Entreprises et collectivités s'allient pour des territoires plus résilients

11 octobre 2023

Les 5 et 6 octobre 2023 à Micropolis Besançon s’est tenue la 11ème édition du Carrefour des Collectivités Locales. Cette année, le programme de ces journées d’échanges et de rencontres entre tous les acteurs engagés dans le développement de leur territoire et le bien-être de leurs citoyens s’est tourné vers une notion phare actuelle : la résilience. Interrogés sur ce sujet, Vincent Martin, Président de la FRTP et Alain Chrétien, maire de Vesoul, président de l’AMF de la Haute-Saône et vice-président de l’AMF nationale en présentent ses effets pour terriitoires.

Organisé par la Fédération Régionale des Travaux Publics (FRTP) de Bourgogne-Franche-Comté, Ecorse TP et Micropolis Besançon, le Carrefour des Collectivités Locales visait cette année à réaffirmer l’engagement de la FRTP auprès des collectivités pour favoriser la résilience économique, écologique et énergétique de nos territoires.

 

La résilience au cœur des préoccupations des collectivités locales

Le concept de résilience territoriale représente la capacité d'un territoire à s’adapter et à rebondir face aux crises, qu'elles soient d'ordre économique, social, environnemental, ou liées à la gouvernance. La résilience territoriale englobe également la capacité à prévenir ces crises, à anticiper les changements et à favoriser le développement durable.

Ce concept de résilience est au cœur des préoccupations des collectivités locales, puisqu’elles ont été « confrontées à des situations délicates ces dernières années, sur le plan de l’organisation, sur le plan financier » reconnait Vincent Martin, Président de la FRTP de Bourgogne-Franche-Comté. Un constat partagé par Alain Chrétien, maire de Vesoul, président de l’AMF de la Haute-Saône et vice-président de l’AMF nationale qui précise : « Nous sommes aujourd’hui dans une phase de transition : écologique, énergétique, économique. La transition c’est le passage d’un état premier à un état second, donc c’est forcément une période de mouvement, de changement. Ce changement génère de l’incertitude et cette incertitude s’accompagne de critères macro-économiques peu favorables : augmentation des taux d’intérêt d’emprunt, pénurie de matières premières, prix de l’énergie qui ne baisse pas, inflation qui reste à un niveau assez important… Les maires sont un peu réticents à s’engager. »

Une situation qui a des conséquences concrètes sur la santé économique des territoires : Vincent Martin souligne que « à mi-mandat, on sent un ralentissement de la commande publique globalement sur la BFC. Et je crois que s’il n’y a pas d’aménagement du territoire, s’il n’y a pas d’entreprises sur ce territoire, il n’y a pas d’économie et s’il n’y a pas d’économie, il n’y a pas d’élus qui défendent le territoire. »


Avancer et s’investir ensemble

Face à cette « sinistrose » exprimée par Alain Chrétien, les entreprises et collectivités doivent allier leurs forces et travailler ensemble pour faire preuve de résilience. Elles doivent mettre en place des solutions innovantes qui réduisent l’impact sur l’environnement et les expliquer à la population. Le maire de Vesoul explique « la résilience c’est à la fois une affaire de transition, de pédagogie, et de fixation d’objectifs collectifs. »

Pour accompagner les collectivités dans une démarche de résilience, les entreprises de travaux publics proposent des solutions innovantes : « Aujourd’hui, on aménage l’espace de manière innovante, le goudron ça fait des décennies que c’est fini ! On est passés à l’enrobé depuis, drainant, au liant végétal, on fait des bétons bas carbone, on utilise des carburants au liant végétal pour nos poids lourds. » explique Vincent Martin. La FRTP va au devant des collectivités via son association Ecorse TP pour faire connaitre et expliquer ces alternatives et leurs services techniques aux élus locaux, leur permettant de développer des projets d'aménagement durable. Elle s’est par exemple récemment associée à l’AMF 70 pour organiser une réunion de présentation avec une cinquantaine d’élus. « On a exposé le cycle de vie d’une chaussée, d’un réseau d’assainissement, d’un ouvrage fluvial. On est là pour éduquer, apprendre aux élus ce qu’il faut faire pour la résilience des infrastructures, partager notre savoir-faire, notre expertise technique. » approfondit le président de la FRTP.

En retour, les collectivités doivent s’engager à leurs côtés et investir. Aujourd’hui, « des financements publics considérables existent (fonds vert, DSIL, DETR…) » explique avec optimisme Alain Chrétien, pour permettre aux élus de mettre en place des projets. En parallèle, « L’Etat est en train de se réformer pour attribuer les subventions plus rapidement, pour que ce soit le préfet qui décide au plus proche du terrain sans attendre que ça descende du ministère ».

Reste à la commune d’avancer 20% de la somme totale nécessaire via son fond de roulement, et « c’est sur le fond de roulement qu’on interroge le gouvernement » nuance le vice président de l’AMF. « Car ce sont les communes qui investissent le plus qui par définition ont le fond de roulement le plus faible. Certains maires préfèrent donc ne pas investir pour rendre leur commune plus riche… Et c’est un véritable problème pour la dynamique et la résilience des territoires ! Il faut inciter les élus à faire circuler l’argent ! ».

D’où l’importance de se rencontrer lors d’événements comme le Carrefour des Collectivités Locales. « Quand on sort du carrefour on est gonflés à bloc parce qu’on y a rencontré des collègues, des amis, parce qu’on a fait la connaissance d’entreprises compétentes, locales, qui embauchent en local, qui produisent en local et font vivre le territoire. Tout élu souffre d’isolement et le seul moyen d’avancer c’est de le faire ensemble, avec des collègues, des entreprises du coin. » s’enthousiasme le maire de Vesoul. Avant de conclure « Vivement le 12ème ! ».

 

Déborah VITAL

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Développez la filière truffe avec le Parc national de forêts
Le marché de la truffe est en pleine croissance : la demande...
La CCI Côte-d’Or · Saône-et-Loire, tiers de confiance des collectivités
Emplois, maintien des commerces de proximité, attractivité des...
La CCI Côte-d’Or. Saône-et-Loire signe un partenariat avec les maires ruraux
La CCI Côte-d’Or. Saône-et-Loire et les associations des...
Créadie, le concours qui récompense les grands projets des petits entrepreneurs
CréAdie, concours lancé il y a 15 ans par l’Adie,...
BSB et le Village by CACB partenaires pour soutenir l'esprit d'entreprendre
Le Village by CA Champagne-Bourgogne et BSB ont officialisé leur...
Roger Martin voit vert
A l’heure où la décarbonation s’invite dans tous les...
En juillet formez-vous au numérique avec les CCI
Des ateliers en distanciel dont le coût est pris en charge par le...
Lucie Gras, réélue présidente de la Mutualité Française Bourguignonne dite VYV 3 Bourgogne
L’union mutualiste a tenu sa 72ème Assemblée...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *