Les voeux optimistes d'Alain Sugnenot pour 2022

04 janvier 2022

Face au sentiment d'une année 2021 décevante Alain Sugnenot, Maire de Beaune, Président de l’agglomération oppose la formidable capacité de l’être humain à s’adapter et à évoluer, quel que soit son environnement. Et pour ce qui concerne, Beaune, elle n’aura de cesse de préparer des jours meilleurs qui finiront indéniablement par arriver.

Chers amis,

2021 tire sa révérence avec autant d’attentes que d’espoirs. L’omniprésence de la crise sanitaire se mêle au sentiment que l’année qui s’achève n’a pas tenu ses promesses.

Pourtant, il existe des raisons d’espérer en 2022.

Chaque jour est unique, chaque année est une promesse de perspectives et de découvertes pour ceux qui osent y croire et s’en donnent les moyens.

« Les Français sont inquiets et légers dans le bonheur, constants et invincibles dans l’adversité. »

« Dans les grandes crises, le cœur se brise où se bronze ». La lutte contre l’épidémie de COVID-19 a été, en ce qui nous concerne, une préoccupation de tous les instants. Avant même qu’un vaccin ne soit trouvé, notre ville a pris conscience de la nécessité de s’imposer comme la deuxième structure vaccinale de Côte d’Or.

Le fameux « quoi qu’il en coûte » du sommet de l’Etat est en cela très éloigné de la réalité de notre territoire. Jamais nous n’avons attendu pour nous lancer dans la réponse au plus grand défi sanitaire de notre siècle, mais sans oublier les vertus d’une bonne gestion.

Jamais nous n’avons cessé de nous mobiliser.

Et plus que jamais, nous n’avons manqué d’œuvrer en faveur de la vie et du droit à revivre enfin.

La plus grave conséquence de ce virus aurait été de ne plus oser profiter des choses qui nous sont les plus chères.

Ces douze derniers mois, nous avons fait le choix que la pandémie ne pouvait se substituer à l’optimisme dont nous avions besoin.

2021 aura été une année riche en attentions et en projets pour soutenir tous ceux que la COVID-19 n’a pas épargné.

Beaune a ainsi été l’une des premières villes à relancer ses animations aux quatre coins de ses rues afin de soutenir les commerces et le tissu artistique durement impactés.

Mais le temps est venu de dessiner la façon dont nous allons devoir vivre avec ce virus et d’abandonner une appréhension uniquement sanitaire de court terme.

Les mois qui viennent de s’écouler ont démontré que ce raisonnement ne connait aucune limite, aucun garde-fou.

Son aspect seulement technique, conduit à toutes les extrémités dès lors qu’il n’y ait plus de malades. C’est ainsi qu’il peut paraître normal de proposer un confinement, comme mode de vie ou la fermeture des écoles, ou de séparer les familles en demandant que « papy et mamie mangent dans la cuisine ».

Toutes ces mesures qui auraient été considérées comme intolérables il y a quelques temps sont désormais présentées comme quasiment souhaitables.

L’interdiction est ainsi érigée en principe et la liberté devient l’exception.

Ce risque autoritaire est en effet totalement d’actualité.

Un humain qui ne meure plus est une utopie. Il est temps de vivre et d’accepter un risque, à condition bien évidemment de mettre en pratique certaines mesures de précaution, si nous voulons éviter que la liberté ne soit réservée qu’à ceux qui présentent de bonnes analyses sanguines.

Le redémarrage de l’économie est à ce prix.

Notre ville est bien en mesure d’être un acteur de cette relance comme elle l’a prouvé durant quelques mois, si on lui donne les moyens de se projeter.

Elle a cette chance de disposer d’une économie solide dont le dynamisme sera une nouvelle fois une priorité.

Les acteurs privés et institutionnels se sont adaptés et continuent d’accompagner et de valoriser des projets porteurs d’attractivité de notre collectivité. La fidélité de nos partenaires nous montre qu’il est encore possible de transformer les obstacles en opportunités à travers des projets à la hauteur des attentes des Beaunoises et des Beaunois.

Certes, nous n’avons pas le pouvoir de savoir de quoi demain sera fait.

Mais nous savons au fond de nous que nous finirons par surmonter ces épreuves grâce à la formidable capacité de l’être humain à s’adapter et à évoluer, quel que soit son environnement.

En ce qui la concerne, Beaune n’aura de cesse de préparer des jours meilleurs qui finiront indéniablement par arriver.

« L’espoir luit comme un brin de paille » écrivait Verlaine.
Chers amis, l’avenir se dessine avec vous. Il se construit grâce à cette formidable mosaïque d’hommes et de femmes de conviction, qui savent que le vrai combat se livre avant tout dans nos têtes et dans nos cœurs.
Je pense précisément à tous ces bénévoles, à tous ces soignants qui livrent quotidiennement la bataille contre la pandémie.
Je leur souhaite et je vous souhaite, à toutes et tous une excellente année 2022.
Alain SUGUENOT
Maire de BEAUNE
Président de l’Agglomération

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

La Caisse d'Allocations Familiales de la Côte-d'Or, un acteur incontournable pour le pouvoir d'achat et la garantie du juste droit
Dans un contexte de forte demande sociale, la Branche Famille et la Caisse...
Chenôve installe son observatoire de la laïcité à l'occasion de la #5ème fête de la République
Depuis 2016, à la date symbolique du 21 septembre, chenôve...
Une vision du rôle de l'élu
Première femme première vice-présidente du Conseil...
Enedis invite les élus à visiter un poste source
Enedis en Bourgogne, service public au service de la transition...
THD : Free arrive sur le RIP d'Alise-Sainte-Reine
Cette inauguration de l’arrivée de FREE sur le réseau...
Mobilisation contre le sida : le CCAS de la ville de Dijon soutient l'association AIDeS Bourgogne-Franche-Comté
Le CCAS versera à l'association AiDes  une subvention de...
Hausse des prix de l'énergie et besoin en services publics : les Maires ruraux demandent un bouclier pour les dépenses liées à l'énergie et la hausse des dotations
Les perspectives financières de nombre de communes rurales...
En 2022, les communes peuvent adhérer à la charte du Parc national de forêts
En 2022, le Parc national de forêts lance une campagne...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.