Inauguration du 18ème centre SATI du département à Saint-Seine-l'Abbaye

05 décembre 2018

La Communauté de communes Forêts, Seine et Suzon a inauguré le centre SATI au sein de sa médiathèque à Saint-Seine-l’Abbaye. Un nouveau centre numérique permettant à la population du territoire communautaire de s’initier et de se perfectionner aux usages de l’informatique et de l’Internet. Un investissement de 8000 € auquel le département participe à hauteur de 48 % afin de lutter contre la fracture numérique, selon son président.

Lancé en 2003 à l’initiative du Conseil Général, en partenariat avec la Caisse des Dépôts et des Consignations et des maîtres d’ouvrage publics ou privés, le réseau SATI est appelé à jouer un rôle d’accompagnement au service de chaque Côte-d’Orien dans l’appropriation des usages numériques, qui prennent une place de plus en plus importante dans la vie quotidienne.

La création du centre SATI de Saint-Seine-l’Abbaye 

Daniel Malgras maire de Saint-Seine l'AbbayeDaniel Malgras maire de Saint-Seine l'Abbaye a salué l’arrivée de l’Espace numérique au service des habitants dans la commune. 
Catherine Louis, Présidente de la Communauté de communes a rappelé qu'avec cet espace numérique, c'est toute la population du territoire communautaire qui va pouvoir s’initier et se perfectionner aux usages de l’informatique et de l’Internet. Cet espace propose également des services publics en milieu rural : accompagnement aux services publics en ligne, accueils numériques et visioconférences.

De nombreuses animations seront proposées dans ce centre SATI : des ateliers d’initiation et de perfectionnement sur les usages numériques, en fonction des demandes de la population. Au total, ce centre sera ouvert au minimum 20 heures par semaine.

Le Conseil départemental a participé à l’acquisition d’un matériel informatique dernier cri : 3 ordinateurs portables, un ordinateur de gaming pour ouvrir le SATI aux joueurs de jeux-vidéos, une Nintendo Switch, une télévision, un vidéoprojecteur, 2 iPad, 2 tablettes Samsung …

A noter que l’Agence Solidarité et Famille de Talant, dont dépend Saint-Seine-l'Abbaye, met à disposition des travailleurs sociaux un local permettant l’accueil des publics dans de bonnes conditions, notamment pour leur insertion sociale et professionnelle, et le maintien du lien social. L’axe « accompagnement à l’usage numérique » de l’ASF de Talant est particulièrement en phrase avec cette inauguration.

Plan de financement (coût total : 7.964 €)

Conseil départemental : 3.822 € (soit 48 % du coût total)        
PETR Seine et Tilles : 1.211 € (soit 15 %)      
Etat (DETR) : 1.200 € (soit 15 %)      
Autofinancement ComCom : 1.713 € (soit 22 %)

 

François SAUVADET, Président du Département de la Côte-d’OrIntervention de M. François SAUVADET, Président du Département de la Côte-d’Or

Des centres SATI pour aider la population à accéder au numérique

Nous avons lancé le réseau SATI en 2003, en partenariat avec la Caisse des Dépôts et des Consignations, pour que chaque Côte-d’Orien puisse s’approprier les usages numériques, qui prennent une place de plus en plus importante dans notre vie quotidienne.
Nous avons la volonté d’accompagner tous les usages numériques, car l’informatique est devenu incontournable dans le travail, la consommation, l’accès aux services publics, mais aussi les loisirs.

Selon le Conseil National du Numérique, 40 % de la population nationale n’est pas autonome avec les outils informatiques.
En effet, l’acquisition d’un socle de connaissances en matière de technologies de l’information n’est plus une option mais devient une exigence pour s’informer, partager, bénéficier de ses droits ou remplir ses obligations.
Il est important d’investir dans l’appropriation de l’outil numérique, car ceux qui ne la maîtrisent pas peuvent être totalement perdus, voire exclus : on parle d’e-exclusion.

C’est un vrai défi pour nous tous.
Nous allons d’ailleurs travailler en ce sens sur cet enjeu dans les collèges, en expérimentant un dispositif « Parents connectés » pour permettre aux parents de collégiens ayant des difficultés avec Internet d’être plus à l’aise avec les outils du numérique. Avec « Parents connectés », le Département met à disposition des parents de collégiens côte-d’oriens, des chèques « Culture numérique pour tous » afin de leur permettre de suivre gratuitement une ou plusieurs formation(s) dans le domaine.

L’expérimentation « Parents Connectés » se déroule avec les collèges de Vitteaux et d’Arnay-le-duc, en lien avec les SATI de Vitteaux et d’Arnay. Le collège de Longvic est également concerné, avec l’appui du point informatique de la Médiathèque de Longvic, ainsi que le Collège du Chapitre à Chenove, en lien avec la MJC.

Pour le CD 21, l’action, c’est en amont et en aval, ainsi nous construisons les infrastructures (SDANT), puis nous accompagnons les usages (SATI)

Je le répète : investir dans le numérique, c’est tout simplement investir dans l’avenir, c'est tout simplement la clé d'entrée dans le 21ème siècle !
Le numérique, c’est le meilleur rempart contre la désertification de nos territoires ruraux (attractivité pour les entreprises, e-administration, télémédecine, télétravail, déclaration PAC, maintien à domicile des personnes âgées...). Notre société toute entière s'est rendue dépendante des usages numériques, dans les champs de la vie quotidienne et de la vie professionnelle.  

Il est même désormais impensable, pour la plupart d'entre nous, de vivre sans connexion internet.       
  

Le Conseil Départemental garant des solidarités territoriales

En créant ce centre SATI au sein de la médiathèque, tu réponds, chère Catherine, au besoin de tes administrés. Tu fais ainsi le contraire de l’Etat, qui a fermé ces dernières années dans nos campagnes des gendarmeries, des trésoreries, des lits d’hôpital sans parler des fermetures de bureaux de Poste. Devant le recul trop fréquent de l’Etat et l’abandon des territoires ruraux, je ne peux que me réjouir de voir des élus locaux se mobiliser contre ce mouvement de désertification administrative de nos campagnes, comme ici, à Saint-Seine-l’Abbaye. C’est ce que j’essaie également de faire au Conseil départemental.

Ainsi, nous n’avons fermé aucun collège, aucun centre routier, aucune agence Solidarité Famille, ni aucun point d’accueil du public. Ce n’est pas le choix de la facilité, mais c’est pour nous un devoir. Bien que le contexte budgétaire soit de plus en plus compliqué, entre la baisse des dotations de l’Etat sous la présidence Hollande et la limitation de nos budget à +1,2% sous la présidence Macron, jamais nous n’avons envisagé de sacrifier notre maillage territorial, de même que nous continuerons d’aider les communes rurales.

Tout ne peut pas être concentré à Dijon !
Je suis intimement persuadé qu’à l’heure de la Métropole et de la grande région Bourgogne-Franche-Comté, nous avons plus que jamais besoin de nos communes et de services publics de proximité !
Cette proximité est aussi gage d’efficacité pour le public

Le Département, garant de l’aménagement équilibré de la Côte-d’Or (aides aux communes, routes départementales, PSV)

De manière plus générale, notre accompagnement à ces deux projets participent à notre politique de soutien aux communes, qui restera sanctuarisé dans le budget 2019 que nous voterons d’ici deux semaines, et qui représente une enveloppe de 14 M€ en 2018.  Car même si nous avons été confrontés à une baisse drastique des dotations budgétaires versées par l’Etat, même si nos charges ne cessent d’augmenter (ex : financement du RSA), nous avons fait le choix de poursuivre notre politique volontariste d’investissement.

En tant que garant des solidarités territoriales, nous entretenons ainsi les 5.846 km de voirie départementale dont nous avons la charge.     
Notre vigilance quant à l'entretien de la voirie départementale ne s'applique pas uniquement aux secteurs les plus fréquentés, selon la politique d'aménagement équilibré du territoire que nous poursuivons.   
A la fin de cet été, nos services départementaux ont réalisé des travaux géotechniques dans la montée de la RD 971 (côté Châtillon-sur-Seine) pour prévenir des affaissements causés par des circulations d’eau, pour un montant de 156.000 €.

En 2017, nous avons également refait une partie de RD 971, pour un montant de 15.500 €.
Je le redis : ces investissements visent à garantir la sécurité des Côte-d'Oriens sur les routes départementales, qui reste la priorité des priorités pour le Conseil départemental.   
Cet engagement a un coût : au total, les crédits engagés pour les routes départementales s'élèvent à 38 M€ en 2018.
Bien loin de la stratégie d'affichage et de communication, les investissements routiers sont ainsi l'un des premiers postes budgétaires du Conseil Départemental.
Et dans cette enveloppe, il y a les ponts, bien entendu. Nous n’avons pas attendu le drame de Gênes pour les sécuriser, rassurez-vous !     
A l’inverse de la majorité des Départements, notre politique en matière de voirie ne se limite pas aux routes que nous confie la loi, puisque nous accompagnons également les Maires pour les travaux concernant la voirie communale.

Notre aide aux communes passe par notre Programme de Soutien à la Voirie (le PSV), que j’ai souhaité maintenir, malgré le contexte budgétaire très difficile que connaissent les Départements.

Depuis 2016, 18.326 € ont été investis par le Département au titre de l’aide à la voirie communale à Saint-Seine-l’Abbaye.

            - 2016 : 5.704  
            - 2017 : 5.000 €           
            - 2018 : 7.622 €                                  
Soit 18.326 depuis 2016

A noter le dépôt d’un dossier PSV pour 2019 : 7.173 € sont sollicités pour la réfection de chaussée rue Haute et rue de la Halle (soit 30 % coût total de 18.326 €)

Vous l’avez compris : plus que jamais, le Département est à vos côtés pour garantir l’équilibre des territoires, aux côtés des élus volontaires. Notre investissement dans ce beau centre SATI, dans le déploiement du Très Haut Débit et dans nos routes en témoigne : nous sommes résolus à tout faire pour que chacun puisse se voir un avenir là où il a décidé de résider."

Inauguration du 18ème centre SATI du département à Saint-Seine-l'Abbaye Inauguration du 18ème centre SATI du département à Saint-Seine-l'Abbaye Inauguration du 18ème centre SATI du département à Saint-Seine-l'Abbaye Inauguration du 18ème centre SATI du département à Saint-Seine-l'Abbaye

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Six départements s'engagent pour l'aménagement numérique
  Bourgogne Franche Comté Numérique, c’est ainsi que...
Signature des contrats CAP 100% Côte-d'Or avec la commune d'Arnay-le-Duc et la CC du Pays d'Arnay
François Sauvadet, président du Conseil Départemental de...
En 2017, le bailleur social Orvitis diversifie ses activités et offre désormais plus qu'un logement.
Avec un total de 257 logements mis en service, 2016 pouvait se placer comme...
En Côte-d'Or, "petit collège" ne rime pas avec "petits moyens"
François Sauvadet, président du Conseil Départemental de...
Une Maison de l'Enfance toute neuve !
Mardi dernier a vu la cérémonie de pose de la première...
L'état et la région investissent dans le MuséoParc Alésia.
En signant un avenant au Contrat de Plan Etat-Région (CPER)...
Commission permanente du 13 mars ; 30 rapports adoptés pour un montant global de 6,9 millions d'euros
La Commission permanente du Conseil départemental de la Côte-d'Or...
Très haut débit en Côte-d'Or, 10 nouvelles communes concernées.
Hubert Poullot, Président de la commission Infrastructures, Transports...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *