Sur les Hauts de Gevrey et de Nuits : l'arbre et l'eau en pays celtique

Sur les Hauts de Gevrey et de Nuits : l'arbre et l'eau en pays celtique

ACAHN (Association Cultuelle et Archéologique des Hautes-Côtes de Nuits)
3 chemin des Vignes, hameau de Chevrey
21700 ARCENANT
acahn@orange.fr
03 80 61 24 70

Du 01 juin au 01 octobre 2020 à Arcenant

Proposition de découverte, à partir d'un questionnaire servant de guide, d'une vingtaine de sites concernant le petit patrimoine des Hautes-Côtes (du sud de Dijon au nord de Beaune).
Livret numérique (à demander par courriel à l'acahn) ou papier (Office de tourisme de Gvrey-Chambertin et Nuits-Saint-Georges.
Totale liberté d'organisation des jours et moyens de déplacement.

Pour participer, vous devez vous inscrire en donnant votre nom et votre adresse dans le lieu choisi pour le retrait d’un carnet d’énigmes :
- à l’office de tourisme de Gevrey-Chambertin ou de Nuits-Saint-Georges
- par courriel : acahn@orange.fr
- ou http://www.acahn-bourgogne.jimdo.com

Cette année il n’y aura pas de journée de lancement.

Ce carnet, composé de trente six pages, comporte :
- le texte des énigmes avec pour chacune l’emplacement pour consigner les réponses ;
- et pour guider vos promenades, une carte générale de localisation de l’ensemble des 30 communes concernées ;

Vous pouvez résoudre ces énigmes avec vos enfants, parents et amis.
Les réponses contiennent des croquis, des dimensions, ou autres précisions … obligeant à aller à la découverte des différents villages et sites.
Vous êtes libres de l’organisation de vos déplacements mais n’oubliez pas vos crayons, mètre, boussole …

Selon l’évolution de la situation, des livrets réponses sur papier pourront être acquis, ou non, dans les lieux ci-dessus et sur le site gallo-romain d’Arcenant les 19 et 20 septembre lors des Journées Européennes du Patrimoine.

La Gaule celtique s’étendait, d’ouest en est, de l’Armorique à l’Helvétie. Elle englobait des populations différentes. Des Eduens habitaient la zone du jeu et la ligne de Vougeot à Urcy séparait leur territoire de celui des Lingons. Cette « frontière » était surveillée par des postes de guet aménagés au sommet de différentes buttes géographiques.

 

Merci de respecter les gestes barrières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.