Objectif : Redynamiser les Rives de Saône !

Objectif : Redynamiser les Rives de Saône !

Contact :

CCI Côte-d'Or

CCI Côte-d'Or -  Antenne Beaunoise
13 Boulevard Joffre -BP 70089
21203 Beaune Cedex

Xavier DESMIST 
Tél: 03 80 26 39 44 - 06 22 33 15 72
xavier.desmist@cci21.fr - www.cci21.fr


Depuis deux ans et demi, la CCI 21 et la Communauté de communes des Rives de Saône ont noué un partenariat économique visant à redynamiser ce territoire situé à l’est du Beaunois et notamment les bourgs situés en rives de Saône. L’idée est de profiter du fleuve pour créer un nouvel élan économique englobant une stratégie globale d’aménagement du territoire et des zones urbaines.

Situé à l’est du Beaunois, le territoire de la Communauté de communes des Rives de Saône regroupe les anciens cantons de Seurre, Saint-Jean-de-Losne et Brazey-en-Plaine. Si cette dernière tire relativement son épingle du jeu du fait de sa proximité avec la métropole dijonnaise, il en va autrement de Seurre et Saint-Jean-de-Losne. Pour parler clair, les indicateurs du chômage, du niveau de diplôme ou de revenus témoignent d’un territoire paupérisé. S’il possède quelques belles vitrines (à Seurre on trouvera par exemple Adventys, fabricant de matériel de cuisson induction haut de gamme ou Proteor, leader français de l’orthopédie), il souffre globalement depuis une vingtaine d’années de la désindustrialisation et de la défaillance des réseaux pour les déplacements. Par ailleurs, « dans le cas spécifique de Saint-Jean-de-Losne, explique Xavier Desmist, animateur territorial à la CCI 21 (antenne de Beaune), le centre-ville est à réinventer. »

Heureusement, le territoire possède aussi un solide atout : la Saône, autour de laquelle peut se construire un écosystème économique : « C’est la figure de proue du navire Rives de Saône », résume Xavier Desmist qui insiste : « le fluvial est par essence non délocalisable, avec des métiers périphériques qui permettent au territoire de développer de la richesse et de se diversifier. »

 

Seurre : regarder la Saône

Seurre : regarder la SaôneLe tourisme fluvial (croisières, bateaux privés) induit en effet une industrie fluviale (construction, maintenance, location ou vente de bateaux) et donc emplois et commerces, la clef des bourgs dynamiques et attractifs : le cercle vertueux est assez simple à se figurer. La question est donc : comment attirer ce flux ? La réponse est différenciée selon les villes. Ainsi à Seurre, cela pourrait se résumer en une formule : comment faire cité ? « Il y a eu une grosse étude en 2015/2016 sur la problématique suivante : comment remettre de l’habitat en centre-ville avec les problématiques [sociales, environnementales, architecturales et législatives, NDLR] actuelles ?, explique Xavier Desmist. Avec en toile de fond la question qui vient ensuite : comment profiter davantage des ressources de la Saône ? » Impact positif de ce questionnement, il a permis de créer une synergie entre les acteurs économiques du Seurrois. Un plan de plusieurs années englobant la rénovation des gradins à quais, une réflexion sur les petits commerces, sur le patrimoine historique de la ville a vu le jour.

 

Saint-Jean-de-Losne : quel centre-ville ?

Premier port pour le tourisme fluvial de France, Saint-Jean-de-Losne (dont les rives de Saône se confondent, pour les non-avertis, avec celles de sa voisine Saint-Usage) possède « un potentiel impressionnant qui pourrait profiter à tout le territoire », aux dires de Xavier Desmist : la ville a su se réapproprier les quais, elle accueille en saison 3 paquebots fluviaux tant elle est bien placée à la jonction des touristes du nord de l’Europe et des liaisons vers le Sud, avec un écosystème d’entreprises solides : Le Boat, H2O, Blanquart Yachting, l’Atelier Fluvial, l’arrivée de Piper boat… 

Redynamiser les Rives de Saône

« Il faut que Saint-Jean grandisse car dans les ports du Sud tout est saturé. Le tourisme fluvial est un écosystème économique qui vit bien, mais déjà les places à sec et dans l’eau sont quasiment à saturation : il y a donc une offre à créer. » On ajoutera pour l’avoir constaté notamment lors du Salon Fluvial que, côté Saint-Jean comme côté Saint-Usage, l’aménagement et l’embellissement des abords du fleuve ont encore du potentiel à exploiter. Et que l’offre commerciale (en restauration notamment) a une vraie marge de progression qualitative pour attirer et retenir une clientèle de propriétaires privés qui investissent dans de magnifiques bateaux et recherchent un environnement en harmonie. « Les efforts de tous convergent vers une amélioration des services. Le travail à réaliser est important mais l’énergie est là est c’est réellement encourageant », souligne Xavier Desmist.

Ajoutons-y une réflexion de fond - sur laquelle les élus et la maire de Saint-Jean-de-Losne, Marilyne Duparc, la première, cogite : quelle est la nature du centre-ville de Saint-Jean ? « Que veut-on y voir, y trouver, y proposer, pour les habitants comme pour les touristes, sur quel périmètre, pour quelles activités », résume Xavier Desmist.

Autant de questions à laquelle les élus répondront dans la suite de notre dossier !

 

 Redynamiser les Rives de Saône

Les élus locaux et la CCI travaillent depuis deux ans et demi pour redonner un élan aux bourgs des rives de Saône (ici lors du Salon Fluvial 2017)

 

Développement économique du Val de Saône (2) : quelle stratégie adopter ?

Suite de l'article
Développement économique du Val de Saône (2) : quelle stratégie adopter ?

Suite de notre dossier sur le développement économique des villes riveraines de la Saône réalisé avec la CCI de Côte-d'Or. Le fleuve en serait-il le remède miracle « Oui ! » répond Jean-Luc Soller, président de la Communauté Rives de Saône, mais à condition de prendre les mesures efficaces, d’être « opportuniste et pragmatique » et de laisser la place à l’entrepreneuriat privé... Lire+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Développement économique du Val de Saône (2) : quelle stratégie adopter ?
Suite de notre dossier sur le développement économique des villes...
Invest in Côte-d'Or, au service des entreprises et collectivités.
Avec son équipe dédiée, au service...
Avec Copilot et Alizé la CCI Côte-d'Or accompagne les entrepreneurs
A l’occasion du 19e Trophée des Managers et pour sa...
La CCI Côte-d'Or, clé de votre réussite ?
Xavier Mirepoix, président de la CCI de Côte-d'Or, est allé...
Voter pour les CCI, c'est voter pour le développement économique.
Du 20 octobre au 2 novembre 2016, 2,9 millions d’entreprises sont...
La CCI21ouvre sa E-boutique.
La boutique en ligne de la CCI21 est destinée aux professionnels,...
Commerce de proximité, Carrefour Contact ouvre ses portes à Saint-Julien.
La Communauté de Commune Norge et Tille a ouvert ce mercredi 22 mars...
La CCI de Côte-d'Or retourne à l'école
Mais que va faire une CCI dans un lycée ? Xavier Mirepoix,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *