Enjeux climatiques et énergétiques : la Région Bourgogne-Franche-Comté mobilisée en faveur de l'hydrogène

Enjeux climatiques et énergétiques : la Région Bourgogne-Franche-Comté mobilisée en faveur de l'hydrogène

Info+ :

Les 8 et 9 novembre à Montbéliard, se tient le Forum « Hydrogen Business For Climate ». Cette rencontre qui réunit des acteurs et des experts internationaux autour de l’Hydrogène accueille également un espace pédagogique ouvert au grand public. Cette initiative fait partie du plan d’action de la Région Bourgogne-Franche-Comté en faveur de l’accélération vers la transition énergétique.


03 novembre 2022

Depuis plusieurs années, et encore plus face aux enjeux climatiques et énergétiques actuels, la collectivité régionale s’est engagée dans le développement de l’Hydrogène comme vecteur énergétique et élément-clé dans notre stratégie de transition énergétique. Nous avons adopté une trajectoire et des orientations ambitieuses dans notre Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable et d’Egalité des Territoires pour aller vers une Région à énergie positive et bas carbone. L’hydrogène y a sa place.

En effet, la Bourgogne-Franche-Comté a été pionnière dans le domaine de l’hydrogène, grâce aux travaux autour de la pile à combustible de l’Université technologique Belfort-Montbéliard. Labélisée Territoire hydrogène depuis 2016, la Région a pour ambition de relever le défi de la transition écologique et énergétique.

En 2019, à travers une feuille de route Hydrogène construite et partagée avec l’ensemble des acteurs de l’écosystème Hydrogène, la Région a engagé près de 100 millions d’euros pour soutenir plusieurs projets.

La Bourgogne-Franche-Comté accompagne ainsi l’ensemble des territoires qui ont pour ambition de développer la technologie hydrogène, notamment à Dijon, Auxerre, Belfort ou encore à Mâcon. Par exemple, la Région a accompagné le projet de station hydrogène, sur le territoire Auxerrois non seulement pour bâtir un système complet de transport public 100 % énergies renouvelables à base d’hydrogène, mais pour mettre sur pied tout un écosystème, premier en France à intégrer le train, qui intégrera à terme les mobilités, les véhicules utilitaires de flottes privées et publiques, les besoins de l’industrie, la navigation fluviale ou les besoins en stationnaire.

Au total, la région Bourgogne-Franche-Comté a mobilisé 4,5 M€ pour soutenir le déploiement des écosystèmes de mobilité d’Auxerre, Dijon et Belfort.

L’an dernier, la Bourgogne-Franche-Comté a été la première Région de France à officialiser une commande de trois trains à hydrogène. Conçu et fabriqué par Alstom, le train régional Coradia Polyvalent bi-mode hydrogène (électrique et H2), pourra transporter jusqu’à 220 passagers entre Auxerre et Laroche-Migennes. Aboutissement d’un travail engagé en 2018, mené en partenariat avec les équipes SNCF et trois autres Régions, les premiers essais des TER à hydrogène sont prévus pour 2023.

La Région Bourgogne-Franche-Comté poursuit l’objet de créer et densifier une véritable filière industrielle, qui a émergé à partir de l’excellence de la recherche présente sur son territoire. L’enjeu est aujourd’hui le passage à l’échelle.

La Région soutient fortement la R&D privée, ce qui a d’ailleurs permis de favoriser des implantations telles que le centre de RD de Forvia/Faurecia à Bavans ou la création d’un centre de tests de réservoirs à Belfort. La région soutient d’ailleurs fortement les différentes actions Hydrogène prévues dans le projet « transformation du territoire industriel » du Nord-Franche-Comté renforçant ainsi un écosystème présentant des atouts en matière de formation, recherche et développement industriel ; c’est dans cet écosystème complet que les industriels tels que Mc Phy et Gen Hy ont décidé de s’implanter.

Pour accompagner le passage à l’échelle sur son territoire, la région Bourgogne-Franche-Comté soutient le développement des compétences dont les entreprises auront besoin.

L’étude commandée en 2020 à EMFOR avait permis de mettre en évidence que, même si les métiers H2 ne sont pas des métiers nouveaux, il convient d’anticiper les recrutements massifs à venir par la coloration de formations existantes, tant initiale que continuer, pour répondre aux besoins de formation des ingénieurs et cadres, pour répondre aux besoins de R&D à court terme, et des profils de production à moyen et long terme dans le cadre du passage à l’échelle et d’une production plus massive d’électrolyseurs, réservoirs et composants hydrogène.

S’il existe, depuis 2014, un cursus master en ingénierie dédié à l’hydrogène-énergie pour répondre aux besoins de conception et de R&D de la filière, il existe des initiatives plus récentes de licences et masters spécialisés, Ainsi, la Région Bourgogne-Franche-Comté met en place des formations qui vont concerner un public plus important : elle va acheter un module de formation à distance pour l’ensemble des demandeurs d’emploi des métiers potentiellement impactés par l’hydrogène. Un premier niveau d’information sur l’hydrogène et sur une sensibilisation sur le travail en zone ATEX seront au programme. Ce module sera proposé sur les formations 2023 à une cible de 500 à 1000 stagiaires.

L’hydrone représente non seulement un moyen de lutter contre les effets du réchauffement climatique, mais aussi un vecteur d’emploi, d’attractivité et de croissance pour la Région.

« Notre objectif est clair : être présent sur toute la chaîne de valeur de la filière, depuis la production jusqu’aux usages. C’est cette ambition qui fait aujourd’hui de la Bourgogne-Franche-Comté une place forte de l’hydrogène en Europe. C’est cette ambition qui est reconnue par la Commission européenne, et qui attire des projets d’envergure européenne, comme McPhy, ou GENHy, qui ont, cette année, fait le choix de la Bourgogne -Franche- Comté.  L’hydrogène est aujourd’hui un levier en faveur de notre souveraineté énergétique, de la protection de notre environnement, de la construction d’une nouvelle filière industrielle, et de la création d’emplois de demain. Le Forum est un nouveau signal envoyé par la Bourgogne-Franche-Comté aux entreprises européennes : l’avenir de l’hydrogène s’écrit ici et maintenant »

Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Mobilité durable : la Communauté d'Agglomération Beaune Côte & Sud inaugure le parking de covoiturage, Beaune Sud.
En partenariat avec la société APRR, la Communauté...
« LAB' OENOTOURISME » Penser l'oenotourisme de demain en Bourgogne-Franche-Comté
Une centaine de professionnels de la viticulture et du tourisme ont...
Etre un territoire de projet, c'est clair et NET pour une #interco dynamique !
Un président d’intercommunalité engagé pour les...
Commission permanente de la Région du 25 novembre 2022 : 246 Millions d'euros d'aides régionales
Réunis en commission permanente, vendredi 25 novembre à...
Venez débattre avec François Rebsamen du projet métropolitain 2022-2030
Dijon métropole a élaboré son projet métropolitain...
Dijon métropole lance une déchetterie mobile de proximité pour la collecte des déchets ménagers dits dangereux
Avec la Tri-mobile, Dijon métropole lance un nouveau service de...
Prix Territoria 2022 : la Région Bourgogne Franche-Comté doublement à l'honneur
Mardi 15 novembre à Paris, en présence de Yaël Braun-Pivet,...
La Mairie de Chevigny-Saint-Sauveur dévoile son plan de sobriété énergétique
Face aux impératifs d’économie d’énergie...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.