Les lauréats des appels à projets 1000 premiers jours dévoilés : 10 projets sélectionnés en Bourgogne-Franche-Comté

Les lauréats des appels à projets 1000 premiers jours dévoilés : 10 projets sélectionnés en Bourgogne-Franche-Comté

Info+ :

Appels à projets 1000 premiers jours

En soutenant le lancement d’appels à projets régionaux, le ministère des solidarités et de la santé encourage dans les territoires l’émergence et l’expérimentation de projets innovants, construits autour des besoins des enfants et de leurs parents.

Grâce aux collectivités, aux associations, aux acteurs privés marchands, à l’Etat et à la Sécurité sociale, la France est riche des nombreux professionnels et services qui entourent dès aujourd’hui les (futurs) parents et les jeunes enfants. Aussi l’enjeu est-il souvent moins la création de nouveaux services que la bonne connaissance de ce qui existe et leur articulation, afin notamment de proposer aux parents un accompagnement simple et sans rupture.

Avec les appels à projets régionaux, le ministère des solidarités et de la santé encourage dans les territoires l’approche intégrée des 1000 premiers jours.

Les Agences Régionales de Santé (ARS) et les Directions Régionales de l’Economie, de l’Emploi et des Solidarités (DREETS) ont été invitées à lancer des appels à projets. Le but est de soutenir l’émergence de projets adoptant l’approche « en coutures anglaises » du chantier des 1000 premiers jours. Des projets construits à partir des besoins des parents et des enfants, adaptés à leur quotidien, à leur rythme et à leurs lieux de vie, réunissant les services et professionnels des secteurs sanitaire et social, pour un meilleur accompagnement des parents et au bénéfice du développement et de la santé de l’enfant.

Les projets doivent s’inscrire sur au moins l’un des 6 axes prioritaires nationaux :

  1. Repérage des situations de fragilité et accompagnement des parents sans rupture tout au long des 1000 premiers jours ;
  2. Développement d’actions en promotion de la santé pour les plus petits ;
  3. Prévention de l’isolement et de l’épuisement des parents, notamment des mères en post-partum ;
  4. Aménagement des lieux et de l’offre pour favoriser l’éveil culturel et artistique des tout-petits, notamment des plus défavorisés ;
  5. Conciliation des temps entre vie professionnelle et parentalité ;
  6. Place du père ou du second parent.

Pour coller aux besoins et à l’inventivité des territoires, les appels à projets 1000 premiers jours sont régionaux.

ARS et DREETS définissent leurs attendus. Elles peuvent choisir de ne retenir que certains axes. Elles peuvent cibler certains territoires de la région tels que les QPV (quartiers prioritaires de la politique de la ville), les ZRR (zones de revitalisations rurales) ou les collectivités engagées dans le programme Petites Villes de Demain pour lesquelles les services des 1000 premiers jours sont aussi des ingrédients d’attractivité. Elles peuvent encourager des articulations avec d’autres dispositifs tels que les Etablissements de Services en cours de constitution, les Cités Educatives, les Tiers-lieux ou les Maisons France Service.

ARS et DREETS organisent la sélection des projets en tâchant d’associer leurs partenaires des 1000 premiers jours, en particulier les Caf, les Cpam, les Commissaires à la lutte contre la pauvreté et les Directions régionales aux affaires culturelles.

Découvrez les lauréats des appels à projets 1000 premiers jours

Informations sur la politique des 1000 premiers jours sur le site du ministère des solidarités et de la santé : https://solidarites-sante.gouv.fr/affaires-sociales/familles-enfance/pacte-pour-l-enfance/1000jours/


07 décembre 2021

Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat en charge de l’Enfance et des Familles dévoile l’ensemble des lauréats de l’appel à projet des 1000 premiers jours : près de 200 projets sélectionnés et financés sur le territoire national, dans 15 régions différentes, pour mieux informer et mieux accompagner les jeunes parents au coeur des 1000 premiers jours de leur enfant. En Bourgogne-Franche-Comté, 10 projets ont été retenus.

Depuis l’installation par le Président de la République de la commission Cyrulnik en septembre 2019, le Gouvernement a engagé une nouvelle politique ambitieuse en faveur des 1000 premiers jours de l’enfant1. Cette période allant du projet parental à l’entrée à l’école constitue une formidable opportunité pour le développement de l’enfant et l’adulte qu’il deviendra ; c’est là où tout commence.
A la demande du Gouvernement, des appels à projets ont été lancés dans les territoires, par les Agences Régionales de Santé et les DREETS (Directions Régionales Economie Emploi Travail et Solidarités), en lien étroit avec les caisses des Allocations Familiales et de l’Assurance Maladie, la mutualité sociale agricole et les commissaires à la prévention et à la lutte contre la pauvreté.
De très nombreux professionnels de tous les secteurs, social, médico-social et sanitaire, en ville, à l’hôpital ou en PMI, sont engagés aux côtés des jeunes parents et de leurs nouveau-nés afin de les accompagner dans cette période sensible. La politique publique des 1000 premiers jours vise à agir dès la petite enfance contre les inégalités de destin, à informer, encourager et soutenir les parents pour qu’ils puissent vivre pleinement cette période unique.

Pour la Bourgogne-Franche-Comté, 10 projets ont été retenus, recouvrant diverses priorités, et permettant ainsi de mener à bien des actions concrètes, parmi lesquelles :

> En Côte-d'Or, une résidence artistique au sein de structures d'accueil petite enfance de l'agglomération de Dijon (Crèche Roosevelt et Pouponnière de la maison départementale de l’enfance Ahuy) pour la conception d'un tapis d'éveil sonore interactif.

> En Saône-et-Loire, l’UDAF de Chalon-sur-Saône propose le « cercle des parents » qui offre des espaces de parole et de soutien à la parentalité réguliers.

> Dans le Doubs, l’association Coccinelle de Besançon organise « Partage » : des groupes de parole entre pairs, notamment pour les parents confrontés au deuil périnatal ou à une fausse-couche.

> Dans l’Yonne, les PEP (Pupilles de l'Enseignement Public) proposent des actions de formation des professionnels Petite Enfance pour aider au repérage précoce des troubles du neuro-développement.

> Dans le Jura, la communauté de communes Coeur du Jura propose des ateliers de massage et de portage pour les pères, afin de favoriser le lien d’attachement père-enfant, via le projet « Les Papas aussi ! »

 

Découvrez la liste complète de tous les lauréats est accessible sur le lien suivant :
https://solidarites-sante.gouv.fr/affaires-sociales/familles-enfance/pacte-pour-l-enfance/1000jours/sur-le-terrain/article/appels-a-projets-1000-premiers-jours

 

Depuis l’été 2021, de nouveaux outils sont dédiés à cet accompagnement :
> une application mobile https://1000jours.fabrique.social.gouv.fr/#comment
> un site internet 1000-premiers-jours.fr 
> et un livret des messages clé de santé publique.

Adrien Taquet se félicite des projets présentés et tient à saluer l’engagement des structures et des professionnels auprès des parents de nouveau-nés, ainsi que les ARS, les DREETS et les commissaires régionaux à la prévention et à la lutte contre la pauvreté pour leur mobilisation autour des 1000 premiers jours à l’occasion de ces appels à projets.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.