Printemps de l'environnement, restitution des projets de l'Agenda 21 scolaire

Printemps de l'environnement, restitution des projets de l'Agenda 21 scolaire

Contact :

Nouveau site internet du Conseil Départemental

www.cotedor.fr


12 juin 2018

Dans le cadre du Printemps de l'environnement et de la politique environnementale du Département, la cinquième édition de la restitution annuelle des projets de l'Agenda 21 scolaire s'est déroulée au collège dijonnais Jean-Philippe-Rameau. Treize projets ont été présentés par les collèges de Quetigny, Dijon (Bachelard et Rameau), Is-sur-Tille, Arnay-le-Duc, Saulieu, Liernais, Vitteaux, Selongey et Longvic. L'occasion pour François Sauvadet de rappeler l'investissement du Département dans la lutte contre le changement climatique.

Printemps de l'environnement, réunion de restitution des projets de l'Agenda 21 scolaire
L'objectif des Agendas 21 scolaires s’inscrit dans une démarche de sensibilisation aux enjeux environnementaux, non seulement pour les élèves, mais également pour les enseignants et les personnels administratifs et techniques.

Le processus de la démarche Agenda 21 scolaire s'appuie sur deux axes stratégiques distincts et complémentaires : un volet pédagogique "Education au Développement Durable" basé sur une démarche volontaire des établissements et un volet "éco-gestion" portant sur des actions techniques que chaque établissement met en œuvre.

Dès 2009 six collèges se sont lancés dans une dynamique d'Agenda 21 scolaires, mettant ainsi en place des actions concrètes visant à réduire l'impact de leurs actions sur l'environnement. Ce sont ces bons résultats obtenus qui ont conduit le Conseil départemental à généraliser la démarche aux 47 collèges publics de Côte-d’Or, à partir de 2012.

Philippe BRASSAC, principal du collège Jean Philippe Rameau
Philippe BRASSAC, Principal du collège Jean Philippe Rameau a ouvert la séance de restitution

"Je suis très heureux et honoré que le collège Jean-Philippe Rameau ait été choisi pour accueillir cette restitution des projets EDD 2017. Je remercie le conseil départemental pour son soutien matériel, financier et d’accompagnement, dans cette mission essentielle de former nos jeunes au respect de l’environnement, au développement durable de notre société et à la protection de notre biodiversité.
Le collège Rameau s’inscrit bien évidement dans cette démarche, le plus largement possible : pédagogiquement auprès de nos élèves mais aussi dans notre fonctionnement quotidien : au restaurant scolaire, dans l’entretien de ses bâtiments comme de ses espaces verts. Nous avons été récompensés de nos efforts cette année avec l’obtention du label E3D de niveau 2 délivré par le rectorat de Dijon. Avant de partager le verre de l’amitié et déguster le miel du collège Rameau, nous pourrons aller visiter nos installations, voir le rucher, le centre de compostage et le jardin pédagogique.
Tout ceci est possible grâce entre autre au financement des projets EDD du CD21 qui vous ont été présentés aujourd’hui mais surtout grâce aux équipes pédagogiques qui s’emparent de ce sujet et transmettent à nos jeunes les gestes, les réflexes et les connaissances qui garantirons à notre belle planète un avenir possible."

 

Printemps de l'environnement, réunion de restitution des projets de l'Agenda 21 scolairDiscours de François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de la Côte-d'Or

"Le premier volet technique porte sur des actions que chaque établissement scolaire met en œuvre dans les domaines de l'eau, de l'énergie, des déchets, de l'alimentation, des achats et de la biodiversité dans le cadre de l'exploitation de ses locaux et équipements.

Il est élaboré avec l'ensemble des établissements et son pilotage est assuré par un comité présidé par François-Xavier DUGOURD, notre 1er Vice-président, accompagné dans cette mission par la Présidente de la Commission Education, Catherine LOUIS, également Vice-présidente du Département (excusée ce-jour).

Ce comité de pilotage est composé de représentants des collèges volontaires, mais aussi des représentants de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) de Bourgogne ainsi que des Services Départementaux.

Le deuxième volet des Agendas 21 scolaires est consacré à l’Éducation au Développement Durable.
Grâce à cet outil, le Conseil départemental de la Côte-d’Or apporte son soutien financier à des projets concrets pour la préservation de l’environnement, car les belles déclarations d’intention ne peuvent s’affranchir d’actions concrètes.
Ainsi, sur les années 2013 à 2017, 61 projets ont bénéficié du soutien financier du Conseil Départemental pour un montant de près de 40.000 € soit environ 600 € pour chaque action.
Les collèges sont, par ailleurs, Monsieur l’Inspecteur académique, accompagnés dans cette démarche par le Rectorat de l'Académie de Dijon.
Ces projets sont résolument tournés vers l’avenir, les Agendas 21 scolaires préfigurent le programme Futurs 21 et ses initiatives dans le développement durable et l’éducation.

Printemps de l'environnement, réunion de restitution des projets de l'Agenda 21 scolairA cet égard, le collège Jean-Philippe RAMEAU est précurseur dans le domaine du développement durable.
Il dispose déjà d’un jardin et d’une mare pédagogique, propose aux élèves de 6ème et 5ème des « éco-classes » de 2h qui leur permettent d’étudier, entre autre, le changement climatique.

Vous êtes même allés encore plus loin dans ce domaine, en ayant comme projet sur l’année scolaire en cours, l’installation de 3 ruches dans l’enceinte du collège : « LE RUCHER RAMEAU ».

Printemps de l'environnement, réunion de restitution des projets de l'Agenda 21 scolairC’est autant que sur les toits du Conseil départemental de la Côte-d’Or, boulevard de la Trémouille !

Pour information :

Fin mars 2017, mise en place des ruches dans le collège. Accompagnés d’un apiculteur, quatre enseignants sont responsables du projet qui s’inscrit dans un projet plus global de protection et d’éveil à la biodiversité. Durant l’année, des visites pour les élèves et les enseignants sont organisées au rucher :
- 15 élèves volontaires approfondissent leurs connaissances des abeilles et sont les « petits apiculteurs » du collège. 
-150 élèves ont rencontré l’apiculteur du collège pour une formation abeilles
- 30 élèves ont fait des visites de ruches (+15 prévus en juin)
- 16 élèves ont travaillé toute l’année autour des abeilles (1h/semaine)
- 32 kilos de miel récoltés en 2017 (et 2018 s’annonce bien)

Et sur l’ensemble de la Côte-d’Or, le premier bilan du dispositif Agenda 21 scolaire est très parlant puisque, depuis 6 ans, on constate notamment que :
- 23 collèges se sont concentrés sur un plan de rénovation énergétique ;
- 21 collèges se sont inscrits dans la démarche de compostage ;
- une baisse du volume de gaspillage alimentaire représentant 71.000 repas sur une année (soit 217.000 €) a été enregistrée ;
- la création de jardins pédagogiques est de plus en plus fréquente.

AGRILOCAL 21Enfin, dans quelques mois tous les collèges bénéficieront d’un accès à la plateforme AGRILOCAL 21.

AGRILOCAL 21 est une plate-forme de mise en relation entre les acheteurs publics (dont les gestionnaires de restauration scolaire) et les fournisseurs de produits locaux, dont les agriculteurs.
La plateforme sera gratuite pour les vendeurs comme pour les acheteurs.
L’outil simplifie les commandes, dans le strict respect des règles de la commande publique.
Depuis mars 2018, 3 collèges du département,  (et un EHPAD) dont le collège Paul Fort d’Is-sur-Tille, se sont portés volontaires pour tester cet outil.

Les premiers retours sont encourageants : 12 consultations ont été réalisées, et 10 commandes ont été passées pour différentes denrées : truites, asperges, fraises, yaourts...
On peut donc l’affirmer : Agrilocal, ça fonctionne !
Il vous appartient désormais de saisir cette opportunité !
Pour rappel, pour notre seul département, 2 millions de repas sont consommés par an dans nos collèges publics et 6 millions dans nos 140 établissements sociaux et médico-sociaux !
C’est pour cette raison que  le Conseil départemental de la Côte-d'Or s'engage fortement dans le développement des circuits locaux.
Nous sommes d’ailleurs passés de 10 à 15 % en produits bio et locaux, en 2017.
Le Conseil départemental, pour sa part, continuera d’agir autour de 3 axes majeurs comme il le fait depuis des années : l'accompagnement et la formation du personnel de cuisine à la préparation des produits frais, l'accompagnement des filières de production, et la valorisation des produits locaux « 100% Côte-d’Or » dans les collèges et ESMS.

Pour rappel, nous avons pu promouvoir au cours de ces 6 dernières années :

- Le steak haché Charolais de Bourgogne en 2012
- Le bœuf bourguignon 100 % local en 2013
- La volaille 100 % locale en 2014
- Le burger cœur de Côte-d’Or en 2015
- La fraise 100 % Côte-d’Or en 2016
- La filière porcine en 2017
- L’agneau cette année

 

Cette journée s’inscrit dans le cadre du Printemps de l’environnement en Côte-d’Or et de la politique environnementale du Département.

Nous avons initié l’opération « Printemps de l’environnement en Côte-d’Or » en 2015 car, comme vous le savez, les mois de mai et juin sont riches en rendez-vous environnementaux :
- La fête de la Nature, du 23 au 27 mai,
- La journée mondiale de la biodiversité, le 29 mai,
- La semaine européenne du Développement durable, du 30 mai au 5 juin, je vous en parlais tout à l’heure,
- La journée mondiale de l’environnement, le 5 juin.

Chaque année, le Conseil départemental célèbre alors l’environnement pendant près de 2 mois.
La Côte-d'Or bénéficie d'un environnement naturel remarquable qu’il est indispensable de préserver.
Le Conseil Départemental de la Côte-d'Or, aux côtés des associations et des collectivités, s'emploie tout particulièrement à la protection de l'environnement à travers les mêmes enjeux que ceux des Agenda 21. Je pense par exemple, plus spécifiquement, à l’énergie et à la maitrise et la gestion de la ressource en bois qui a été à l’honneur ce mercredi à Selongey, au Groupe scolaire Jean Ferrat (entièrement en bois + bâtiment basse consommation). Je suis persuadé que cette problématique est aussi une question de volontés locales, c’est pourquoi nous voulons, nous aussi au Conseil Départemental de la Côte-d’Or, agir à notre échelle. De manière générale, le changement climatique induit une vulnérabilité accrue de certaines espèces.

C’est pourquoi, dès 2009, le Conseil Départemental s’est engagé dans la lutte contre le changement climatique en adoptant un Schéma Départemental de Développement Durable (S3D) puis en lançant en 2012, l'élaboration d'un Plan Climat Énergie Territorial (PCET 21), adopté le 27 juin 2016. Le PCET 21 constitue une réponse locale à ces enjeux : les actions inscrites dans ce plan visent tout à la fois la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’adaptation du territoire aux dérèglements climatiques."

 

 Photos : Philippe Gillet, Echo des communes

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Collèges : François Sauvadet aussi fait sa rentrée !
A l’occasion de la rentrée scolaire des 24 000 collégiens...
Réunion des principaux des collèges de Côte-d'Or au MuséoParc d'Alésia
Ce mercredi 7 février, François Sauvadet, Président du...
Mal-logement, quelle responsabilité pour le maire ?
La lutte contre le mal-logement demeure une priorité depuis 2006 sur le...
Commission Permanente du Conseil Départemental de la Côte d'Or.
Les Conseillers départementaux de la Côte-d’Or se sont...
Le développement durable dans les collèges.
Restitution générale à l'ensemble des principaux de...
Inscriptions aux transports scolaires 2015-2016
Les inscriptions aux transports scolaires c'est en ce moment, du 25 mai au 13...
Un pique nique "trop mignon" parc de la Bouzaise à Beaune
Ils sont une trentaine âgé(e)s de 2 à 3 ans avec une...
Associations, Subvention : Campagne annuelle d'aide au fonctionnement
La campagne 2016 d'aide au fonctionnement annuel des associations par le...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *