoccupations des élus afin de contribuer à dynamiser les territoires. « Pour ceux qui entrent dans l’emploi sur les territoires ruraux, nous collaborons avec l’URHAJ, l’Union Régionale de l’Habitat des Jeunes, et étudions comment nous pouvons accompagner les MFR, maisons familiales et rurales, autour de projet. Développer de l’emploi sur un territoire doit se faire en s’interrogeant sur les opportunités de logements. Il y a un intérêt tant pour l’entreprise que la collectivité d’avoir cette connaissance. » La crise sanitaire aura donné des envies d’espace aux habitants des villes. Pour accueillir ces salariés, attirer de jeunes cadres d’autres territoires, les communes doivent connaitre leurs atouts concernant le logement et faire le rapprochement entre les attentes des uns et les disponibilités de l’autre. « Action Logement accompagne par ailleurs les salariés en leur facilitant l’accès au logement auprès des bailleurs dont nous sommes un partenaire privilégié en tant que financeur et réservataire de logements. Nous pouvons aussi proposer des solutions dans le parc privé. »

Un mot d’ordre : accompagnement

Auprès des plus grandes collectivités, comme Dijon Métropole, Action Logement intervient à double titre : comme financeur des bailleurs d’une part, comme financeur de l’ANRU d’autre part. Ainsi, à Dijon Métropole, Action Logement a engagé 15,5 millions d’euros pour la Fontaine d’Ouche dont 10,5 millions via l’ANRU (sur un total de 15 millions) et 5 millions d’euros sous forme de prêt, et 16,2 millions d’euros à Chenôve, dont 9,2 millions à travers l’ANRU (sur un total de 13,2 millions) et 7 millions d’euros de prêt. « Près de 70% du financement de l’ANRU est apporté par Action Logement » précise Florent Trublet. « L’objectif est toujours le même : Rendre les territoires plus attractifs, en particulier pour les salariés, et contribuer à créer de la mixité et une dynamique harmonieuse. » La restructuration du logement social concerne également les autres territoires, plus petits, où Action Logement intervient par exemple en engageant des fonds pour la démolition de logements inadaptés, inoccupés ou vétustes. « En 2020, ce sont 536 000 euros qui ont été engagés dans ce sens en Côte-d’Or pour refaire du logement en accession sociale ou reconstituer une offre locative sociale. » Selongey, Brazey-en-Plaine, Trouhans, Montbard ou encore Toutry-le-Château en ont, ou vont prochainement, en profiter pour réadapter ou libérer de l’espace afin de remettre de la verdure dans le cadre de leur renouvellement urbain.

Maintenir les habitants

Parmi les nombreuses missions d’Action Logement, l’une d’elle consiste à travailler sur l’adaptation des logements privés que ce soit pour économiser de l’énergie ou pour intégrer le vieillissement de la population. A ce titre, Action Logement a lancé en avril 2019 un programme, aujourd’hui clôturé en raison du succès qu’il a rencontré, permettant à 753 ménages de Côte-d’Or de bénéficier d’une subvention – en moyenne de 18 000 euros – pour réaliser des travaux d’économie d’énergie.. En parallèle, en 2020 et 2021, 460 ménages du département ont pu ou vont pouvoir adapter leur zone sanitaire dans le cadre du maintien à domicile grâce à une subvention de 5000 euros délivré. « Il est important que les élus sachent que nous pouvons intervenir auprès de leurs administrés afin de les maintenir sur leur territoire. »

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

ROGER MARTIN, des hommes et des projets pour les territoires
Reconnu de longue date dans le secteur des Travaux Publics, le Groupe familial...
Un nouveau Village by CA inauguré au coeur de la métropole Dijonnaise
Après 24 mois de travaux, le Village by CA Champagne Bourgogne, premier...
La convention "ESSENTIEL" de la CPME de Côte-d'Or
La CPME 21 a réuni au Zénith de Dijon près de 800...
Développement de la filière vrac en région Bourgogne-Franche-Comté : Une première en France
Lundi 11 octobre 2021, l’association Réseau Vrac a organisé...
Comment mettre le marché du ferroviaire à portée des entreprises locales ?
La Fédération Régionale des Travaux Publics et SNCF...
Square Habitat, une nouvelle agence au service de l'immobilier Dijonnais
L’enseigne immobilière dijonnaise dispose désormais de deux...
Une Bourgogne qui flirte avec les records, mais reste prudente face aux incertitudes
Sur la première partie de l’année 2021, la Bourgogne...
VITA Bourgogne, un an déjà ! La Bourgogne viticole recrute
Depuis un an déjà, VITA Bourgogne facilite le recrutement des...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.