Entre vignobles et développement économique… parlons dynamisme et grands projets avec Alain Suguenot !

 Entre vignobles et développement économique… parlons dynamisme et grands projets avec Alain Suguenot !

Info+ :

 

Maison de l'Intercommunalité
14, rue Philippe Trinquet
BP 40288
21208 BEAUNE CEDEX
Tél : 03.80.24.56.80

Mail : dgs@beaunecoteetsud.com

A la découverte des communes en cliquant sur la carte


05 mars 2024

Beaune Côte et Sud ce sont 53 communes pour une communauté d’agglomération bi-départementale. Une singularité pour cette collectivité qui compte 48 communes en Côte d’Or et 5 en Saône et Loire ! Un territoire connu et réputé pour ses vins et sa gastronomie, certes, mais qui accueille de nombreuses entreprises non moins réputées et plus de 50 000 habitants pour lesquels Alain Suguenot, président de l’intercommunalité, et les conseillers communautaires développent un projet de développement cohérent et d’aménagement de l’ensemble du territoire dans un objectif de rationalisation des services à la population et du bon-vivre pour tous ! Une agglo en mode projets et réalisations d’envergure où le respect de l’environnement est une règle incontournable.

 

Comme une évidence, Alain SUGUENOT évoque en premier lieu la réussite économique du bassin beaunois, au-delà des considérations viticoles. Pour « l’agglo » le Président note que malgré la période particulière que nous traversons, l’agglomération Beaune Côte et Sud, n’en fait finalement pas les frais puisqu’elle est en plein développement avec de nombreuses implantations d’entreprises sans compter celles qui viennent frapper à la porte pour s’installer. Avec, cependant, le petit bémol que constitue le déficit de foncier disponible !

Ainsi les 81 hectares de la ZAC Porte de Beaune sont intégralement occupés. Le défi, pour l’agglo, est donc de trouver de nouveaux lieux de développement pour de nouveaux prospects en situation d’attente. La deuxième phase de celle des Cerisières, qui privilégie l’installation promouvant le tissu économique local devrait sortir du sol dans les 12 prochains mois. La zone des Goutteaux, à Ladoix Serrigny, à vocation économique et artisanale accueillera bientôt sur 5 hectares l’entreprise DELANCHY, qui y construira une nouvelle plateforme logistique frigorifique (avec plus de 40 emplois à la clé). Enfin, celle du Pré Fleury située entre Chassagne-Montrachet et Chagny, où sont installées une vingtaine d’entreprises, verra prochainement le début de sa deuxième phase pour accueillir les entreprises pour des activités à orientation viti-vinicoles. Un soin particulier y est apporté à la qualité d’aménagement des espaces et équipements publics. 2 hectares sont également réservés à Chaudenay et une étude est lancée pour le lancement d’une ZAC à Bouze les Beaune où pourraient s’installer une douzaine de petites entreprises.

Un contexte économique singulier en pleine crise économique qui réjouit Alain SUGUENOT « Les voisins en rêvent, nous on le fait… ! ».

 ©Beaune Côte et Sud

DU COTE du périscolaire !

La « com d’agglo », portée par cet optimisme économique, poursuit ses investissements dans le domaine périscolaire et sportif avec des projets ambitieux pour une égalité des chances pour tous.

Malgré les augmentations de taux d’emprunts et du coût des travaux, certains chantiers ont démarré. Celui de Savigny les Beaune avec le nouveau site péri-extrascolaire destiné à l’accueil de près de 150 enfants des communes du Nord-Est du territoire communautaire. Une opération à 2 millions 336 975€ subventionnés à hauteur de 535 964€ par l’Etat, de 378 594€ par le Département et de 300 000€ par la CAF. Ce sera le prototype des autres pôles périscolaires avec le souhait d’apporter une réponse aux soucis de mobilité des familles. A noter que Beaune Côte et Sud compte 35 pôles périscolaires y compris ceux de la commune de Beaune.

PARLONS aménagements sportifs !

Le développement des pôles sportifs a beaucoup d’importance pour le Président de la « com d’agglo » qui se félicite du lancement des travaux du complexe sportif de Ladoix-Serrigny et ce malgré les 30% d’augmentation par rapport au coût initialement prévu « Mais on y va quand même » s’exclame-t-il !  Ce complexe, implanté à La Lauchère, permettra de répondre aux besoins sportifs du Nord du territoire communautaire tout en intégrant cette zone déjà dédiée au sport avec un terrain de football et de tennis, une piste de BMX etc. Un investissement conséquent à 4 087 681€, subventionnés par 1 144 551€ de l’Etat et 400 000€ Cap 100% Côte d’Or du Département.

En 2025, suivra le complexe sportif de Nolay avec un mur d’escalade de presque 11 mètres de haut. En effet, avec la proximité des falaises de Cormot-Vauchignon, l’escalade est une discipline très répandue à l’ouest du territoire beaunois. Le site sera construit sur 2500m2 utiles à proximité des écoles et du collège. Coût de l’opération 4 436 576€, subventionné à hauteur de 1 177 928€ de DETR, et de 400 000€ du Département (Cap 100% Côte d’Or).

En se tournant vers Beaune Côté Plage, il est question d’un gros chantier… On refait complètement les liners des bassins, le traitement des roselières, un investissement à plus de 2 millions€ sur cet équipement inauguré il y a 9 ans. « Un exemple très vertueux, mais qui dit bio… dit aucun produit chimique contre le développement des micros-algues et nous tenons le cap… Mais j’en ai d’autres en magasin ! » explique malicieusement Alain SUGUENOT.

« Ces investissements sont primordiaux, au-delà de l’assainissement, des déchèteries, les recherches sur la ressource en eau qui sont essentielles pour nous. Nous avons déjà fait les études de recollement notamment et nous mettons en place des études avec nos voisins chalonnais pour disposer d’une ressource en eau au sud du territoire… une partie des tuyaux existe déjà et permettrait d’irriguer tout le secteur sud. »

©Beaune Côte et Sud

COTE ENVIRONNEMENT !

Alain SUGUENOT évoque une politique environnementale forte avec la prise à bras le corps du sujet de l’assainissement, de l’implantation d’une nouvelle déchèterie, des travaux sur le site de Meursault avec une superficie de 7800m2 comprenant une plate-forme de 15 quais pour collecter les encombrants, les végétaux, les gravats, le bois, le mobilier, les métaux, les cartons, le plâtre. Ce sont également des quais de réserve pour les nouvelles filières, une zone bétonnée pour l’accueil des déchets verts à broyer, une zone de don pour le réemploi et une matériauthèque…Bref, là aussi un modèle exemplaire en matière d’environnement pour un coût de 1 477 419€ subventionnés par 150 000€ Etat au travers de la DTER, 350 000 Cap 100% Côte d’Or du Département et 20 126€ de l’ADEME.

Parler du beaunois sans parler de vins, c’est un numéro de haute voltige. Ainsi, aux côtés de la Cité des Climats et Vins de Bourgogne, va se créer une Cité des Vins Privée …sur financements privés uniquement… « Même si l’agglo n’intervient pas c’est un outil de rayonnement du territoire où on pourra acheter des vins ailleurs que dans les caves et caveaux et alors que cela est impossible à la Cité des Climats et des Vins de Beaune… Dans ce même registre, l’hôtel de Christophe Lambert devrait ouvrir dès le mois de juin… Un gros projet hôtelier est en discussion à Levernois avec un grand groupe, un projet de resort hôtelier avec piscines intérieures etc. sur un terrain appartenant au CCAS de Beaune, un nouvel outil d’attractivité pour toute l’agglo ! »

©Beaune Côte et Sud

En 2023 et renouvelé en 2024 c’est le prototype de VIVONS PLUS HAUT, une opération pour mettre en valeur le territoire du Plateau et des Hautes Côtes qui représente un tiers de la surface de la communauté d’agglomération, mais seulement 10 % de sa population. Un réel souci d’aménagement du territoire et de connaissances de ses pépites auquel on souhaite remédier avec la participation des habitants. Artisanat, marchés, colloque sur le développement rural, musique, vie sur le plateau et projet de vélo route et d’animations culturelles…  un vrai melting pot pour parler mise en valeur des atouts et développement harmonieux de ce territoire protégé par des ZNIEFF et une zone Natura 2000. « Un réel succès pour montrer les différences de notre territoire, pour faciliter l’installation d’artisans, pour faire valoir une vraie solidarité territoriale entre les communes portées par Beaune Côté Sud ! ».

Suite à l’Observatoire des Territoires, le Président de la com d’agglo a souhaité la mise en œuvre et de manière permanente des Assises de la Formation, un projet innovant en lien direct avec le développement économique. A ce sujet, Alain SUGUENOT a réuni le président de l’université, le rectorat, les consulaires, les branches et les chefs d’établissements pour savoir quels sont les moyens de qualifier les jeunes du territoire, où il y a peu de chômage mais où on voit beaucoup de travailleurs pauvres. L’idée et le cheval de bataille de l’élu communal et communautaire est de trouver, avec les entreprises et les organismes de formation, les pistes et les outils pour amener les jeunes à se qualifier à des niveaux plus importants pour mener des carrières accomplies sur le territoire en montant en compétence au sein des entreprises locales et POUR TOUS LES PUBLICS.

 ©Beaune Côte et Sud

Hors conservatoire de musique et école des beaux-arts, Beaune Côte et Sud ne dispose pas de la compétence culture, ayant choisi de ne pas déshabiller les communes de leurs propres manifestions, musées et initiatives.

Beaune Côte et Sud, c’est la com d’agglo qui innove, celle qui investit massivement dans des projets qui font école, celle qui aménage l’espace avec une grande prudence environnementale, qui emboîte le pas des habitants de ce territoire avec ses terroirs singuliers, presque avec discrétion, comme une évidence ! 

Hors autres mentions crédit photos ©Marie Quiquemelle

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Sous l’œil vigilant de Notre Dame, de Vauban et de Bonaparte, Auxonne prend la voie impériale du renouveau !
Ville Impériale et Cité Vauban, Auxonne s’étire le...
Une vallée et une montagne 100% l’Ouche pour un territoire frétillant au fil de l’eau !
Deux spectres très différents singularisent la CCOM. La montagne...
Moloy… ici coule la rivière… ici on ne s’endort pas, on construit le futur ensemble ! Rencontre avec Florian Paquet…
Entre forêts, vallée de l’Ignon et pleine nature, Moloy...
Patrimoine, environnement et grands projets, on en parle avec Alain Becquet, maire de Seurre !
1 Etoile, 2 fleurs, une architecture typique des rives de grands fleuves, 2310...
Pour une politique d'aménagement de l'espace rural avec Jean-Marie Virely, maire d'Epoisses
Si le nom d’Époisses est associé à son...
La com-com du Montbardois ? Des compétences et surtout des projets... et si on en parlait ?
33 communes, un peu plus de 11 000 habitants dont près de la...
Chenôve collée au coeur... 10 engagements, 120 propositions c'est le pari tenu de Thierry Falconnet
Renaturer Chenôve au cœur de la ville en Grands Chantiers,...
A Marsannay-le-bois, le bien vivre à la campagne c'est un petit bonheur du quotidien pour Christophe Monot... Rencontre !
Marsannay-le-bois, c’est un beau village situé sur les premiers...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *