CEBFC : tapis rouge pour le bilan 2018

CEBFC : tapis rouge pour le bilan 2018

Info+ :

Visitez le site de la Caisse d'Epargne Bourgogne Franche-Comté 

https://www.caisse-epargne.fr/bourgogne-franche-comte/secteur-public


20 mai 2019

En plein Festival de Cannes, grande est la tentation de décerner des Palmes, certes moins académiques, aux membres du Directoire de la Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté (CEBFC) réunis pour la traditionnelle conférence de presse de présentation du bilan 2018. Quoi de plus normal, après tout, pour un groupe bancaire qui revendique d’être un « acteur » de premier plan du développement régional ? Moteur !

(Indication de mise en scène : imaginer la voix de François Chalais)[1] :

 « C’est dans le décor strict du Belem, siège de la CEBFC, à l’étage directorial, que les membres du Directoire du groupe bancaire reçoivent les journalistes pour présenter le bilan 2018. Cinq hommes et une femme à qui l’on s’apprête à remettre des Palmes. Après tout, le Belem est d’abord un bateau, un fameux trois-mâts fin comme un oiseau[2], ce ne sera donc pas la mer à boire. »

Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté (CEBFC)
De gauche à droite: Philippe Boursin, responsable du Pôle finances, Fabien Chauve, responsable du Pôle Ressources Humaines, Eric Fougère, nouveau Président du Conseil d’Orientation et de Surveillance, Jean-Pierre Deramecourt, président du Directoire, Isabelle Brouté, responsable du Pôle Banque de développement régional, Cédric Mignon, responsable du Pôle banque de détail.

La Palme du meilleur chef décorateur revient logiquement à Cédric Mignon, responsable du Pôle banque de détail (applaudissements), pour l’annonce de changements majeurs au centre-ville concernant les agences Caisse d’Epargne : l’agence historique « Théâtre » et « Grangier » vont disparaître et fusionner au sein d’une nouvelle agence de 900 m2 en lieu et place de l’ancienne boutique Hugo Boss place Grangier, tandis que l’agence Victor-Hugo va subir un lifting (sûrement mieux pensé que celui de certaines actrices, NDLR) d’envergure. « Des transformations impératives et urgentes » commente le lauréat, répondant aux nouveaux usages des clients qui utilisent davantage le digital pour les opérations courantes et se déplacent en agence pour les projets plus ambitieux comme des emprunts.

La Palme du meilleur directeur de casting distingue Fabien Chauve (vivats), responsable du Pôle Ressources Humaines, pour sa gestion des équipes face à la « transformation » (le maître-mot de cette année 2018) du travail, dû notamment au digital. « Plus de collaboratif, plus de flexibilité » assure l’heureux gagnant, concrétisé notamment par les choix architecturaux du futur siège de la CEBFC à Valmy auxquels les collaborateurs ont été associés, ainsi que des solutions innovantes (tel un bus connecté) et du télétravail, pour les employés de la banque habitant Besançon désormais attachés au siège dijonnais.

La Palme du meilleur montage récompense évidemment Isabelle Brouté (bravos), responsable du Pôle Banque de développement régional qui chapeaute centres d’affaires, les marchés des entreprises, de l’économie sociale, des collectivités territoriales, des associations et de l’immobilier professionnel. Un pôle justifiant le caractère revendiqué par la banque « d’acteur du développement régional », qui possède un portefeuille de 450 domaines viticoles, 2700 clients entreprises, 740 clients associatifs et 2400 clients du secteur public (une collectivité sur 2 dans la région). Autant dire qu’il faut une connaissance pointue des différents secteurs et si l’on se focalise sur les collectivités locales, de l’évolution législative (on pense notamment à la loi Notré) pour proposer aux maires, EPCI, communautés de communes… des solutions adaptées à leurs projets, qui engagent souvent du très long terme. Adepte du suspens, Isabelle Brouté laisse entendre, sans en dire plus, une annonce d’envergure en septembre prochain à l’adresse des collectivités. Il y aura donc une suite…

La Palme du meilleur Espoir masculin échoit à Eric Fougère (acclamations), nouveau Président du Conseil d’Orientation et de Surveillance en lieu et place d’Antoine-Sylvain Blanc, atteint par la limite d’âge. Directeur financier membre du directoire du groupe Louis Latour à Beaune depuis 2006, Eric Fougère a débuté sa carrière au Crédit Lyonnais, (aujourd’hui LCL). Son rôle ? Veiller à ce que les valeurs « d’humanisme et d’implication sociétale » soient respectées dans le groupe bancaire.

Enfin la Palme du réalisateur revient à Jean-Pierre Deramecourt (ovation), président du Directoire qui dans un contexte tendu où les taux se resserrent, annonce des résultats « stables » pour le groupe CEBFC : un Produit net bancaire de 322,5 M d’euros et un résultat net à 65,1 M d’euros (- 0,15% par rapport à 2017). Stabilité aussi des parts de marché en crédits de trésorerie et immobilier pour les clients particuliers, avec des encours en hausse depuis 2015 et toujours plus de nouveaux services digitalisés pour les clients particuliers comme professionnels. Bref le Directoire fait sienne la devise de Paris : « Fluctuat nec mergitur » [3], une image maritime Haddock, pardon ad hoc (voir plus haut). Coupez !

CEBFC : tapis rouge pour le bilan 2018


[1] Pionnier de la critique de cinéma à l’époque de Cinq colonnes à la Une. Eh oui, cette chronique est culturelle en plus d’être économique.

[2] Le Belem qui donne son nom au bâtiment, est le dernier trois-mâts barque français à coque acier. Datant de 1896, classé monument historique, il a été restauré grâce au groupe Caisse d’Epargne, et est aujourd’hui un bateau-école. Car oui, cette chronique est maritime en plus d’être économique.

[3] « Il est battu par les flots mais ne rompt pas »

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

La Caisse d'Epargne BFC investit dans les territoires pour garder le contact avec ses clients
Garder une relation de proximité avec ses clients, telle est la...
La Caisse d'Epargne de Bourgogne-Franche-Comté confirme son implantation locale et inaugure sa nouvelle agence de Semur-en-Auxois
La Caisse d'Epargne de Bourgogne-Franche-Comté (CEBFC) a...
Une Banque au coeur du territoire
Nommée au Directoire de la Caisse d’Epargne de Bourgogne...
Les Trophées des Travaux Publics de l'investissement Local
Vincent Martin, Président de la FRTP BFC, et Ludovic...
Viser le haut du... Débit
Le très haut débit est un enjeu national dont l’impact se...
Invest in Côte-d'Or, au service des entreprises et collectivités.
Avec son équipe dédiée, au service...
Semur-en-Auxois aime les commerçants
En juillet dernier, le Conseil municipal a voté une aide à...
Avec Copilot et Alizé la CCI Côte-d'Or accompagne les entrepreneurs
A l’occasion du 19e Trophée des Managers et pour sa...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.