La nouvelle gendarmerie de Pouilly-en-Auxois a été inaugurée.

05 décembre 2014

L’image de la gendarmerie est excellente dans l’opinion publique. Les personnalités présentes ont tenu à dire leur confiance dans l’action des gendarmes dont la double culture, civile et militaire, propre à la gendarmerie, fait simultanément leur singularité et leur force. La présence des gendarmeries dans les communes constitue un atout précieux et incontestablement un réel apport pour le monde rural. 
Elus et habitants de Côte-d’Or sont particulièrement fiers des gendarmes, de leur courage, leur disponibilité, leur professionnalisme et leur dévouement au quotidien.

 

 

La nouvelle gendarmerie de Pouilly-en-Auxois a été inaugurée.

De gauche à droite : Le Dr Joël ABBEY, Président d’Orvitis, Conseiller Général, François Patriat, Sénateur, Président du conseil régional de Bourgogne, François SAUVADET, Député, Président du Conseil Général de la Côte-d’Or,Eric DELZANT, Préfet de la région Bourgogne, Préfet de la Côte-d’Or, le Général Jean-Luc FAVIER, Commandant de Région, Commandant le groupement de gendarmerie de la Côte-d’Or, Alain Suguenot, député Maire de Beaune, Bernard MILLOIR, maire de Pouilly-en-Auxois,  Martine Eap-Dupin, Conseiller Général, Maire de Précy-sous-Thil, assistaient à l’inauguration d’une entité aussi emblématique qu’une gendarmerie.

 

 

Rappelant le soutien du Conseil Général à la réalisation de ce projet structurant, François Sauvadet évoquera que « dans le contexte de crise que nous connaissons, les restrictions budgétaires touchent tous les pouvoirs publics. Même les missions régaliennes de l’Etat, c’est-à-dire les missions les plus indissociables de l’Etat celles qu’il ne peut pas déléguer, ne sont pas épargnées par les coupes sombres et aveugles. » Le Conseil Général étant, par excellence, l’acteur de l’aménagement du territoire, et plus encore, de la présence des services publics dans tous les territoires, il est donc logique qu’il soit un partenaire privilégié de la gendarmerie nationale. Gendarmerie et Conseil Général assurent, chacun dans leur domaine, une mission de service public et d’intérêt général.

 

 

La nouvelle gendarmerie de Pouilly-en-Auxois a été inaugurée.La nouvelle gendarmerie de Pouilly-en-Auxois a été inaugurée.La nouvelle gendarmerie de Pouilly-en-Auxois a été inaugurée.

 

Une réussite qui s’explique par l’implication constante des acteurs

 

L’aboutissement du projet de cette caserne est aussi le fruit d’une expertise, celle du maître d’ouvrage, ORVITIS, l’établissement public rattaché au Conseil Général de la Côte-d’Or, premier bailleur social du département. Ce très bel équipement, esthétique et fonctionnel, moderne et pratique répond parfaitement aux besoins des gendarmes dans l’exercice de leur fonction, mais également aux attentes de leurs familles. Sur un terrain de 500 m², la nouvelle caserne comprend des locaux administratifs et de service pour la brigade territoriale, ainsi que 24 pavillons et 3 maisons comptant 9 chambres pour les gendarmes adjoints volontaires. Les logements accueillent les familles de gendarmes de la brigade et du peloton d’autoroute. Ce dernier conservant ses bureaux en bordure de l’autoroute. Jusqu'en 2007, l'Office n’avait la compétence que pour la construction des bâtiments d'hébergement des gendarmes. C'est ainsi qu’avaient été réalisés les logements précédents situés 1 rue Pasteur à Pouilly-en-Auxois. Aujourd’hui, la construction de caserne de gendarmerie est une compétence pour l’Office, depuis la loi de 2006 portant Engagement National pour le Logement.

 

Le Cabinet d’architecte, B.A.U., géré par Paulin BERNARD, a finalisé le projet selon les prescriptions obligatoires. Une conception dans laquelle chaque type d’immeubles à son identité propre. Ainsi, l’architecture, les matériaux ou encore le traitement des façades traduisent les usages. Des volumes très cubiques aux murs en béton brut pour les lieux d'activités. Un aspect pavillonnaire, avec des toitures à deux pans, pour la partie habitations. Tant l’un que l’autre, avec cette touche de modernité, s’intègre dans l’environnement.

 

Autour de cette gendarmerie, qui remplit, entre autres, une fonction d’hébergement essentielle, un nouveau quartier est sorti de terre, comprenant : Le nouvel EHPAD « Les Arcades », une maison des enfants intercommunale, composée d’une crèche multi-accueil ainsi que d’un centre de loisirs, un complexe sportif, avec une salle omnisport, un terrain de football et 2 terrains de tennis et de nombreux espaces verts, source de convivialité et de sérénité.

 

Côté financier, ORVITIS assure le financement total de l'opération, qui s’est élevée à 5,2 Millions d'euros. Pour cela, deux prêts ont été contractualisés. L’un pour les bâtiments d’activités auprès du Crédit Agricole. L’autre, de près de 4,6 Millions, porte sur la partie hébergement, auprès de la Caisse des dépôts et Consignation. En assurant respectivement pour moitié la garantie de cet emprunt, le Conseil Général de la Côte-d'Or et la Ville de Pouilly-en-Auxois apportent un soutien, non négligeable, qui participe de la diminution du coût global de l’emprunt et de l'investissement. En cédant à l’euro symbolique le terrain, la Mairie apporte une contribution complémentaire. En effet, la  municipalité, toujours soucieuse des finances de la commune, a opté pour la formule la plus appropriée en cédant pour 1 €uro à ORVITIS, un terrain communal de 15000 m2 acheté un peu moins de 85000€. Cette acquisition de terrain a bénéficié de l’aide de l’état à hauteur de 50%. La commune a aussi pris en charge les aménagements urbains et la voirie de la ruelle Ponsard devenue depuis  Rue Ponsard, ces derniers  travaux ont été subventionnés par le Conseil Général. Parti a été pris d’accorder toute confiance aux entreprises locales qui ont eu la charge de toutes les tranches de travaux.

 

Il aura fallu près de 8 ans pour aboutir un projet initié à l’époque du prédécesseur de Bernard Milloir, Monique Garnier, à qui un hommage a été rendu ainsi qu’à Daniel Adam, responsable des services de la commune. Bernard Milloir, maire de Pouilly en Auxois,  qui dira d’eux «  Ils se sont investis pleinement dans ce projet et ce ne fut pas toujours facile. Je tiens aussi à souligner la volonté constante des équipes municipales qui se sont succédées pour atteindre cet objectif  au nom de la continuité de l'action communale. »

 

Pour conclure, Bernard Milloir a exprimé son sentiment au sujet d’une arme dont l’excellence est reconnue, jusqu’à l’école militaire de Saint-Cyr. «  La gendarmerie est à notre écoute et nous allons renforcer cette coopération en mettant en place à Pouilly, le dispositif « Participation citoyenne » d’ici cette fin d’année. La procédure est en cours. »

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.