10 ans d’Alerte Commerce Côte-d’Or : protéger, s’adapter et prévenir

15 décembre 2023

Lancé par la CCI Côte-d’Or Saône-et-Loire en 2013, le dispositif « Alerte Commerce Côte-d’Or » agit pour la prévention et la sécurité des commerces du département. Grâce au partenariat avec la Préfecture de Côte-d’Or (Police Nationale et Gendarmerie Nationale), la Ville de Dijon, et la Fédération des commerçants Shop In Dijon. Un dispositif simple et efficace, capable d’évoluer pour répondre aux défis changeants de la sécurité des commerces.

Mardi 12 décembre 2023, la CCI Côte-d’Or Saône-et-Loire a présenté le bilan décennal du dispositif Alerte Commerce Côte-d’Or, qui permet « d’agir pour la sécurité de nos commerces sur toute la Côte-d’Or, en partenariat avec la Préfecture de Côte-d’Or, la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale, la Ville de Dijon et la Fédération des commerçants Shop in Dijon » explique Carole Thuel, secrétaire de la CCI Côte-d’Or Saône-et-Loire.

Le principe est simple : les commerçants inscrits (gratuitement en ligne) au dispositif, sont informés immédiatement par SMS d’un délit ou d’une tentative de délit commis à proximité de leur établissement. « Ce message instantané, rédigé par les forces de l’ordre, est envoyé aux commerçants situés dans le périmètre concerné » précise Carole Thuel. Aujourd’hui, le dispositif compte plus de 1200 entreprises inscrites, pour une moyenne d’une quarantaine d’alertes par an. Un nombre raisonnable et justifié, puisque les forces de l’ordre filtrent les informations reçues : « Tout ce qui est remonté ne donne pas forcément lieu à un message dans la foulée » précise Ophélie Exbrayat, responsable de la Fédération Shop in Dijon. Par exemple, « tous les phénomènes pour lesquels les malfrats ont été interpelés ne donnent pas matière à une alerte puisque l’affaire est close » ajoute Virginia Boilleaut, référente CCI du département sur le dispositif.  

Un dispositif qui a fait ses preuves

Simple et rapide, Alerte Commerce « est un succès car c’est un dispositif partenarial, solide, noué depuis 10 ans. Il est à l’image de ce que doit être la sécurité : pour engager des résultats, elle doit être visible, réactive et reposer sur un continuum de sécurité » salue Nathalie Aubertin, directrice des sécurités de la Préfecture de Côte-d’Or.

Le dispositif permet d’ailleurs aux forces de l’ordre de « progresser dans les enquêtes judiciaires et aboutir à l’interpellation des individus, pour lesquels nous pouvons avoir un signalement précis » explique le commandant Cédric Eble, adjoint au chef d’état major à la DDSP 21. Le lieutenant-colonel Alexandre Deffaïsse, chef des opérations adjoint pour le groupement de la gendarmerie de Côte-d’Or souligne un autre intérêt : « l’alerte, en appelant à la vigilance des commerçants peut éviter une réitération. Ils ont un oeil plus attentif sur certains comportements, certaines personnes. Et ce simple regard peut empêcher un éventuel passage à l’acte. ».

Un dispositif efficace qui s’avère d’autant plus précieux en période de fêtes de fin d’année « qui voit affluer beaucoup de monde en centre-ville, dans un contexte également de posture vigipirate renforcée et de vigilance attentat qui nécessite la mobilisation de tous » explique Nathalie Aubertin. 

 S’adapter aux évolutions 

« Dès qu’il y a des phénomènes nouveaux qui interviennent, nous sommes en mesure de faire évoluer le dispositif. » souligne Virginia Bouilleaut. En effet, en plus de relayer les alertes liées aux différents méfaits, le dispositif couvre désormais les manifestations susceptibles d’impacter l’activité et la sécurité des commerces. Le commandant Cédric Eble explique : « nous prévenons toujours les commerçants en cas de manifestation et les invitons à rentrer leurs poubelles, les éventuels objets en verre, les terrasses, les décorations etc. Tout ce qui peut servir de projectile ou être mis à feu. ». Une alerte qui permet de maitriser les débordements, mais aussi de rassurer les commerçants : « ils ont une visibilité globale de la situation et sortent ainsi de leur isolement » précise Ophélie Exbrayat.

Prévenir en continu

Le dispositif repose également sur un volet préventif. Les commerçants bénéficient de fiches pratiques :  « quand une typologie de méfaits est constaté - comme récemment des vols dans les domaines viticoles - nous créons une fiche vigilance, rédigée conjointement avec les forces de l’ordre » explique Virginia Boilleaut. « Elle sera ensuite publiée sur la plateforme et partagée aux commerçants. »

Les commerçants peuvent aussi participer à des groupes de travail co-animés par la CCI et les forces de l’ordre, « pour avoir des conseils, des réponses à leurs questions, pour lever l’inquiétude et mettre un visage sur un nom » précise Ophélie Exbrayat. « Ils réalisent qu’ils ne sont pas seuls et qu’en cas de problème, ils seront entendus ». Ces ateliers sont proposés par la CCI lorsqu’elle le juge pertinent, mais peuvent aussi être demander par un maire ou une association de commerçants. « Nous sommes mobilisés sur la période de septembre jusqu’à mi-novembre pour se préparer au flux des fêtes » explique Virginia Boilleaut mais « des petites piqûres de rappel tout au long de l’année ne sont pas négligeables, puisqu’il y a toujours de nouveaux commerçants à informer ! ». 

 

Déborah Vital

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

La CCI Côte-d’Or. Saône-et-Loire signe un partenariat avec les maires ruraux
La CCI Côte-d’Or. Saône-et-Loire et les associations des...
Créadie, le concours qui récompense les grands projets des petits entrepreneurs
CréAdie, concours lancé il y a 15 ans par l’Adie,...
BSB et le Village by CACB partenaires pour soutenir l'esprit d'entreprendre
Le Village by CA Champagne-Bourgogne et BSB ont officialisé leur...
Roger Martin voit vert
A l’heure où la décarbonation s’invite dans tous les...
En juillet formez-vous au numérique avec les CCI
Des ateliers en distanciel dont le coût est pris en charge par le...
Lucie Gras, réélue présidente de la Mutualité Française Bourguignonne dite VYV 3 Bourgogne
L’union mutualiste a tenu sa 72ème Assemblée...
Convention de partenariat EDF et France-Travail en Bourgogne-Franche-Comté
EDF renforce son dispositif partenarial au service de ses besoins en...
Des hommes, des territoires et des valeurs dans la durée
Alors que le groupe Elabor fête ses 35 ans en 2024, l’entreprise...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *