Bilan du pacte régional d'investissement dans les compétences PRIC, huit mois après sa signature en Bourgogne-Franche-Comté

04 septembre 2019

Le pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC) est un programme sur quatre ans qui vise à accompagner et accélérer la transformation de la formation professionnelle, au service des entreprises, des territoires et des personnes peu qualifiées recherchant un emploi, pour édifier une « société des compétences ».

Bernard SCHMELTZ, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or, Marie-Guite DUFAY, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, en présence de Frédéric DANEL, Directeur régional de Pôle Emploi de Bourgogne-Franche-Comté, d’Océane CHARRET-GODARD, vice-présidente de la Région en charge de la formation continue, des mutations économiques, du dialogue social territorial et de l’orientation, et de Jean RIBEIL, Directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) de Bourgogne-Franche-Comté ont tenu ce mardi, à Besançon, une conférence de presse pour faire le point sur la mise en œuvre du Pacte Régional d’Investissement dans les Compétences (PRIC) qui vise l’entrée de plus de 29 000 personnes supplémentaires en formation et mobilise une enveloppe de 251,8 millions d’euros.

La Région Bourgogne-Franche-Comté a été la première région à avoir signé, le 20 décembre 2018, un Pacte Régional d’Investissement dans les Compétences (PRIC) avec l’État. Prévu pour une période de quatre ans, le programme, élaboré après une période de concertation de plusieurs mois, a pour objectif d’accompagner et d’accélérer la transformation de la formation professionnelle, au service des entreprises, des territoires et des personnes peu qualifiées recherchant un emploi.

 

Le pacte régional d’investissement dans les compétences porte trois ambitions 

Ambition 1
Garantir une offre de formation renouvelée, territorialement équilibrée et répondant aux nouveaux besoins
Ambition 2
Favoriser l’accès pour les publics les plus fragiles à une formation adaptée et sécuriser dans leurs parcours
Ambition 3
Innover, expérimenter et évaluer


En Bourgogne-Franche-Comté, 117 000 personnes sont potentiellement concernées par le PRIC, qui s’adresse aux demandeurs d’emploi et les jeunes chercheurs d’emploi les plus en difficulté.

Une large concertation d’acteurs régionaux et territoriaux, ainsi que l’intervention d’experts, ont permis d’aboutir à des propositions opérationnelles.

Six mois après sa signature,  le plan d’action régional d’investissement dans les compétences poursuit les objectifs fixés selon le rythme prévu, en conservant la dynamique partenariale obtenue dès la phase d’élaboration du pacte.

Au 5 juillet 2019, 93% des crédits prévus (53M€) pour le PRIC ont été engagés. Ils se répartissent comme suit :

Ambition 1
Garantir une offre de formation renouvelée, territorialement équilibrée et répondant aux nouveaux besoins
27M€ (1 660 places de formation supplémentaires financées avec Pôle Emploi, développement de nouvelles offres de formations qualifiantes et augmentation des formations financées, notamment dans les métiers du BTP et de la maroquinerie)
Ambition 2
Favoriser l’accès pour les publics les plus fragiles à une formation adaptée et sécuriser dans leurs parcours
21,25 M€ (forte augmentation des places, notamment dans les formations linguistiques, développement des formations en amont de la qualification et nouvelles aides régionales aux stagiaires de la formation)
Ambition 3
Innover, expérimenter et évaluer
1,188 M€ (mise en place de la démarche de blocs de compétences avec le marché BTP 2019 et les marchés 2020 Tourisme et Multisectoriel ; poursuite de la concertation et mise en place du suivi et de l’évaluation du PRIC)

Au 6 juin 2019, 13 288 entrées en formation étaient enregistrées en Bourgogne-Franche-Comté pour l’année 2019, soit une augmentation de 28% par rapport à 2018 sur la même période. Parmi ces stagiaires, 67% sont sans qualification. 

Les premières mesures emblématiques du PRIC Bourgogne-Franche-Comté

15 millions d’euros d’aides régionales supplémentaires pour les stagiaires de la formation professionnelle

Souvent considérée comme un frein pour les personnes en recherche d’emploi qui souhaitent s’engager dans une formation, la sécurisation financière du parcours de formation fait partie des priorités sur lesquelles le PRIC ambitionne d’apporter des solutions pour faciliter l’accès à la formation des publics éloignés du marché du travail. La Région Bourgogne Franche-Comté est la première à mettre en place trois dispositifs d’aides directes aux stagiaires. Au total ce sont 15 millions d’euros qui vont venir soutenir le pouvoir d’achat des bénéficiaires d’une formation financée par la Région avec :

  • Une nette revalorisation de la rémunération des stagiaires

Jusqu’à présent, la rémunération versée par la Région pour un stagiaire en formation non indemnisé par Pôle emploi, s’élevait au maximum à 401,09 euros par mois. A partir du 1er mai 2019, ce même stagiaire perçoit 652,18 euros, soit une hausse de plus de 250 euros par mois. Pour un mineur (primo demandeurs d’emploi), il percevait auparavant 130,34 euros, sa nouvelle rémunération passe à 455 euros par mois.

Cette revalorisation concerne près de 8 600 bénéficiaires.

 ·         Un triplement des indemnités de transport

Depuis le mois de mai 2019, l’indemnité mensuelle de transport fixée par décret à 32,93 euros est triplée par la Région pour atteindre 98,79 euros (hors travailleurs handicapés). Elle bénéficie aux stagiaires justifiant d’une distance domicile/ lieu de formation de plus de 15 km.

Cette revalorisation  concerne environ 2 000 personnes.

  • Un complément de rémunération

La Région instaure au 1er septembre 2019 une aide forfaitaire d’un montant de 200 euros pour les stagiaires entrés sur les formations agréées par la Région, qu’ils soient indemnisés ou non par Pôle emploi. Elle permet le financement de nouveaux frais liés à l’entrée en formation (notamment déplacement, garde d’enfants, achats de matériels…)

Cette mesure devrait bénéficier à près de 15 500 bénéficiaires par an.

Assouplissement des conditions d’entrée en formation

Auparavant, pour être positionnée sur une formation financée par la Région, une personne devait impérativement être inscrite à Pôle emploi. Désormais, la cible des publics éligibles a été élargie : depuis le 1er mai 2019, les formations régionales sont accessibles à tous les demandeurs d‘emploi et chercheurs d’emploi, inscrits ou non à Pôle emploi.

Dorénavant, les modalités d’accès à ces formations sont assouplies, permettant aux structures d’insertion et aux services d’insertion des Conseils départementaux d’orienter directement leurs bénéficiaires sur les formations régionales d’amont à la qualification.

La Bourgogne-Franche-Comté est la 1re Région à expérimenter le Plan BTP : une nouvelle approche de la formation par blocs de compétences qui intègre les enjeux numériques et énergétiques

Le PRIC Bourgogne-Franche-Comté accompagne l’innovation de l’offre de formation professionnelle en finançant l’expérimentation de nouvelles approches pédagogiques. C’est notamment le cas pour le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics dont les activités et les métiers sont plus que jamais concernés par les évolutions liées aux enjeux de la transition énergétique et de la révolution numérique.

Une démarche novatrice ambitionne de transformer les contenus et les modalités pédagogiques de formation de ce secteur en offrant des formations collectives pensées par « blocs de compétences » pour des cursus plus souples, plus adaptables aux besoins des entreprises.

Ainsi, afin de répondre aux besoins de polyvalence des entreprises de ce secteur, un stagiaire pourra suivre un parcours de formation alliant des modules de carreleur et de plaquiste.

Les apprenants peuvent construire leur parcours individualisé dans la filière choisie, en fonction de leur situation et de leur projet professionnel.

Concrètement, dans le parcours de formation, ils suivront des modules obligatoires, comme la déperdition thermique, les matériaux bio-sourcés, les énergies renouvelables... et bien sûr des heures de pratiques d’outils informatiques.

900 Bourguignons et Francs-Comtois seront concernés en 2019 par ce nouveau programme.

Une élaboration et une mise en œuvre partenariale

La méthode déployée pour définir les orientations et les modalités du PRIC et pour impliquer l’ensemble des partenaires est inédite. Elle se caractérise notamment par :

  • Une concertation permanente et organisée entre la Région, l’État, les partenaires sociaux et les partenaires de l’orientation-formation-emploi avec la constitution notamment de groupes de travail thématiques. La mise en place des groupes de travail « sourcing » ou « métiers en tension » permettent d’identifier les besoins et d’agir de manière plus efficace en prenant en compte l’intervention des différents partenaires.

  • Un travail en cours de conventionnement avec les départements pour agir conjointement dans le ciblage des bénéficiaires et leur orientation vers les programmes de formation. A cet effet, un premier protocole d’accord a été adopté en Assemblée plénière régionale du 27 juin 2019.

  • La constitution, sous l’égide de la Région, d’un réseau collaboratif des organismes de formation (La Communauté des Organismes de Formation) pour réfléchir ensemble  sur les enjeux du nouveau contexte et des nouvelles pratiques dans le champ de la formation professionnelle. Lancée le 12 septembre prochain à Dijon, la première rencontre réunira plus de deux cent organismes.

Le retour à l’emploi après la formation

Top 10 des formations enregistrant les retours à l’emploi à 6 mois (en %) les plus élevés en Bourgogne-Franche-Comté :

Préfecture RégionBFC PRIC

 

Demandeurs d’emploi sortis vers l’emploi 6 mois après une formation (ICT04)
Source : Pôle emploi, sur la base des sortants de formation entre août 2017 et juillet 2018

Les formations autour de l’électricité/électronique et la transformation enregistrent les taux de retours à l’emploi les plus élevés

 

DE ayant suivi une formation

Demandeurs d'emploi sortis vers l’emploi 6 mois après une formation (au sens de l'ICT01)

Électricité, électronique

367

280

76%

Transformation

784

589

75%

Production mécanique

817

582

71%

Sciences

50

35

70%

Échange et gestion

3207

2169

68%

Génie civil, construction, bois

591

383

65%

Fonction production

1155

746

65%

Services aux personnes

3796

2423

64%

Sciences humaines, économie, droit

257

160

62%

Services à la collectivité

592

366

62%

Information, communication

1031

597

58%

Agriculture

447

258

58%

Logiciel

42

23

55%

Arts

116

56

48%

Formation générale, lettres et langues

1919

723

38%

Total général

15171

9390

62%

Demandeurs d’emploi sortis vers l’emploi 6 mois après une formation (ICT04)
Source : Pôle emploi, sur la base des sortants de formation entre août 2017 et juillet 2018

 

Des appels à projets nationaux ont été lancés dans le cadre du PIC et viennent compléter les actions des pactes régionaux d’investissement dans les compétences.

 

FOCUS sur les appels à projets

AAP 100 % Inclusion – Projets lauréats

concernant la région Bourgogne-Franche-Comté - 1re vague (novembre 2018)

 

Structure

Intitulé

Projet

Territoire

Durée

Crédits PIC

Panorama Études - Formation Conseil

 

Projet « Pas de quartier pour l’échec »

 

L’objectif est d’amplifier le dispositif « Cuisine Mode d’emploi(s) », qui consiste à proposer des parcours de formation aux métiers de la restauration aux publics éloignés de l’emploi. Le programme vise également à créer des offres de formation itinérantes dans les territoires ruraux et isolés pour intégrer des publics plus vulnérables (400 bénéficiaires pour les deux actions sur 3 ans).

 

Territoire national dont Besançon et Dijon

 

 

3 ans

 

 

1 561 690 €

 

Fondation  des apprentis d’Auteuil

 

Projet « Étincelle »

 

L’objectif est d’étendre deux dispositifs de remobilisation et d’accompagnement des jeunes en difficulté d’insertion sociale et professionnelle, le dispositif BOOST et le dispositif SKOLA à 18 nouveaux territoires (5 000 bénéficiaires) et engager une démarche de design thinking pour les améliorer.

 

 

 

Territoire national

 

 

 

 

3 ans

 

 

 

10 520 770 €

 

SINGA

 

 

Projet SIGNAL « Solution Inclusive Globale pour Nouveaux Arrivants et Locaux »

 

Le projet SIGNAL a pour ambition la resocialisation des nouveaux arrivants au sein de communautés locales (via des ateliers culturels, sportifs etc.) et leur intégration professionnelle à partir des programmes tremplin développés par l’association Wintegreat (programmes intensifs et gratuits de 12 semaines hébergés dans les grandes écoles et universités.)

national

 

3 ans

1 200 000 €

 

 

2e vague (avril 2019)

 

 

 

Projet

Territoire

Durée

Crédits PIC

Chênelet

 

Projet « Agir pour les décrocheurs de l’insertion »

 

L’objectif de ce projet est de booster l’insertion et de réduire le taux d’échec via des parcours d’accompagnement et de formation augmentés de 18 mois s’articulant autour de la connaissance de soi, la formation des bénéficiaires sur des métiers industriels en tension. Il propose un accompagnement individualisé faisant du numérique un levier d’insertion et de montée en compétences par l’expérimentation de nouvelles approches et méthodologies.

 

Territoire national dont Toucy (Yonne)

 

 

 

 

3 ans

 

 

 

2 711 950 €

  

AAP Intégration professionnelle des réfugiés -Projets lauréats

concernant la région Bourgogne-Franche-Comté -  1re vague (février 2019)

 

 

 

Projet

Territoire

Durée

Crédits PIC

VILTAÏS

 

Projet #NP4R « New Page For Refugees »

 

Le programme d’accompagnement global vers l’emploi et la formation se structure en 4 phases : sélection des candidats ; formation socle avec un accompagnement social de 8 à 12 semaines ; découverte du territoire, développement de la mobilité, renforcement du français et professionnalisation ; accompagnement dans la signature d’un contrat de travail et suivi en emploi.

Allier, Corrèze, Creuse, Indre, Nièvre et Saône-et-Loire

3 ans

774 206 €

INéO

Projet AVEC « Accompagnement Valorisation Emplois Compétences »

 

L’objectif est de proposer un nouveau parcours d’accompagnement global des réfugiés au sein de l’ensemblier d’insertion DéFI (association intermédiaire, ateliers et chantiers d’insertion, entreprises d’insertion et entreprise de travail temporaire d’insertion). L’offre est composée de 3 phases : diagnostic, projet professionnel et montée en compétence(formation qualifiante sous statut intérimaire).

Nord-Franche-Comté

3 ans

1 085 657 €

SINGA

 

 

Projet SIGNAL « Solution Inclusive Globale pour Nouveaux Arrivants et Locaux »

 

Le projet SIGNAL a pour ambition la resocialisation des nouveaux arrivants au sein de communautés locales (via des ateliers culturels, sportifs etc.) et leur intégration professionnelle à partir des programmes tremplin développés par l’association Wintegreat (programmes intensifs et gratuits de 12 semaines hébergés dans les grandes écoles et universités.)

national

 

3 ans

1 200 000 €

 

 

Accompagner les étrangers primo-arrivants et réfugiés vers l’emploi

3e vague de parcours intégrés d’insertion professionnelle « HOPE »

1500 nouveaux bénéficiaires en 2019-2020.

AAP « Repérer et mobiliser les publics invisibles

et en priorité les plus jeunes d’entre eux »

AAP régional piloté par la Direccte Bourgogne-Franche-Comté

1ère vague du 31 mars 2019

 

 

Projet

Territoire

Durée

Crédits PIC

ADNA

 

« Apport des neurosciences dans le repérage et la remobilisation des publics invisibles »

 

Sensibiliser/Informer les professionnels de l’éducation, de la formation et de l’insertion accompagnant les jeunes NEETs à la cognition et aux neurosciences pour faire évoluer les pratiques et étude d’impact territoriale sur le repérage et la remobilisation des jeunes bénéficiaires.

Bourgogne-Franche-Comté

 

2 ans

 

Convention : Direccte

 

 

186 900 €

 

MEDIO

 

« Agir pour l’emploi des jeunes »

 

Actions permanentes (maraudes, soutien périodes de stage, accompagnement par animateur jeunesse…) et actions ponctuelles (organisation journée pour les professionnels, semaine de mobilisation vers l’emploi, organisation action « déclic emploi  »…) menées par les centres sociaux à proximité des jeunes dans les quartiers.

Nevers dont 4 QPV

 

2 ans

 

Convention : Direccte UD58

 

Environ

60 892 €

 

 

FOL 58

 

« A la source des NEETs de la Nièvre »

 

Recherche-action en lien avec les travaux du GT sourcing du PRIC : prise de contact avec les mairies, réalisation d’interviews, travail sur un questionnaire à destination des jeunes pour entrer en contact avec eux, campagne de communication à destination des réseaux et des jeunes, montages de vidéos citoyennes avec les jeunes puis orientation vers les dispositifs d’accompagnement.

communes de l’EPCI de Château-Chinon Ville

 

 

2 ans

 

Convention : Direccte UD58

 

 

160 000 €

 

CSCPF

 

« RéPubliC : Remobilisation des publics jeunes invisibles en Puisaye Forterre »

 

Mise en place de 2 éducateurs spécialisés à temps plein pour repérer et mobiliser les jeunes via des actions diverses permettant de lutter contre la marginalisation des jeunes exclus du système (maraudes en milieu rural, véhicule fourgonnette sur les lieux festifs et populaires, rencontre familles…), via des partenariats et un accompagnement renforcé autour d’un projet co-construit avec les jeunes.

ComCom Puisaye Forterre (63 communes sur 58 et 89)

 

 

2 ans

Convention : Direccte UD89

 

180 466 €

IDEIS

 

« RéSOLUTION : mise en place d’un réseau Nord Franche-Comté de captation et de mobilisation des invisibles »

 

Réseau de conseillers relais territoires (CRT) en QPV et ZRR pour identifier, capter et mobiliser les jeunes dans leur environnement. Nouveau métier pour réalisation d’un maillage d’acteurs à petite échelle (organisation d’évènements attractifs via des alibis, projets coopératifs avec thématiques spécifiques… Echanges de pratiques pour capitalisation et essaimage.

 

Consortium avec partenaires : Missions locales Belfort et d’Héricourt, MIFE Belfort, AI DéFI

Nord Franche-Comté (25-70-90)

 

1 an

Convention : à déterminer

 

environ

277 622 €

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

583 nouveaux projets soutenus par les fonds européens.
Sous la responsabilité de la région, autorité de gestion,...
Lancement de la plateforme participative de la région Bourgogne-Franche-Comté
Marie-Guite Dufay, présidente de la région...
Investissement dans les compétences pour davantage de jeunes et de demandeurs d'emploi formés
Marie-Guite Dufay, présidente de la Région...
Le budget 2016 de la Bourgogne-Franche-Comté
Marie-Guite Dufay, présidente de la région...
Première conférence du dialogue social régional.
La conférence du dialogue social régional portant sur...
Commission permanente du Conseil Régional : 109,7 millions d'euros d'aides régionales
Marie-Guite Dufay, présidente de la Région...
Commission permanente du 29 septembre 2017, 48,5 millions d'euros d'aides régionales
Marie-Guite Dufay, présidente de la Région...
Etre apprenti... c'est concevoir une belle oeuvre, avoir de l'ambition pour soi, mais surtout pour l'objet que l'on réalise !
La salon APPRENTISSIMO, salon de l’apprentissage, de l’alternance...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.