Comblanchien


© André Beuchot


© André Beuchot


© André Beuchot


© André Beuchot

Maire Didier TOUBIN
Adresse Rue de l'Eglise - 21700 Comblanchien
Tél. 03 80 62 94 36 Fax 03 80 62 71 23
Email mairie.comblanchien@orange.fr
Site www.comblanchien.fr
Horaires d'ouverture Lundi 13h30-17h30, Mardi 9h-12h et 13h30-17h30, Jeudi 13h30-17h30, Vendredi 9h-12h et 13h30-17h30
Population 700 habitants. blancurtiens et les blancurtiennes
Altitude 213 mètres Superficie 361 ha
Situation géographique Latitude: 47° 6' 6'' Nord - Longitude: 4° 55' 17'' Est.
Communauté de Communes CC de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges
Canton NUITS-SAINT-GEORGES

Je suis fan de ma commune

Présentation

Renommé pour sa pierre et ses vins, Comblanchien est situé à 11 km de Beaune et à 25 km de Dijon tout proche des villages de Gevrey-Chambertin, Vougeot, Vosne-Romanée et Nuits-Saint-Georges.

Plus d'infos

Comblanchien village martyr en 1944 : 52 maisons brûlées et plusieurs habitants fusillés ou déportés. La commune a obtenu la Croix de Guerre avec l'Etoile de Vermeil.
www.comblanchien.fr
www.paysdenuitssaintgeorges.com
www.ot-nuits-st-georges.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise gothique de la Nativité, XIXè siècle, en pierre de Comblanchien, incendiée lors de la guerre en 1944, elle fut reconstruite en 1952 ; récemment, elle a fait l’objet d’un ravalement intérieur et extérieur.
Ancienne chapelle construite ou reconstruite à la fin du XVIè siècle et restaurée à plusieurs reprises au XIXè siècle.
Mairie-Ecole de 1894.
Ancien Pigeonnier du XVè siècle.
Source de “la Fontaine du Champ de Pré”.
Monument commémoratif de la nuit du 21 au 22 août 1944.

© André Beuchot



© André Beuchot

PIERRES DE LÉGENDES DE LA CÔTE-D'OR, LE NOUVEAU LIVRE D'ANDRÉ BEUCHOT


Un nouveau livre pour les curieux, les promeneurs et les amateurs du petit patrimoine.
Plusieurs années de travail et de recherches ont été nécessaires pour réaliser ce nouveau livre, résultat de l'union de Patrice Vachon et d'André Beuchot.
Patrice Vachon avait déjà réalisé de nombreux ouvrages publiés par l'Arche d'Or, deux étant consacrés aux menhirs, dolmens et pierres légendaire. André Beuchot sillonne la Côte-d'Or à la rencontre des richesses du patrimoine et a déjà lui aussi publié de nombreux ouvrages. La collaboration et la complémentarité des deux auteurs permet de présenter aujourd'hui l'ouvrage le plus complet réalisé sur le sujet, avec les légendes associées. Les sites ont été recherchés sur le terrain, quelquefois retrouvés avec difficulté dans la végétation, puis photographiés. Certains, inaccessibles, ne sont pas présentés par respect pour les propriétés privées. Le livre regroupe les menhirs et dolmens, vrais et/ou faux, les pierres qui virent ou qui cornent, les roches des fées ou du Diable, les roches anthropomorphiques rochers de la vouivre ou des loups…etc. LIRE+


Un curieux de passage à Comblanchien

Un curieux de passage à… COMBLANCHIEN. Canton de Nuits-Saint-Georges.
Pour beaucoup, le nom du village viendrait de la Combe aux Chiens Blancs. Aux XIIIe-XIVe, les ducs de Bourgogne y auraient installé un rendez-vous de chasse. Mais il semble que l'origine du nom vienne en fait de "Blancanae Curtis". Curtis signifiant domaine, celui-ci étant la propriété d'une femme baptisée Blanche. Dans une combe, une empreinte dans la roche suscite une controverse, qui disant qu'il s'agit de l'empreinte du cheval de l'amant d'une Dame de Vergy, qui prétendant qu'il s'agit de celui du mari poursuivant l'amant !
Le village demeure célèbre pour ses carrières marbrières créées au début du XIXe, qui donnèrent son nom à la pierre extraite. Cette pierre habille des constructions bien connues, les murs du Louvre, l’aéroport d’Orly, les facultés de Dijon ou encore… plusieurs palais saoudiens ! Mais les traces les plus anciennes d'utilisation de la pierre locale semblent remonter aux alentours du Ier siècle, quand les romains aménagèrent une voie traversant le territoire. Par la suite, les cisterciens l'utilisèrent pour construire le clos Vougeot. La Révolution passée, la pierre est extraite ici et là, sans réglementation. Les premiers baux d'exploitation des carrières ne remontent qu'à 1807, époque où elles sont relouées, ce qui laisse imaginer que l'extraction existait auparavant. En novembre 1845, pour encourager le travail de la pierre et lutter contre la pauvreté du village, on propose des locations dites ""à la bougie" pour 3, 6, ou 9 ans, les surfaces étant attribuées à l’extinction des feux.
Quelques années avant, pour célébrer l’avènement du Roi Louis Philippe, on planta en 1831 à Comblanchien, un Arbre de la Liberté, puis en 1843, on construisit une nouvelle école. Afin de perpétuer le souvenir du "Roi citoyen", des pièces de monnaie d’or et d'argent furent placées sous la première pierre.
Le bourg, point de passage des pèlerins de Trèves sur le chemin de Compostelle au XIIe, s’honore d’une église XIXe en pierre de Comblanchien dont la construction s'étala sur vingt années, surmontée par une flèche polygonale en ardoises.
Le XIXe a laissé bien d'autres curiosités. Ainsi, en flânant dans le bourg, le visiteur s’arrêtera à l’hôtel de ville de la fin XIXe, fier de son campanile et d'un chien-assis décoré portant l'horloge, qui faisait fonction de mairie-école. La salle des fêtes voisine retient l'attention avec son architecture caractéristique des siècles passés. Le perron a néanmoins été modifié, les trois colonnes intégrées dans une nouvelle maçonnerie et une sirène d'alarme remplace l'épi de faitage. De l'autre côté de la mairie, l'ancienne chapelle XVIe a été transformée au XIXe en salle polyvalente sans retrouver son toit et présente une curieuse allure. On déniche encore un pigeonnier carré dont la fenêtre d'envol domine la rue.
Au sud du vieux village, le lavoir de la fontaine du Champ de Pré, édifié au tout début du XXe a perdu sa fonction et l'abreuvoir qui y était accolé. En face, un domaine viticole arbore le bas-relief d'un saint, tandis qu'un vieux pressoir parade à deux pas. Notons qu'ici, les vignerons reconnaissent saint Blaise et non saint Vincent comme leur saint patron. Chaque année, sa statue passe d'un domaine à un autre. Patron des tailleurs de pierre, cardeurs de laine, drapiers, bouviers, maçons… il est fêté le 3 février.
On trouve ici deux châteaux, le premier XIXe des barons de Le Gouz, appelé château Missol, est flanqué d'une tour ronde. Le second, le château Deslandes, majestueuse maison de maître du XIXe, domine les vignes. Les Allemands, dirigés par le capitaine Schoning s’y installèrent au printemps 1944. Le lundi 21 août 1944, à 21 h 40, des évènements tragiques endeuillèrent le village. Aucun résistant n'est présent ce soir-là à Comblanchien. Soudain, des coups de fusils éclatent dans le bourg. Un petit groupe d'allemands simulent une attaque de la Résistance. À 22 h, en réaction à cette "pseudo attaque", deux groupes de soldats allemands venus à la fois de Beaune et d’un train arrêté au bas du village, envahissent les rues. L'église et cinquante-deux maisons sont brûlées, huit personnes assassinées, 23 hommes arrêtés et envoyés à la prison de Dijon. Onze partiront en Allemagne.
Retrouver des informations complémentaires sur l'histoire de la commune sur le site de Jacky Cortot : http://comblan.com/comblanchien/
André Beuchot

© André Beuchot

© André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Salle des fêtes.
Diverses associations :
Les amis du Parc, société de pétanque.
Soleil d’Automne, club du troisième âge.
La Joie de Lire, bibliothèque municipale.
Les "casse-cailloux", association festive.
Les "Pierres qui roulent", vélo-club.
Les "Country's lovers", association danse country.
L'AE2C, association des écoles du RPI.

Economie & Développement

Carrières de Pierre de Comblanchien ; depuis 1845, l'extraction et la transformation de la pierre constituent une activité essentielle de la commune.
Viticulture.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Belles promenades ; alentours boisés, vignoble.
www.gevreynuitstourisme.com


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus